Les résultats du Super Bowl auraient une valeur prédictive pour certains investisseurs.

  • 192
Marchés10 février 2021

Le Super Bowl Stock Market Predictor

Nous avons vécu, dans la nuit de dimanche à lundi, l’un des événements sportifs américains les plus attendus de l’année, le cinquante-cinquième Super Bowl. Cette finale du championnat de football américain, qui s’est tenue au Raymond James Stadium de Tampa en Floride, a vu s’opposer les tenants du titre, les Chiefs de Kansas City, champions de la conférence américaine (AFC) et les Buccaneers de Tampa Bay, champions de la conférence nationale (NFC). En raison de la pandémie de COVID-19, l’assistance était limitée à vingt-deux mille spectateurs, soit la plus faible de l’histoire du Super Bowl.

Le Super Bowl, une boule de cristal

Indépendamment de l’aspect purement sportif, il est intéressant de souligner que les résultats de cet événement annuel ont, pour certains investisseurs, une valeur prédictive, à travers un indicateur boursier appelé «The Super Bowl Stock Market Predicator».

"L'efficacité de prédiction du Super Bowl est de 74,07%!"

En effet, selon cet indicateur de Wall Street, une victoire de l’équipe de la Ligue nationale (NFC) devrait permettre aux marchés de rebondir au cours des 11 prochains mois, alors qu’une victoire de l’équipe émanant de la Ligue américaine (AFC) offrirait aux investisseurs un marché baissier pour le reste de l’année. Au niveau de sa fiabilité, cet indicateur a, jusqu’à maintenant, été juste 40 fois au cours des 54 affrontements du Super Bowl. Son pourcentage d’efficacité s’élève donc à 74,07%.

Une performance positive en 2021?

L’issue du match n’a toutefois aucune incidence économique. La corrélation entre une hausse des marchés sur l’année et une victoire des représentants de la NFC pourrait simplement découler du fait que les équipes issues de la NFC sont sportivement parlant supérieures aux équipes de l’AFC, et qu’historiquement parlant, les marchés boursiers sont, dans la plupart des cas, en hausse sur douze mois.

En revenant au match de dimanche, la victoire est donc revenue aux Buccaneers de Tampa Bay, de la conférence nationale (NFC), ce qui laisse supposer que la performance des marchés américains sera positive pour 2021.

Cependant, et comme l’a écrit Floyd Harris, célèbre chroniqueur financier du Financial Times, «quiconque est assez farfelu pour miser sur une partie de football américain en se référant à la performance des marchés boursiers, ou encore assez crédule pour croire qu’une partie de football peut prédire la tendance de la bourse, devrait probablement engager un gestionnaire de portefeuille, un psychiatre, ou les deux à la fois…».

Ces articles pourraient vous intéresser

Prévoir n’est pas ce que l’on croit

Aux Etats-Unis, le «Super Bowl Indicator» est utilisé pour prédire le comportement des indices boursiers. Suite

À qui profite la Coupe du monde de football?

Toutes sortes de risques sont assurés durant la Coupe du monde et se chiffrent à plusieurs milliards de francs. Mais encore faut-il faire les bons pronostics. Suite

Bataille boursière sur fond d’Euro de football

Des chiffres d'affaires à la hausse et une stratégie d'achat à envisager selon les deux finalistes de l'Euro. Suite