Groupe BCV en 2020: bénéfice net solide de CHF 331 millions dans un environnement marqué par la crise du COVID-19

Le Groupe BCV présente en 2020 des résultats solides, avec un bénéfice net de CHF 331 millions, en recul de 9% par rapport au bénéfice record de 2019. Les revenus s’inscrivent à CHF 945 millions, en repli de CHF 57 millions (-6%) essentiellement en raison des effets de la crise du COVID-19 et de l’environnement de taux d’intérêt négatifs. Cette baisse est en partie atténuée par une bonne maîtrise des coûts (-2% ou CHF -9 millions). Le résultat opérationnel s’inscrit à CHF 373 millions, en recul de CHF 46 millions (-11%).

En 2020, la BCV a pleinement joué son rôle au service de l’économie du canton, notamment en octroyant plus de 6 000 crédits Covid-19, pour un total supérieur à CHF 700 millions. Elle a aussi procédé au report de deux échéances d’amortissement sur les crédits aux PME, une mesure qui a laissé plus de CHF 40 millions de liquidités à leur disposition et qui est répétée en 2021.

 

Revenus de CHF 945 millions

Par rapport à l’exercice 2019, les revenus du Groupe BCV sont en baisse de CHF 57 millions (-6%), à CHF 945 millions, essentiellement en raison des effets de la crise du COVID-19 et de l’environnement de taux d’intérêt négatifs.

Dans un contexte de taux d’intérêt négatifs et de réduction volontaire de l’exposition dans le Trade Finance, le résultat brut des opérations d’intérêts se replie de 5%, à CHF 474 millions. Sous l’effet de la constitution de provisions pour risques de crédit, le résultat net des opérations d’intérêts recule de 9%, à CHF 459 millions. Bien que les commissions soient en hausse dans la gestion de fortune et l’Asset Management, les opérations de commissions baissent de 4%, à CHF 310 millions, essentiellement en raison d’une diminution des transactions de la clientèle privée (cartes de crédit, bancomats, devises étrangères) durant cette période de pandémie et de la réduction volontaire de l’exposition dans le Trade Finance. En revanche, les revenus des opérations de négoce ont bénéficié d’une volatilité accrue sur le marché des devises et augmentent de 9%, à CHF 139 millions. Par rapport à l’exercice 2019, durant lequel un produit extraordinaire sur une participation avait été perçu, les autres résultats ordinaires baissent de 18%, à CHF 36 millions.

 

Résultat opérationnel de CHF 373 millions

Les charges d’exploitation se replient de CHF 9 millions (-2%) à CHF 495 millions. Les charges de personnel sont stables à CHF 339 millions alors que les autres charges reculent de 5%, à CHF 156 millions, grâce notamment à la maîtrise des coûts informatiques. Les amortissements sont stables à CHF 72 millions (+1%). Le résultat opérationnel s’inscrit à CHF 373 millions, en baisse de CHF 46 millions (-11%).

 

Bénéfice net de CHF 331 millions

Les produits extraordinaires se montent à CHF 5 millions et la charge fiscale à CHF 47 millions. Le bénéfice net baisse de 9%, à CHF 331 millions, tout en restant à un niveau élevé comme l’atteste un ROE de 9,3%, qui est l’un des meilleurs parmi les établissements bancaires comparables.

 

Augmentation notable de la taille du bilan

Sous l’effet d’un important afflux de liquidités, le total du bilan atteint CHF 53,2 milliards, en hausse de CHF 4,8 milliards (+10%). À l’actif, la liquidité, principalement détenue en compte auprès de la BNS, se monte à CHF 11,6 milliards (+38%). Le volume d’affaires hypothécaires s’accroît de CHF 1,0 milliard (+4%), à CHF 28,0 milliards. Les autres crédits progressent de 1%, à CHF 5,8 milliards. Les prêts aux PME augmentent de 7%, en lien essentiellement avec les crédits COVID-19. Les crédits aux grandes entreprises sont stables. Dans le Trade Finance, les avances à la clientèle reculent de 21% à la suite de la réduction volontaire de l’exposition.

Au passif du bilan, les dépôts de la clientèle augmentent de CHF 2,4 milliards (+7%), à CHF 35,4 milliards.

 

La masse sous gestion passe la barre des CHF 100 milliards

Grâce à une hausse de 5% à CHF 103,2 milliards, la masse sous gestion du Groupe dépasse pour la première fois le seuil de CHF 100 milliards. Les apports nets d’argent frais se montent à CHF 4,5 milliards et proviennent de tous les segments de la clientèle. La performance des investissements a contribué pour CHF 2,1 milliards à la hausse de la masse sous gestion. Afin de finaliser la reprise par la ZKB des fonds Swisscanto déposés en custody, CHF 1,3 milliard ont été transférés à cette dernière.

 

Solide assise financière

Avec un ratio de capital total de 17,8%, le niveau de fonds propres, situé à CHF 3,6 milliards, témoigne de la solidité financière de la Banque. Par ailleurs, les agences de notation ont à nouveau confirmé en 2020 leurs notations de la Banque: AA assorti d’une perspective stable par Standard & Poor’s et Aa2 assorti d’une perspective stable par Moody’s.

