Prenez le temps d’un court moment d’introspection pour déterminer quel type d’investisseur durable vous êtes.

  • 114
Marchés04 juin 2021

Quel investisseur responsable êtes-vous?

L’investissement socialement responsable (ISR) devient peu à peu un standard de la gestion financière. Impossible pour les entreprises et les investisseurs de faire table rase de cette tendance. Ne serait-ce qu’en raison de l’évolution des exigences de la société et des législateurs ainsi que des flux financiers croissants qui alimentent cet univers de placement. En 2020, quelque 75 milliards de dollars ont afflué dans des produits indiciels prenant en compte les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), soit trois fois le volume de l’année précédente. À fin 2020, les actifs totaux alloués aux ETF ESG dépassaient 100 milliards de dollars (voir le graphique ci-dessous). Et les premiers chiffres du début de l’année confirment cette forte accélération.

Croissance des actifs dans les ETF ESG

 

Si vous souhaitez, vous aussi, intégrer ce mouvement, ne vous laissez pas décourager par l’apparente complexité d’un univers qui ne peut se référer à aucun standard universel, qui recèle une myriade de produits et qui voit éclore chaque année de nouveaux labels. Vous trouverez l’approche qui vous convient le mieux en identifiant vos propres motivations. Prenez le temps d’un court moment d’introspection pour déterminer quel type d’investisseur durable vous êtes.

Privilégier les entreprises ayant les meilleures notations ESG

Peut-être éprouvez-vous de la sympathie pour l’investissement durable sans pour autant vous sentir l’âme à porter de grands changements dans le monde. Qu’à cela ne tienne. Votre intérêt pour les placements durables peut être motivé par des considérations plus triviales. Comme celle d’obtenir des rendements intéressants tout en bénéficiant d’une meilleure maîtrise du risque. Un objectif ma foi fort honorable au regard de l’opiniâtreté dont il faut souvent faire montre pour constituer un capital.

Pour ce faire, l’intégration de filtres environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la gestion est le vecteur que vous devez privilégier. En élargissant votre champ d’analyse au-delà des critères financiers traditionnels, vous vous affranchirez d’un angle mort dans la conduite de vos investissements. Vous aurez, en amont de vos décisions, une vision plus complète des sociétés dans lesquelles vous envisagez de placer votre argent.

Cette approche vous permettra de vous focaliser sur les entreprises aux modèles d’affaires les plus pérennes, tout en évitant de vous exposer aux entreprises les moins scrupuleuses en matière de normes ESG. Car vous le savez: votre capital n’a guère d’avenir s’il est investi dans des entreprises qui pourraient être mises en cause pour de graves dommages à l’environnement, pour des pratiques associées à l’esclavagisme ou pour leur laxisme comptable.

Même si ce n’est pas votre intention première, vous contribuerez aussi par vos choix à alimenter un cercle vertueux dans l’allocation du capital, en poussant les entreprises à améliorer leurs pratiques. Aux côtés des nombreux investisseurs qui partagent les mêmes préoccupations que vous, vous serez en effet un rouage de la promotion des bons comportements en matière de durabilité (neutralité carbone, égalité des genres, droits humains).

Afin de mettre en œuvre cette stratégie, vous pouvez investir dans des fonds qui privilégient de façon plus ou moins marquée les entreprises de chaque secteur ayant les meilleures notations ESG. Au final, votre absence de préjugés en matière de secteurs d’activité vous permettra de bénéficier d’une exposition bien diversifiée, à l’image des indices de référence large, mais avec un rapport rendement/risque optimisé pour votre portefeuille. Durant la dernière décennie, la majorité des stratégies intégrant des critères ESG ont dégagé de très belles performances (voir le graphique ci-dessous).

Approche d'intégration ESG

Appliquer un filtrage négatif en amont de vos décisions

Cette approche vous paraîtra néanmoins un peu molle si votre motivation fondamentale n’est pas tant de gérer des risques que d’aligner vos décisions financières sur vos valeurs personnelles. Votre intention première est d’éviter que votre capital soit investi dans des activités que vous réprouvez? Là encore, l’investissement ESG peut se révéler un outil très puissant pour arriver à vos fins.

Mais, cette fois, le levier d’action le plus efficace pour construire un portefeuille conforme à vos valeurs est d’appliquer un filtrage négatif en amont de vos décisions. Vous privilégierez en effet les exclusions pour éliminer de votre univers de placement toutes les sociétés que vous jugez toxiques et pousserez le curseur aussi loin que l’exigent vos convictions, jusqu’à bannir, s’il le faut, certains secteurs, sans même en évaluer l’intérêt sous l’angle de l’analyse financière.

Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez investir dans des fonds qui appliquent des filtres d’exclusion. Vous trouverez d’autant plus facilement chaussure à votre pied que vos valeurs personnelles épousent les tendances du moment. Aujourd’hui, les activités les plus communément exclues ou du moins fortement réduites des stratégies concernent les industries du pétrole, du charbon, du tabac et de l’armement.

Vos choix et votre sévérité en matière d’exclusion détermineront finalement le degré de diversification de votre portefeuille. En réduisant votre univers d’investissement, vous devrez assumer un risque de portefeuille plus concentré et un écart de performance parfois conséquent avec les indices larges.

Cette dernière décennie, cet écart a été plutôt favorable aux stratégies appliquant des critères d’exclusion sévères (voir le graphique ci-dessous). Il n’est néanmoins pas possible d’établir que ces performances se reproduiront dans le futur, faute de recul suffisant.

Approche d exclusion

Donner à vos investissements une fonction d’utilité positive

Mais peut-être êtes-vous un intervenant plus engagé. Vous voulez être un acteur de la transformation de nos sociétés vers un modèle économique plus responsable. À ce titre, vous souhaitez joindre le geste à la parole et mettre l’argent là où il le faut. Ce qui vous importe, c’est de donner à vos investissements une fonction d’utilité positive. Positive pour votre portefeuille en visant des rendements financiers supérieurs par le biais de participations dans les entreprises positionnées sur les grands marchés du futur; positive pour la collectivité en générant, à travers vos investissements, un impact environnemental et social positif spécifique et mesurable; et finalement positive pour votre «Moi», en maximisant votre rendement non financier, à savoir votre bien-être émotionnel.

Pour traduire vos intentions, vous pouvez investir dans des fonds durables avec mesures d’impact. L’approche consiste en la sélection d’opportunités d’investissement développant des produits et des services en lien avec une ou plusieurs thématiques, telles que la transition énergétique, l’économie circulaire, la préservation de la vie terrestre et aquatique, etc. Généralement, les produits thématiques sont construits sur la base des Objectifs de développement durable (ODD) établis sous l’égide de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Si vous voulez que l’impact positif de votre investissement soit maximal, ne négligez pas les élèves médiocres, mais de bonne volonté en matière d’ESG. Afin de les inciter à adopter de meilleures pratiques, votre meilleur levier est d’exercer vos droits d’actionnaire. En votant aux assemblées générales et en soutenant un dialogue actif avec les entreprises par l’intermédiaire de votre gestionnaire. La qualité de ce dernier est donc cruciale pour que vos objectifs soient tenus, faute de quoi vous risquez, bien malgré vous, d’être complice de greenwashing (écoblanchiment).

Avant de vous engager dans cette voie, vous devez encore être conscient que les approches durables avec mesure d’impact sont souvent sujettes à une volatilité plus marquée que le marché. Elles requièrent une tolérance au risque plus élevée que la moyenne en raison d’une allocation en général plus concentrée sur un nombre réduit de titres et de secteurs d’activité. Ces stratégies ont été récemment très rémunératrices pour les investisseurs, mais ceux-ci ont dû longtemps ronger leur frein avant de bénéficier de ces très belles performances (voir le graphique ci-dessous).

Approche thematique

 

Naturellement, les investisseurs ne se laissent pas autoritairement enfermer dans des cases. Les différentes approches décrites ci-dessus peuvent être cumulées pour correspondre à vos motivations propres en matière de durabilité, tout en tenant compte de votre sensibilité au risque, et à votre horizon d’investissement. Votre conseiller peut vous aider à structurer votre capital au plus près de vos attentes.

En tant qu’investisseur, vos choix ne sont pas anodins. Chacun peut contribuer à soutenir notre cheminement collectif vers un modèle économique responsable. Grâce à l’ISR, vous pouvez concilier rentabilité et durabilité, en cohérence avec vos aspirations.

Ces articles pourraient vous intéresser

Investissement durable: identifiez vos motivations

Les fonds intégrant des critères ESG privilégient les bons élèves au détriment des sociétés les moins engagées en matière de durabilité dans chaque secteur d’activité. Suite

Investissement durable: le bon calcul à long terme

L’investissement socialement responsable (ISR) crée une dynamique vertueuse qui bénéficie non seulement aux investisseurs, mais aussi aux acteurs économiques et à la collectivité. Suite

Quatre leviers pour une stratégie d’investissement responsable efficace

La récente phase baissière des marchés a permis de démontrer que l’intégration de critères ESG a été bénéfique pour la résilience des portefeuilles. Suite