Assemblée générale de la BCV

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA BCV: 
LA NOUVELLE LOI AU CENTRE DES DÉBATS

Tenue ce jour au Palais de Beaulieu à Lausanne, l'assemblée générale ordinaire de la BCV, a réuni 1327 actionnaires représentant 63,5 % du capital. Ceux-ci ont approuvé les comptes de l'exercice 2000 et la répartition du bénéfice proposée par le conseil d'administration. Aussi, le bénéfice au bilan, de 157 millions de francs (+20% par rapport à 1999) servira, à concurrence 82 millions, au versement d'un dividende inchangé de Fr. 17,50 par action de Fr. 125.- nominal sur un capital de 587,45 millions de francs. Afin de renforcer les fonds propres, l'attribution aux réserves passe à 74 millions, contre 48 millions l'année précédente.

Le président du Conseil d'administration, M. Jacques Treyvaud, a concentré son allocution sur la nouvelle loi régissant la BCV, votée au mois de mars par le Grand Conseil et sur laquelle le peuple sera appelé à se prononcer. Il a rappelé tout d'abord à quelles nécessités répond ce changement de la loi. Il s'agit en effet de donner à la BCV un statut en conformité avec la loi fédérale sur les banques révisée en 1999, d'assouplir son cadre juridique pour lui permettre de s'adapter rapidement aux mutations constantes de son environnement, de donner à ses organes supérieurs une structure conforme aux exigences actuelles, d'instituer une protection contre des prises de participations inamicales et de cadrer clairement l'engagement financier de l'Etat. En réponse aux arguments des adversaires de la loi, il a souligné que la nouvelle loi renforce la mission de la BCV en précisant sa contribution au développement de l'économie cantonale et qu'elle n'implique aucun changement ni de la stratégie, ni du rôle de banque de proximité de la BCV.

Dans le même esprit, après avoir regretté le procès d'intention fait par les référendaires, M. Gilbert Duchoud, président de la Direction générale, a fait un tour d'horizon de l'exercice 2000, qui s'est soldé par des résultats d'exploitation très satisfaisants. En ce qui concerne les perspectives pour l'année en cours, il estime que le bénéfice brut devrait demeurer à peu près stable. Après deux années de forte augmentation des produits, la tendance ne peut que se modérer dans le contexte économique et financier actuel. D'autre part, la banque doit accroître ses effectifs et investir pour assurer sa croissance future. A ce propos, M. Duchoud voit avec optimisme l'évolution à moyen terme, grâce à la position très solide de la BCV dans le canton et au succès de sa politique de diversification. Enfin, hommage a été rendu à M. Jacques Treyvaud, qui se retire après une carrière exceptionnelle de 40 ans au service de la BCV, ainsi qu'à MM. Jean-Claude Grangier, vice-président de la Direction générale et Claude Courvoisier, Directeur général, qui ont fait valoir leur droit à la retraite. L'assemblée a en outre pris congé avec remerciements de MM. Jean-Claude Ansermoz, Michel Mouquin et Bernard Schenk, arrivés au terme légal de leur mandat d'administrateur.

Lausanne, le 21 juin 2001

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.