PIB vaudois: tassement de la dynamique

Sous l’influence de la détérioration de l’environnement conjoncturel mondial, l’économie vaudoise verra sa croissance ralentir. Le produit intérieur brut (PIB) du canton devrait augmenter de 2,5% cette année, un peu moins que prévu en juillet dernier. Selon les valeurs calculées par le CREA et publiées par la BCV, l’Etat de Vaud et la CVCI, le PIB vaudois devrait progresser de 1,6% en 2012, alors qu’il était auparavant attendu en hausse d’environ 2%. Ces rythmes de croissance restent supérieurs à ceux de la Suisse dans son ensemble.

Lausanne, le 13 octobre 2011 – Comme l’économie helvétique, le canton de Vaud ressent les effets du ralentissement de la croissance mondiale et de l’impact de la force du franc sur les exportations. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a revu à la baisse en septembre ses prévisions de croissance pour la Suisse, à 1,9% pour 2011 (contre 2,1% précédemment) et 0,9% pour 2012 (contre 1,5% auparavant). Une certaine prudence reste nécessaire : la crise de la dette dans la zone euro fait peser un risque sur la croissance mondiale. Cependant, celle-ci continue de bénéficier du soutien des économies émergentes.

Pour 2011, un bon premier semestre permettra aux principales branches de l’économie vaudoise d’afficher un bilan favorable à la fin de l’année. Dans l’ensemble, les secteurs secondaire et tertiaire devraient croître de manière marquée (plus de 2%). A noter toutefois que l’hôtellerie-restauration continue de faire face à des vents contraires, avec un repli modéré (entre -0,5% et -2%), et que le secteur public et parapublic poursuit sur sa voie de croissance modérée (+0,5% à +2%).

Cependant, la croissance helvétique devrait avoir commencé à fortement ralentir au 3e trimestre, sous l’influence d’un tassement de la conjoncture mondiale et de l’envol du franc. L’introduction par la Banque nationale suisse d’un cours plancher de 1,20 franc suisse pour un euro a permis de contrebalancer quelque peu cette situation, mais pas entièrement. En revanche, les activités axées sur le marché intérieur devraient continuer à soutenir la conjoncture suisse et contribuer à atténuer le fléchissement. En outre, le SECO s’attend à ce qu’une reprise progressive se manifeste au cours de l’année prochaine.

Dans le canton de Vaud, les perspectives restent relativement favorables pour 2012 dans la plupart des branches, bien qu’en retrait par rapport à 2011. Ainsi, la construction, la chimie, les transports et télécommunications, le commerce, les activités immobilières et les services aux entreprises devraient croître de manière marquée. Une croissance modérée est attendue pour les activités financières, l’hôtellerie-restauration et les secteurs public et parapublic. L’industrie des machines est attendue en stagnation (-0,5% à +0,5%) Un repli modéré pourrait être observé dans l’industrie alimentaire et marqué dans les services industriels.

De deux à quatre publications par an

A partir de cette année, le PIB vaudois, ainsi que les prévisions pour l’année en cours et l’année suivante, sont publiés quatre fois par an (prochaine parution : janvier 2012), au lieu de deux les années précédentes. Responsables de l’économie privée et décideurs politiques disposeront ainsi durant toute l’année de données et de prévisions à jour, afin de pouvoir mieux préparer leurs décisions et piloter leurs projets.

Le PIB est un indicateur essentiel pour évaluer la force et le dynamisme d’une économie. Le PIB vaudois est publié depuis 2009. Pour garantir que cet indicateur soit calculé de manière rigoureuse et transparente, la BCV, l’Etat de Vaud, représenté par le SELT et le SCRIS, ainsi que la CVCI ont mandaté l’Institut CREA de macroéconomie appliquée de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne.

Annexe: comparaison du PIB vaudois avec le PIB Suisse, évolution par branche en 2010 et prévisions par branche pour 2011 et 2012

 

Jean-Pascal Baechler, Média & information
Téléphone +41 (0)21 212 22 51
E-mail jean-pascal.baechler@bcv.ch 

Etat de Vaud, Service de la promotion économique et du commerce: Lionel Eperon, chef de service
Téléphone +41 21 316 63 98
E-mail lionel.eperon@vd.ch 

Etat de Vaud, Statistique Vaud: Marc Martin, chef de projets, économiste
Téléphone +41 21 316 29 71
E-mail marc-jean.martin@vd.ch 

Chambre Vaudoise du Commerce et de l’Industrie (CVCI): Mireille Bigler, directeur-adjoint
Téléphone +41 21 613 36 36
E-mail mireille.bigler@cvci.ch 

Créa – Institut de macroéconomie appliquée: Claudio Sfreddo, chef de projet (pour la méthodologie)
Téléphone +41 78 880 91 95
E-mail claudio.sfreddo@unil.ch 

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.