Groupe BCV: bon troisième trimestre 2008 avec un résultat de négoce à nouveau positif *

Les affaires du Groupe, pour les neuf premiers mois de l’année, se développent comme attendu et témoignent de leur stabilité avec un retour des activités de négoce aux chiffres noirs après un premier semestre négatif tout en maintenant la stratégie de réduction des risques de l’activité « dérivés-actions ». Dans un contexte de marchés difficiles, la BCV réalise un bon troisième trimestre affichant, à lui seul, un bénéfice brut de CHF 127 millions (contre CHF 122 millions en 2007). Au 30 septembre, le bénéfice brut cumulé se situe à CHF 293 millions*.

Evolution des revenus selon les attentes

Les revenus cumulés au 30 septembre se situent à CHF 669 millions, en baisse de 21% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette évolution est influencée par la reprise des activités de la filiale informatique Unicible par IBM intervenue le 1er juin 2007 ainsi que la vente de la participation dans la filiale espagnole Asesores y Gestores Financieros (AyG). Sans ces effets, les revenus seraient en baisse de 15%. Source principale de revenus, les opérations d’intérêts affichent une progression de 1% à CHF 384 millions. Les difficultés des marchés boursiers ont contribué au recul des revenus de commissions, en baisse de 9% à CHF 262 millions. Toutefois, la moitié de ce recul est liée à la vente d’AyG. Le résultat du négoce de titres, devises et instruments dérivés est à nouveau bénéficiaire avec un gain, pour ce trimestre, de CHF 27 millions, réduisant ainsi la perte de négoce à CHF 18 millions au 30 septembre. Les autres revenus ordinaires sont en baisse de 63% à CHF 41 millions, traduisant essentiellement la normalisation des ventes d’immobilisations financières, exceptionnellement élevées en 2007, et l’effet de la cession des activités d’Unicible.

Bénéfice brut de CHF 293 millions

Les charges totales (CHF 376 millions) diminuent de 10% par rapport à 2007. Hors effet de la cession des activités, elles seraient en légère baisse (-1%). Les charges de personnel sont en baisse de 14% à CHF 230 millions de même que les autres charges d’exploitation, en recul de 4% à CHF 146 millions. Cette évolution reflète la volonté du Groupe de maîtriser rigoureusement et durablement ses coûts. Le bénéfice brut s’établit ainsi à CHF 293 millions. Compte tenu des bons résultats de ce troisième trimestre, le bénéfice brut cumulé n’est plus en recul, par rapport à 2007 que de 32%, contre 46% au premier semestre 2008 et 62% au premier trimestre 2008. L’atténuation de ce recul correspond aux attentes annoncées du Groupe.

Bilan : augmentation du volume des affaires de la clientèle et réduction du portefeuille de négoce

Le total du bilan enregistre une légère baisse de 2% à CHF 34,7 milliards par rapport à la fin de l’année 2007. Ce mouvement s’explique essentiellement, à l’actif, par la réduction des portefeuilles de titres et de métaux précieux destinés au négoce (-56% ou CHF 1,1 milliard à CHF 900 millions). En revanche, les affaires liées à la clientèle sont en hausse : les créances hypothécaires affichent une progression de CHF 249 millions (+1%) alors que les créances commerciales augmentent de CHF 247 millions (+4%). Hors effet de la réduction des crédits compromis, les créances hypothécaires augmentent de CHF 332 millions (+2%) et les créances commerciales de CHF 326 millions (+6%). Par ailleurs, les créances sur les banques progressent de 7% (CHF 442 millions) à CHF 6,8 milliards. Cette augmentation a été principalement placée sous forme de Repo auprès d’autres établissements. Au passif, les dépôts d’épargne, les autres engagements envers la clientèle et les obligations de caisse sont en légère hausse de CHF 47 millions. Cette progression s’explique d’une part par l’augmentation des dépôts de la clientèle particulière et de l’autre par la réduction des comptes à terme peu rémunérateurs. Comme à l’actif, le poste « engagements envers les banques » augmente sous l’effet des activités interbancaires (+ 16% ou CHF 392 millions à CHF 2,9 milliards).

Par rapport à la fin de l’année 2007, la masse sous gestion du Groupe diminue de CHF 10,5 milliards à CHF 73,9 milliards sous l’effet de la chute des marchés financiers et de la sortie d’AyG (à hauteur de CHF 3,9 milliards). Les apports nets de nouveaux fonds s’inscrivent à CHF 251 millions. Cette évolution s’explique par un apport d’environ CHF 1,1 milliard dans les activités de la clientèle privée « onshore » et de PME vaudoises et par un recul pour environ CHF 0,8 milliard de fonds déposés notamment sous forme de compte à terme et de placements fiduciaires par des grandes entreprises et des clients du Trade finance.

Communication de la nouvelle stratégie

La Banque annoncera le 25 novembre prochain les lignes essentielles de sa stratégie pour les années à venir.

Perspectives pour l’année 2008

Les circonstances prévalant actuellement sur les marchés financiers rendent l’exercice des pronostics extrêmement délicat. Toutefois, sauf aggravation majeure de la situation économique, le Groupe envisage un bénéfice brut en recul, comme annoncé, grâce au résultat de négoce positif et à la bonne marche des affaires. Ce recul devrait être moindre qu’initialement envisagé.

Lausanne, le 11 novembre 2008

* Comptes non audités

Contact(s)

Christian Jacot-Descombes, Porte-parole
Téléphone + 41 21 212 28 61
E-mail christian.jacot-descombes@bcv.ch 

Wilhelm Blaeuer, relations investisseurs
Téléphone + 41 21 212 20 71
E-mail wilhelm.blaeuer@bcv.ch 

Note à la rédaction: Ce communiqué est envoyé en dehors des heures d’ouverture de la Bourse suisse (SIX, Swiss Exchange), afin de respecter les principes de publicité événementielle issus du Règlement de cotation émis par celle-ci.

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.