Atteignant CHF 113 milliards en 2007, le PIB romand a augmenté de 4% par rapport à 2006.

L’économie romande en pleine forme

Le 21 mai 2008 - En 2007, la Suisse romande a réalisé un Produit Intérieur Brut (PIB) de CHF 113,1 milliards, en hausse de 4,1% par rapport à l’année précédente. En termes réels, le PIB romand a augmenté en 2007 de 2,7%. Cet indicateur économique est publié pour la première fois par les six banques cantonales romandes, en collaboration avec l’Institut Créa de l’Université de Lausanne. Il confirme le dynamisme de l’économie romande, qui progresse en phase avec le PIB suisse. En comparaison avec les 60 régions européennes, la Suisse romande se situe en 7e position du PIB par habitant, ce qui traduit une productivité remarquable des romands.

En 2007, le PIB nominal romand (non corrigé de l’inflation) s’est établi à CHF 113,1 milliards. Sur dix ans, cet indicateur a progressé au rythme annuel moyen de 2,9%. L’an dernier, il a augmenté de 4,1% par rapport à l’année précédente, en phase avec la croissance du PIB suisse dont il représente 24% de la valeur. Corrigé des effets du renchérissement, le PIB réel romand a pour sa part augmenté de 2,7% en 2007 et de 2% par an depuis 1997.

L’importance du tertiaire

L’an passé, le secteur primaire (agriculture) représentait 1,5% du PIB nominal romand, le secteur secondaire (industrie et construction) 25,5% et le secteur tertiaire (services) 73%. Le poids de ce dernier se manifeste par l’importance de ses principales composantes dans le PIB romand : dans l’ordre, l’administration, la santé et le social privés et publics (21% du PIB), le secteur financier (13,6%), le commerce (13,8%) et l’immobilier et les services aux entreprises (10,1%).

Une croissance inégale

Sur dix ans, certaines tendances lourdes se dessinent. Ainsi, l’importance économique du secteur primaire a constamment diminué. La valeur ajoutée réelle de ce secteur a baissé de 1,4% en moyenne par an. Dans le secteur secondaire, le rythme de croissance de la construction (+1,9% par an) est sensiblement égal à celui du PIB romand réel (+ 2%) et le dynamisme des industries d’exportation est confirmé par la bonne vitalité du secteur des machines, équipements et instruments (+3,3% en termes réels sur 10 ans) qui en constitue la principale composante.
Enfin, la valeur ajoutée réelle du secteur tertiaire s’est renforcée en moyenne de 2% par an. Cette évolution s’est faite essentiellement sous l’impulsion des secteurs Transports, Postes et Télécommunications (+6% par an) et des Activités financières (banques, assurances, gestion de fortune) qui ont progressé de 3,8% par an.

Un indicateur économique essentiel

Le PIB est un indicateur économique essentiel pour évaluer la force et le dynamisme d’une économie. Jusqu’à présent, la Suisse romande ne disposait pas d’un tel outil dont la mise au point permet, tant aux responsables de l’économie privée qu’aux décideurs politiques, de mieux préparer leurs décisions et piloter leurs projets.
Pour garantir que cet indicateur soit calculé avec une méthode rigoureuse et transparente, les Banques cantonales de Fribourg, de Genève, du Jura, neuchâteloise, du Valais et vaudoise ont mandaté l’Institut Créa de l’Université de Lausanne. Ce projet a été réalisé grâce à la collaboration fructueuse avec le Forum des 100 de l'Hebdo qui a proposé d'en accueillir la présentation officielle.
Ce partenariat inédit permet de mettre à disposition de la collectivité romande ces données qui permettront à tous les acteurs de l’économie de mieux analyser leur environnement. Le PIB romand est publié à l’occasion du Forum des 100 de L’Hebdo, qui a lieu le 22 mai 2008.

Les données détaillées peuvent être consultées sur les sites www.bcf.chwww.bcge.ch,www.bcj.chwww.bcn.chwww.bcvs.ch, www.bcv.ch, sur celui du Créa (www.hec.unil.ch/crea) et du Forum des 100 de l'Hebdo (www.forumdes100.com).

Contacts:

BCF : Anne Maillard Magnin, responsable de la communication
Tel : +41 26 350 71 30
E-mail : anne.maillard@bcf.ch

BCGE : Nicolas de Saussure, responsable Etat-Major et communication
Tel : +41 22 809 34 12
E-mail : nicolas.de.saussure@bcge.ch

BCJ : Serge Voisard, responsable de la communication
Tel : +41 32 465 13 68
E-mail : serge.voisard@bcj.ch

BCN : Giorgio Ardia, Secrétaire général
Tel: +41 32 723 62 20
E-mail : giorgio.ardia@bcn.ch

BCVs : Jean-Yves Pannatier, responsable de la communication
Tel : +41 27 324 60 30
E-mail : jean-yves.pannatier@bcvs.ch

BCV : Christian Jacot-Descombes, porte-parole
Tél. : +41 79 816 99 30
E-mail: christian.jacot-descombes@bcv.ch

Créa: Claudio Sfreddo, chef de projet (pour la méthodologie)
Tel : +41 78 880 9195
E-mail : claudio.sfreddo@unil.chcrea@unil.ch

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.