 

Performance de l’action et division par un facteur dix

L’action BCV a réalisé d’excellentes performances en 2020, avec une hausse de son cours de 22% et un rendement total (incluant le dividende) de 26%. La BCV a ainsi réalisé la deuxième meilleure performance des banques cotées au SIX Swiss Exchange. Grâce à sa forte hausse ces dernières années et à sa bonne négociabilité, l’action BCV a fait son entrée dans les indices MSCI World et STOXX Europe 600. Effectuée le 28 mai 2020, la division par un facteur dix de l’action BCV a permis notamment de la rendre plus accessible aux investisseurs individuels.

 

Proposition à l’Assemblée générale de distribuer CHF 310 millions aux actionnaires

Le Conseil d’administration proposera à la prochaine Assemblée générale, le 29 avril prochain, un dividende ordinaire de CHF 3,60 par action, stable par rapport à l’exercice précédent. Cette proposition s’inscrit dans la politique de dividende annoncée en 2018. Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale, la BCV distribuera ainsi CHF 310 millions à ses actionnaires; le Canton de Vaud recevra CHF 229 millions, soit CHF 207 millions de dividendes qui s’ajoutent aux CHF 22 millions d’impôts cantonaux et communaux relatifs à l’exercice 2020.

En raison de la situation sanitaire, le Conseil d’administration a décidé de tenir l’Assemblée générale du 29 avril 2021 sans présence physique des actionnaires.

 

Accomplissement de la mission pendant la crise

La BCV a adapté son fonctionnement, afin de protéger ses collaboratrices et ses collaborateurs ainsi que sa clientèle de la pandémie, tout en répondant pleinement aux besoins des clients, entreprises et particuliers du canton. Notamment, les canaux à distance ont permis à la clientèle de continuer à réaliser ses opérations et à s’entretenir avec les conseillers BCV, démontrant la qualité et l’utilité de l’offre multicanal de la Banque.

En ce qui concerne les PME vaudoises, la BCV a suspendu deux échéances (31 mars et 30 juin) d’amortissement de leurs crédits (prêts hypothécaires, limite en compte courant, prêts équipements), une mesure qui a permis de laisser plus de CHF 40 millions de liquidités à leur disposition et qui est répétée en 2021 (cf. communiqués de presse du 19 mars 2020 et du 3 février 2021). La BCV s’est également fortement impliquée, avec les autorités fédérales et quatre autres établissements bancaires, dans l’élaboration du programme de crédits COVID-19 de la Confédération destinés à apporter des liquidités aux entreprises dans cette période de crise. En 2020, la Banque a octroyé plus de 6000 crédits de ce type, pour plus de CHF 700 millions. La Banque s’est aussi engagée aux côtés des autorités cantonales dans le programme de crédits COVID-19 pour les start-up.

 

Changements dans les organes dirigeants

Le Conseil d’État vaudois a nommé Eftychia Fischer en qualité de Présidente du Conseil d’administration de la BCV. Élue en 2020 par l’Assemblée générale au Conseil d’administration, elle succédera le 1er janvier 2022 à Jacques de Watteville. Président de la Banque depuis 2018, ce dernier atteint cette année la limite d’âge prévue dans la Loi organisant la BCV (LBCV) et son mandat échoit au 31 décembre 2021.

Le Conseil d’administration de la BCV proposera à la prochaine Assemblée générale d’élire Pierre-Alain Urech, ancien CEO de Romande Energie et actuel vice-président du Conseil d’administration des CFF, en tant qu’administrateur de la BCV à partir du 1er janvier 2022.

Le Conseil d’administration de la BCV a nommé Fabrice Welsch au poste de responsable de la Division Asset Management et Trading, avec rang de Directeur général. Précédemment responsable du département Fiscalité et Prévoyance, il est entré en fonction le 1er janvier 2021, succédant à Stefan Bichsel, qui a atteint l’âge de la retraite et quitté la Banque le 31 décembre 2020.

 

 

Lausanne, le 18 février 2021

 

Calendrier financier 2021:

29 mars 2021: Publication du Rapport annuel 2020 (sur www.bcv.ch)

29 avril 2021: Assemblée générale ordinaire, Lausanne

3 mai 2021: Détachement du dividende

4 mai 2021: Clôture du registre des ayants droit au dividende

5 mai 2021: Paiement du dividende

19 août 2021: Publication des résultats semestriels 2021

 

 

Banque Cantonale Vaudoise, contacts:

Daniel Herrera, Responsable Médias & Communication
Tél.: +41 21 212 28 61
Courriel: daniel.herrera@bcv.ch

 

Grégory Duong, Relations investisseurs
Tél.: +41 21 212 20 71
Courriel: gregory.duong@bcv.ch

 

 

Note à la rédaction:

Ce communiqué est envoyé en dehors des heures d’ouverture de la Bourse suisse (SIX Swiss Exchange), afin de respecter les principes de publicité événementielle issus du Règlement de cotation émis par celle-ci.

Documents

Chargement......
Chargement......

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Autres informations juridiques.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.