OPA SIX Group

SIX Group-BME: une acquisition aux enjeux multiples

  • 184
Marchés18 février 2020

OPA de SIX Group sur Bolsas y Mercados Españoles

L’OPA amicale de SIX Group sur BME, pour 2,84 milliards d’euros, a reçu l’aval des autorités de la concurrence. La nouvelle entité serait le numéro trois européen. 

Le 13 février dernier, la Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia (CNMC), soit l’autorité de la concurrence espagnole, a annoncé qu’elle approuvait le rachat de la bourse ibérique Bolsas y Mercados Españoles (BME) par l’opérateur du marché suisse, SIX Group. Dans un communiqué officiel, la CNMC a précisé que «cette opération ne devrait pas mettre à mal la concurrence en Espagne et Europe, parce que les deux groupes opéraient dans des zones géographiques différentes et qu’ils n’étaient actifs que dans leur pays d’origine». 

Envol du cours du titre BME

Rappelons que c’est en novembre 2019 que SIX Group a lancé son offre publique d’achat (OPA) sur la Bourse de Madrid, à un prix de 34 euros par action, ce qui porte le montant total de la transaction à 2,84 milliards d’euros. La veille de cette annonce, le 15 novembre 2019, l’action BME avait clôturé la séance à 25,40 euros. Elle a ouvert la séance du 18 novembre à 34,02 euros. Depuis cette date, le cours du titre fluctue entre 34 et 36 euros. C’est également à cette date que l’opérateur espagnol BME avait déclaré qu’il considérait cette OPA comme amicale et que le prix offert reflétait de façon réaliste sa valeur.

Une acquisition aux enjeux multiples

SIX Group prévoit une période transitoire d’au minimum quatre ans, durant laquelle les activités et la marque de BME seront maintenues. Daniel Schmucki, le Chief Financial Officer (CFO) de SIX Group, avait déclaré en décembre dernier qu’il voulait transférer de Zurich à Madrid les activités de clearing boursier post-trade de son groupe, et donc regrouper cette activité pour créer des synergies. Par ailleurs, un article paru dans bilan.ch, le 18 novembre 2019, détaillait les multiples enjeux de l’acquisition de BME par SIX Group: diversification de la palette de produits, extension des solutions de négoce et de paiements au sein de l’Union européenne, profiter de l’accès de BME aux marchés émergents (en Amérique latine et dans les régions Moyen-Orient/Afrique notamment) et positionnement sur le podium des principaux opérateurs européens.

La troisième marche du podium européen

La nouvelle entité, fruit de l’OPA, monterait sur la troisième marche du podium européen, derrière les deux géants que sont le London Stock Exchange et la Deutsche Börse, dont les capitalisations s’élèvent à respectivement 28 milliards et 26 milliards d’euros. Elle devancerait largement Euronext, qui arrive en quatrième position avec ses 5 milliards d’euros de capitalisation boursière.

 Il faut toutefois rester prudent tant que cette opération ne sera pas officiellement finalisée. Car BME étant l’une des dernières places boursières autonomes d’Europe, et dans un contexte de consolidation, une surenchère à l’offre de Six Group n’est pas à exclure. D’ailleurs, en novembre dernier, Euronext avait fait part de son intérêt, tout comme le Hong Kong Stock Exchange.

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions" de la salle des marchés de la BCV, le 18 février 2020

Ces articles pourraient vous intéresser

Guerre high-tech entre les États-Unis et la Chine

Alors que les groupes européens brillent par leur absence, les seuls concurrents des GAFA américains sont les TABX chinois. Suite

Mondial 2018 en Russie: qui vendra le plus de maillots?

Les rendez-vous sportifs planétaires, comme la Coupe du Monde de foot qui commence le 14 juin, sont une vitrine de choix pour les sponsors et équipementiers. Tour d'horizon. Suite

Électricité et gaz, les énergies du 21e siècle

Pour éviter une dépendance aux fluctuations du marché de l’électricité, les producteurs et distributeurs d’énergie cherchent à diversifier leurs activités, entraînant une concentration du marché, en Suisse romande aussi. Suite