Secteur primaire vaudois : prêt à relever le défi de l’ouverture des marchés

Nouvelle étude de l’Observatoire BCV de l’économie vaudoise

Les filières du secteur primaire vaudois sont engagées dans un processus de profondes mutations structurelles et économiques. L’étude démontre que le dynamisme de ses acteurs lui permettra de relever le défi de l’ouverture des frontières à la concurrence européenne.

Lausanne, le 18 mars 2010 – Le secteur primaire vaudois est pour le canton une valeur historique et traditionnelle. En termes économiques, il est pourtant en perte de vitesse au profit des secteurs secondaire et tertiaire. Ainsi, il ne représente plus que 2% de la valeur ajoutée cantonale et 3,5% des postes de travail. La pression continue sur les prix payés aux producteurs explique cette érosion de la valeur produite dans les différentes filières du secteur.

Des producteurs dynamiques 
Aujourd’hui, ce secteur doit aussi anticiper l’ouverture des frontières à la concurrence étrangère dans le cadre de futurs accords de libre-échange. Pour cela, il est en pleine restructuration. Mais le dynamisme de ses producteurs leur ouvre des perspectives intéressantes.

En effet, ils peuvent agir sur les coûts, développer leur marketing ou des activités de diversification. Finalement, ils pourraient aussi cibler et investir des marchés de niche dans les pays européens.

Cette étude, ainsi que les précédentes contributions de l’Observatoire BCV de l’économie vaudoise, sont disponibles sur le site de la BCV.

Contact(s)

Christian Jacot-Descombes, Porte-parole BCV
Téléphone +41 79 816 99 30
E-mail christian.jacot-descombes@bcv.ch 

Paul Coudret, Conseiller économique
Téléphone +41 79 606 04 81
E-mail presse@bcv.ch 

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.