Groupe BCV au premier semestre 2020 - Interview de Pascal Kiener, CEO

Voir la vidéo

Groupe BCV au premier semestre 2020: solide bénéfice net de CHF 158 millions dans un environnement marqué par la crise du Covid-19

Le Groupe BCV présente au premier semestre 2020 des résultats en baisse mais néanmoins solides, avec un bénéfice net de CHF 158 millions, en recul de 13% par rapport au bénéfice record de 2019. Les revenus fléchissent de CHF 25 millions (-5%), à CHF 477 millions, et le résultat opérationnel baisse de CHF 30 millions (-14%), à CHF 179 millions.

Le recul de CHF 30 millions du résultat opérationnel s’explique essentiellement par deux facteurs liés à la crise du Covid-19: d’une part, une baisse des revenus hors variations de provisions[1] de CHF 11 millions en raison du ralentissement de l’activité commerciale avec la clientèle; d’autre part, une variation du besoin de provisions de CHF 20 millions pour risques de crédit liée à des cas isolés d’entreprises en difficulté (variations de CHF 13,5 millions pour des crédits au bilan et de CHF 6,3 millions pour des affaires hors bilan).

Durant cette période, la BCV a pleinement rempli sa mission de banque cantonale. Notamment, à fin juillet, elle avait octroyé plus de 6 000 crédits Covid-19, pour un total supérieur à CHF 700 millions.[2]

 

Revenus en baisse de 5%

Par rapport au premier semestre 2019, les revenus du Groupe BCV sont en baisse de CHF 25 millions (-5%), à CHF 477 millions.

Dans un contexte de taux d’intérêt négatifs, le résultat brut des opérations d’intérêts fléchit de 4%, à CHF 242 millions. Sous l’effet de la constitution de provisions pour risques de crédit, le résultat net des opérations d’intérêts recule de 10%, à CHF 229 millions. Les opérations de commissions se replient de 3%, à CHF 156 millions. En revanche, les revenus des opérations de négoce ont bénéficié d’une volatilité accrue sur le marché des devises et augmentent de 22%, à CHF 73 millions. Par rapport au premier semestre 2019, durant lequel un produit extraordinaire sur une participation avait été perçu, les autres résultats ordinaires du Groupe baissent de 32%, à CHF 19 millions.

 

Résultat opérationnel de CHF 179 millions

Les charges d’exploitation sont stables à CHF 253 millions (-1%). Les amortissements augmentent à CHF 37 millions (+4%). Les variations de provisions se montent à CHF 8 millions (+332%), essentiellement sur des engagements hors bilan liés à des cas isolés d’entreprises en difficulté. En conséquence, le résultat opérationnel baisse de CHF 30 millions (-14%) à CHF 179 millions.

Le recul de CHF 30 millions du résultat opérationnel s’explique ainsi essentiellement par deux facteurs liés à la crise du Covid-19: d’une part, une baisse des revenus hors variations de provisions (cf. note 1 à la première page) de CHF 11 millions en raison du ralentissement de l’activité commerciale avec la clientèle; d’autre part, une variation du besoin de provisions de CHF 20 millions pour risques de crédit liée à des cas isolés d’entreprises en difficulté (variations de CHF 13,5 millions pour des crédits au bilan et de CHF 6,3 millions pour des affaires hors bilan).

 

Bénéfice net de CHF 158 millions

Les produits extraordinaires se montent à CHF 3 millions et la charge fiscale à CHF 24 millions. Le bénéfice net baisse de 13%, à CHF 158 millions, tout en restant à un niveau élevé et en générant un ROE de 8,8%, l’un des meilleurs parmi les établissements bancaires comparables.

 

Croissance des crédits et des dépôts

Le total du bilan atteint CHF 50,3 milliards (+4%). À l’actif, la liquidité, principalement détenue en compte auprès de la BNS, se monte à CHF 9,6 milliards (+15%). Le volume d’affaires hypothécaires s’accroît de CHF 403 millions (+1,5%), à CHF 27,4 milliards. Les autres crédits progressent de 2%, à CHF 5,9 milliards, en lien notamment avec les crédits Covid-19.

Au passif du bilan, les dépôts de la clientèle augmentent de CHF 671 millions (+2%), à CHF 33,7 milliards. Les dépôts des particuliers et des PME progressent, alors que ceux des grandes entreprises sont en repli.

