CVCI-Les entreprises vaudoises ont le moral au beau fixe

Ce n’est pas un hasard si la marche des affaires est jugée particulièrement bonne dans des régions comme le Nord Vaudois – Vallée de Joux ou l’Est du canton, car l’optimisme est particulièrement élevé dans l’industrie.

  • 136
Dans le canton06 novembre 2018

Les entreprises vaudoises ont le moral au beau fixe

La marche des affaires est jugée bonne à excellente, les marges d’autofinancement progressent. Ombre au tableau: la stagnation des investissements et les difficultés à recruter.

Bonne à excellente. C’est ainsi que près d’une entreprise vaudoise sur deux considère la marche de leurs affaires actuellement, contre 14% qui l’estiment médiocre à mauvaise. Et l’optimisme règne aussi pour l’an prochain, selon l’enquête conjoncturelle d’automne de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI). Si, depuis 2015, ce qui était vrai pour les sociétés actives dans les services ne l’était pas forcément pour l’industrie, désormais ces secteurs sont à l’unisson. Mieux: l’enthousiasme s’avère même plus élevé dans l’industrie, il y est d’ailleurs au plus haut depuis 2008. Pas étonnant donc que, régionalement, c’est dans le Nord Vaudois – Vallée de Joux et l’Est du canton que l’on retrouve les taux de satisfaction les plus élevés.  Zones éminemment industrielles.

Marge en hausse

Ce sentiment se confirme dans les faits: la marge d’autofinancement des entreprises poursuit son amélioration depuis 2015 et l’abandon du taux plancher euro-franc. L’industrie a désormais rattrapé les services et retrouve des niveaux oubliés depuis 2008.  Ces éléments ne se traduisent en revanche pas dans l’évolution des salaires ni dans l’investissement. Si les entrepreneurs vaudois prévoient que la masse salariale va progresser de 0,9% cette année, les collaborateurs ne devraient vraiment pas le remarquer. Pour la première fois depuis la crise, l’inflation attendue de 1% dépasse la hausse prévue en 2018. En 2019, la situation devrait s’inverser avec une inflation attendue à 0,8% et une progression des salaires prévue de 1%», note Patrick Zürn, chef de projet à la CVCI.

Des recrutements dans l’air

Côté investissement, la tendance reste stable. Les entreprises pensent en revanche à recruter, même dans l’industrie et ce devrait davantage encore être le cas l’an prochain, selon les sondés. Problème: il est toujours plus difficile de recruter, selon l’enquête de la CVCI. Dans le secteur secondaire, 37% des sociétés estiment même que cette situation pourrait  pénaliser la marche de leurs affaires. C’est notamment vrai pour les moyennes et grandes entreprises.

Tous les feux sont au vert alors? «Ce n’est pas vraiment le cas, tempère Guy-Philippe Bolay, directeur adjoint à la CVCI. Des risques pourraient assombrir cet enthousiasme, comme les soubresauts des marchés boursiers, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, les problèmes de l’Italie, le Brexit, voire le populisme ambiant. Nous vivons une période compliquée».

 

La CVCI présente les résultats de cette enquête en collaboration avec la BCV dans les différentes régions du canton.
  • 12 novembre à Chavannes-de-Bogis
  • 20 novembre à Vevey
  • 28 novembre à Yverdon
  • 3 décembre à Payerne.
Information et inscriptions sur le site de la CVCI.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les entreprises vaudoises ont bon moral

La reprise des affaires se confirme dans le canton. L'optimisme est de mise dans les entreprises vaudoises, selon l'enquête conjoncturelle d'automne de la CVCI. Même dans l'industrie. Suite

Les entreprises vaudoises vont investir davantage

L’amélioration de la situation économique des entreprises vaudoises se confirme. Elles prévoient une progression de leurs marges et envisagent d'augmenter leurs effectifs, selon l'enquête conjoncturelle de la CVCI. Suite

L'économie vaudoise voit arriver 2019 avec confiance

Les feux conjoncturels sont au vert alors qu’arrive la nouvelle année. Le moral des entrepreneurs est bon, c’est notamment le cas dans les services aux entreprises. Suite