«Ordem e progresso», mais avec qui?

  • 72
Marchés15 octobre 2018

Programme des présidentiables au Brésil

Les 147 millions d’électeurs brésiliens ont choisi le candidat d’extrême droite, Jaïr Bolsonaro, et celui de gauche, Fernando Haddad, pour le second tour de l’élection présidentielle. Petit tour d’horizon de leurs programmes respectifs:

Sécurité

Bolsonaro souhaite donner un accès élargi au port d’armes, assurer une protection juridique aux policiers qui tuent un suspect avec leur arme de service et abaisser la majorité pénale à 16 ans. Haddad désire, au contraire, voir la politique de contrôle des armes à feu améliorée, en renforçant la traçabilité.

Corruption

Le candidat d’extrême droite, qui n’a jamais été inquiété pour des faits de corruption, entend reconstruire un gouvernement décent. Pour le candidat de gauche, le sujet est plus délicat : Lula, son mentor, actuellement en prison, a été accusé notamment de blanchiment d’argent. Il opte donc pour plus de transparence.

Économie

Depuis 2011, le Brésil est plongé dans une crise économique sans précédent. Le taux de chômage a presque doublé et s’élève aujourd’hui à 13%.

L’ancien capitaine de l’armée brésilienne promet une réduction de la dette de 20% au moyen de privatisations, la création d’un système parallèle de retraite ainsi qu’une réduction du nombre de ministères. Pas question d’imposer d’autres privatisations au pays pour Haddad, qui prône plutôt la participation de la compagnie publique Petrobras à l’ensemble des projets d’exploration pétrolière.

Environnement

Depuis 1978, 750 000 km2 de forêt amazonienne ont été détruits, dont 80% sur la partie brésilienne. Si Bolsonaro prévoit de regrouper les ministères de l’Agriculture et de l’Environnement en un seul, il n’évoque ni la déforestation ni le réchauffement de la planète. En revanche, Haddad s’est donné comme objectif d’éradiquer la déforestation d’ici cinq ans, sans réduire la production agricole, grâce à une utilisation plus efficace des terres cultivables.

Le candidat de droite a obtenu 46% des voix au premier tour contre 29% pour le candidat de gauche, soit 17 points de plus. La Bourse de São Paulo a choisi son camp en bondissant de plus de 6% lundi passé. Surnommé le «Trump tropical», Bolsonaro est donné vainqueur de l’élection par la première enquête d’opinion, avec 58% des intentions de vote pour le second tour du 28 octobre.

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions étrangères" de la salle des marchés de la BCV le 15 octobre 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Le cours du café au plus bas depuis 13 ans

Les prix du café pâtissent d’un excédent d’offre essentiellement alimenté par le Brésil. Le leader mondial du café accentue sa domination grâce à la faiblesse de sa monnaie. Suite

World Economic Forum de Davos 2019: la mondialisation 4.0

L’intelligence artificielle est le maillon fort de la quatrième révolution industrielle. Certains pays, comme la Chine, l'ont bien compris. Suite

Bon millésime pour la fintech en 2019?

Le rythme des investissements mondiaux dans les entreprises technologiques de la finance a démarré en douceur au premier semestre 2019. Alain Sala nous en dit plus. Suite