La crise sanitaire a perturbé l’offre et la demande pour le transport maritime par conteneurs. Le chemin de fer est désormais devenu moins cher et plus rapide.

  • 173
Marchés24 août 2021

La flambée des prix des conteneurs

Environ 80% de toutes les marchandises dans le monde sont transportées par voie maritime. Il s'agit d'une conséquence directe de la création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans les années 1990, avec l’apparition de nouvelles règles favorisant l'externalisation de la fabrication dans des pays où la production est bien moins chère. Après son adhésion à l'OMC en 2001, la Chine devenait le plus grand bénéficiaire de ces règles et, en l'espace de 10 ans, elle a été appelée "l'atelier du monde". Au fur et à mesure que sa production économique a augmenté, la Chine est devenue un géant mondial du transport maritime.

Les mesures de relance font exploser la demande de conteneurs

Lorsque l'OMS a déclaré le coronavirus comme une pandémie mondiale en mars 2020, l'impact sur le commerce a été immédiat et énorme, les pays verrouillant leurs économies, ce qui est sans précédent en temps de paix. Les commandes de produits en provenance de Chine et d'autres producteurs asiatiques ont été gelées par les acheteurs occidentaux. Les porte-conteneurs ont été annulés partout en 2020. Puis, les gouvernements des États-Unis et de l'Union européenne ont débloqué des milliers de milliards de dollars de mesures de relance. La demande de conteneurs en provenance d'Asie et à destination de l'Occident a explosé, par rapport à l'offre, car les gens ont commencé à utiliser les mesures de relance, en particulier aux États-Unis, pour acheter en ligne des produits, dont la plupart étaient "Made in China".

Chemin de fer désormais plus rentable

Cela a eu un impact perturbateur sur ce qui était autrefois un coût mineur - le transport maritime par conteneurs. En 2019, avant la crise, le coût de l'expédition par voie maritime d'un conteneur de 40 pieds de long de la Chine vers l'Europe se situait entre $ 800-2’500. Les prix ont parfois atteint $ 9'000 et, à l’heure actuelle, le prix des conteneurs est si élevé que de nombreuses marchandises originaires de Chine sont maintenant transportées par le chemin de fer transsibérien, car cette voie de transport est désormais devenue plus rentable et plus rapide que l’expédition maritime.

Conteneurs toujours bloqués dans les ports

Lorsque les lockdowns se sont répandus dans le monde entier en avril 2020, des millions de conteneurs se sont soudainement retrouvés bloqués dans divers ports, incapables de retourner en Chine. Les perturbations massives de la main-d'oeuvre dues aux lockdowns pandémiques à travers le monde en 2020 et en 2021 ont affecté non seulement les ports, mais aussi les dépôts de cargaisons de conteneurs dans tout le pays ainsi que les lignes de transport intérieures. Il n'y avait aucun moyen de ramener les conteneurs en Chine lorsque celle-ci a commencé à relancer son industrie. De plus, comme les transporteurs ont annulé des escales, l'inadéquation entre l'offre et la demande de conteneurs vides a été exacerbée, car des boîtes vides ont été laissées derrière et n'ont pas pu être repositionnées vers les ports chinois.

 

 Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Marchés" de la salle des marchés de la BCV, le 24 août 2021

Ces articles pourraient vous intéresser

La logistique à pleins gaz

Le secteur a progressé de près de 40% cette année en bourse, mais tous les modes de transport n’avancent pas au même rythme. Suite

Le trafic reprend dans le canal de Suez

L’échouage d’un porte-conteneurs a eu un impact très important sur le commerce mondial. Suite

Le transporteur maritime danois AP Moller-Maersk relève le défi climatique

Le leader du transport maritime mondial va s’offrir des porte-conteneurs alimentés au biométhanol. Objectif: réduire ses émissions de CO2 d'environ 1 million de tonnes par an. Suite