Apple, Amazon et Google sont de plus en plus actifs dans le secteur de la santé.

  • 172
Marchés22 octobre 2018

Les GAFA s’attaquent au secteur de la santé

Les dépenses de santé représentent environ 18 % de l'économie américaine, de quoi aiguiser l’appétit des nouvelles stars de Wall Street, détentrices de données encore inexploitées. En dépit d’être l’un des secteurs les plus réglementés, cela n’empêche pas les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) d’y être très actifs. Apple vient de lancer sa montre connectée, Amazon s’associe avec JPMorgan et Berkshire Hathaway pour révolutionner le monde de l’assurance, tandis qu’Alphabet’s Verily, se lance dans l’assurance maladie. Petit tour d’horizon des forces en présence.

Apple lance son Apple Watch

Présentée en septembre lors de la conférence de rentrée de la marque, l'Apple Watch Series 4 est d'abord pensée pour veiller sur la santé de ses utilisateurs. Grâce à de nouveaux capteurs, la montre propose de réaliser un électrocardiogramme directement depuis le poignet. Ce dernier permettra de savoir si le coeur bat de manière régulière ou si, au contraire, il montre des signes de faiblesse synonymes d'une possible maladie cardiaque. Le dispositif a reçu l'approbation de la FDA (Federal Drug Administration) en charge, entre autres, de l'homologation des médicaments outre-Atlantique. En d'autres termes, la montre connectée de l'entreprise californienne est désormais bel et bien considérée comme un dispositif médical à part entière.

Amazon souhaite assurer la santé

Tout le monde l'attendait. Amazon fait officiellement son entrée sur le marché de la santé. Adossé à deux autres poids lourds (JP Morgan et Berkshire), ils emploient 1,2 million de personnes, de quoi révolutionner le marché actuel. L’offre s'adressera, pour l’instant, aux employés des trois groupes, dans le but de leur offrir des services de santé plus transparents et meilleur marché, «sans incitations et contraintes à but lucratif». La prochaine étape sera, sans nul doute, le lucratif marché américain.

Google cible la prévention

Quant à Google, il souhaite viser le marché de la prévention des risques de maladies.

En 2016, son ambition était de faire glisser la médecine actuelle vers une médecine bien plus préventive grâce à la technologie. Depuis 2018, le groupe pose sa pierre sur toutes les étapes du secteur, de la recherche au parcours de soin, en passant par la surveillance du métabolisme. En annonçant la mise au point d'un algorithme d'intelligence artificielle capable de donner les probabilités de décès, de sortie ou de réadmission d'un patient à l'hôpital, Google accomplit un nouveau pas. Même s’il n'a peut-être pas encore l’image adéquate pour se lancer comme opérateur de santé.

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions étrangères" de la salle des marchés de la BCV le 22 octobre 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Guerre high-tech entre les États-Unis et la Chine

Alors que les groupes européens brillent par leur absence, les seuls concurrents des GAFA américains sont les TABX chinois. Suite

Cash ou pas cash?

La digitalisation accélère l'évolution des formes de l'argent. L'arrivée de nouveaux moyens de paiement sonne-t-elle le glas de des billets et autres pièces de monnaie? Suite

Jeux en ligne, enjeux de taille

La technologie du «cloud computing» bouleverse le monde des jeux en ligne. Pourtant, les consoles ne sont pas encore mortes. Suite