 

Repli de la masse sous gestion

Sous la pression des marchés, la masse sous gestion du Groupe fléchit de 2%, à CHF 95,9 milliards. Les apports nets d’argent frais de CHF 862 millions, provenant principalement de la clientèle privée, de PME et de clients institutionnels, permettent de compenser en grande partie le transfert de CHF 1,1 milliard à la ZKB suite à la reprise de Swisscanto par cette dernière.

 

Distribution de CHF 310 millions aux actionnaires

Conformément à sa politique de distribution, la BCV a versé, en mai, CHF 36 par action à ses actionnaires, représentant un montant total de CHF 310 millions. Ce dividende en hausse de CHF 1 en comparaison avec la distribution de l’année précédente a généré un rendement de 4,6% par rapport au cours de clôture de fin 2019.

 

Solide assise financière

Avec un ratio de capital total de 17,9%, le niveau de fonds propres, situé à CHF 3,4 milliards, témoigne de la solidité financière de la Banque. Par ailleurs, les agences de notation ont à nouveau confirmé au premier semestre leurs notations de la Banque: AA assorti d’une perspective stable par Standard & Poor’s et Aa2 assorti d’une perspective stable par Moody’s.

 

Performance de l’action et division par un facteur dix

L’action BCV a réalisé d’excellentes performances au premier semestre, avec une hausse de son cours de 17% et un rendement total (incluant le dividende) de 21%. Ces performances sont parmi les meilleures des titres bancaires cotés à la SIX Swiss Exchange. Grâce à sa forte hausse ces dernières années et à sa bonne négociabilité, l’action BCV a fait son entrée dans les indices MSCI World (29 mai 2020) et STOXX Europe 600 (22 juin 2020). Effective le 28 mai dernier, la division par un facteur dix de l’action BCV permet notamment de la rendre plus accessible aux investisseurs individuels.

 

Accomplissement de la mission pendant la crise

La BCV a adapté son fonctionnement durant le premier semestre, afin de protéger ses collaborateurs et ses clients de la pandémie, tout en répondant pleinement aux besoins des clients, entreprises et particuliers du canton. Notamment, les canaux à distance ont permis à ces derniers de continuer à réaliser leurs opérations et à s’entretenir avec leur conseiller, démontrant le haut niveau de l’offre multicanal de la Banque. En ce qui concerne les PME vaudoises, la BCV a suspendu deux échéances d’amortissement de leurs crédits (31 mars et 30 juin), une mesure qui a permis de laisser plus de CHF 40 millions de liquidités à leur disposition (cf. communiqué du 19 mars 2020). La BCV s’est également fortement impliquée, avec les autorités fédérales et quatre autres établissements bancaires, dans l’élaboration du programme de crédits Covid-19 de la Confédération, destinés à apporter des liquidités aux entreprises dans cette période de crise. À fin juillet, la Banque avait octroyé plus de 6000 crédits de ce type, pour un total supérieur à CHF 700 millions.

 

Perspectives

Pour autant que la situation économique et l’évolution des marchés financiers ne se détériorent pas significativement par rapport aux six premiers mois de l’année, le Groupe s’attend à des résultats annuels s’inscrivant dans la continuité du premier semestre.

 

Lausanne, le 20 août 2020

 

Calendrier financier 2021:

18 février 2021           Publication des résultats 2020

29 mars 2021             Publication du Rapport annuel 2020 (sur www.bcv.ch)

29 avril 2021              Assemblée générale ordinaire, Lausanne

19 août 2021              Présentation des résultats semestriels 2021

 

Banque Cantonale Vaudoise, contacts:

Daniel Herrera, Responsable Médias & Communication
Tél.: +41 21 212 28 61
Courriel: daniel.herrera@bcv.ch

 

Grégory Duong, Relations investisseurs
Tél.: +41 21 212 20 71
Courriel: gregory.duong@bcv.ch

 

 

Note à la rédaction:

Ce communiqué est envoyé en dehors des heures d’ouverture de la Bourse suisse (SIX Swiss Exchange), afin de respecter les principes de publicité événementielle issus du Règlement de cotation émis par celle-ci.

[1] Revenus hors variations de provisions = Total des résultats de l'activité bancaire ordinaire – Variations des corrections de valeur pour risques de défaillance et pertes liées aux opérations d'intérêts

[2] Chiffres semestriels non audités.

Documents

Chargement......
Chargement......

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.