Les techniques de recyclage ne cessent de s’améliorer, mais ne concernent qu’une minorité des 500 milliards de bouteilles PET produites chaque année.

  • 129
Marchés11 mars 2019

Recyclage du PET « à l’infini »

Les techniques de recyclage ne cessent de s’améliorer, mais ne concernent qu’une minorité des 500 milliards de bouteilles PET produites chaque année.

 

Le PET (polytéréphtalate d’éthylène) est une matière plastique fabriquée à partir de pétrole ou de gaz naturel. Il faut environ 1.9 kg de pétrole brut pour obtenir 1 kg de PET. Cette matière ne perd en principe pas ses propriétés et peut donc être recyclée plusieurs fois. Aujourd’hui, le PET est utilisé partout sur la planète et sert surtout au conditionnement des boissons, avec près de 500 milliards de bouteilles en plastique produites par année. Il est également présent dans certains emballages, chaussures de sport ou encore des fibres synthétiques.

La Suisse bon élève

Les bouteilles en PET peuvent être recyclées grâce à des procédés thermomécaniques. Ils consistent à collecter, à trier par couleur et à déchiqueter le plastique en petits morceaux qui, une fois fondus, peuvent être assemblés en de nouvelles bouteilles. La Suisse peut être fière d’atteindre un taux de recyclage de 83%, parmi les plus élevés du monde.

Bio-recyclage à 100%

Grâce à une enzyme capable de dégrader le PET des bouteilles, une nouvelle filière de recyclage du PET « à l’infini » est en train de voir le jour. Cette technique repose sur l’utilisation de molécules biologiques qui, en déclenchant des réactions chimiques, vont scinder les longues chaînes qui constituent le PET, les polymères, en de petits flocons qui seront ensuite repolymérisés et utilisés pour faire de nouvelles bouteilles, et ainsi de suite. Ce système de bio-recyclage doit permettre un véritable recyclage à 100%. A titre de comparaison, les bouteilles fabriquées par la méthode thermomécanique ne peuvent contenir au mieux que 25% de PET recyclé.

Il est désormais possible de fabriquer du PET vierge à partir de ces petits flocons, et même de le faire sans tri sophistiqué préalable. Aujourd’hui, 200 kg de PET peuvent être traités en seize heures (environ 6'000 bouteilles), dans un réacteur de 1'000 litres. D’ici l’an prochain, des réacteurs de 20'000 litres devraient être testés, avant la conception d’unités industrielles capables de produire environ 150'000 tonnes de PET.

Montrer l’exemple

Le géant des sodas Coca-Cola produit plus de 100 milliards de bouteilles plastique par an, soit 3'400 bouteilles par seconde. Le groupe vise 50% de plastique recyclé dans toutes ses bouteilles d’ici à 2025. Evian, propriété de Danone, promet 100% à même échéance. Nul doute que le bio-recyclage devrait séduire le marché mondial des bouteilles plastiques (eau, lait, produits cosmétiques, etc.) et des emballages.

Bien qu’encourageant, ce procédé ne saurait toutefois suffire à régler la question de la pollution des plastiques. En effet, seule la moitié des bouteilles plastiques vendues dans le monde sont collectées, et seulement 7% de ce plastique est recyclé.

 

 

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions étrangères" de la salle des marchés de la BCV, le 11 mars 2019