Charbon-Chine 1

Le prix de la tonne de charbon atteint près de 100 dollars.

  • 318
Marchés15 janvier 2018

La Chine en fait toujours des tonnes

Le prix de la tonne de charbon atteint aujourd’hui près de USD 100, après une moyenne d’environ USD 87 en 2017, soit un record depuis 2012. En cause, notamment, la Chine qui cherche à réduire sa production de charbon et à rationaliser son industrie, ce qui a pour effet de soutenir ses importations et de faire monter les prix.

Émettrice de gaz à effet de serre…

L’Empire du Milieu est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre avec 10,2 gigatonnes de CO2 émis l’an dernier, soit 28% des émissions mondiales. Plus de 60% de ses besoins énergétiques sont couverts par le charbon. Premier importateur et consommateur mondial de charbon, la Chine revendique pourtant le leadership mondial en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Elle a fixé le pic de ses émissions de CO2 autour de 2030 et s’est donné pour but d’atteindre une part de 15% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique en 2020, contre 7,5% en 2016. Sur le bon chemin les années passées, le pays a fait une rechute alarmante en 2017 avec une consommation d’énergies fossiles en hausse de 3,5%, du fait d’une activité industrielle en forte progression.

...et championne des énergies renouvelables

Si sa dépendance au charbon est encore importante, la Chine est bel et bien devenue, depuis quelques années, la championne du monde des énergies renouvelables. Le pays est ainsi aujourd’hui à l’origine de plus du tiers de la production mondiale de panneaux solaires (contre 1% du total mondial il y a 15 ans) et est un des plus importants producteurs d’éoliennes au monde. En 2016, la moitié des projets éoliens installés dans le monde étaient chinois et le pays a investi USD 102,9 milliards dans les énergies renouvelables. Pékin va porter à environ USD 360 milliards ses investissements dans le secteur d’ici à 2020.

Le gouvernement a récemment envoyé un signal fort en fermant la dernière centrale à charbon à Pékin et en décidant d’interdire l’exploitation des mines de charbon d’une production inférieure à 300 000 tonnes par an, jugées peu rentables. La Chine a, par ailleurs, annoncé son intention de former des sociétés houillères de très grande taille d’ici fin 2020, qui auraient chacune une capacité de production de 100 millions de tonnes de charbon par an. En juin dernier, la Chine comptait plus de 4 000 mines de charbon d’une capacité totale de 3,41 milliards de tonnes par an.

Publié dans le commentaire hebdomadaire «Matinale Express – Actions étrangères» de la salle des marchés de la BCV le 15 janvier 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Dossier: Construire et rénover vert: les incitations se multiplient

Les incitations pour pousser les propriétaires à réduire l’empreinte environnementale de leurs bâtiments se renforcent. Que ce soit sur le plan fédéral, avec la loi sur le CO2, ou cantonal, avec le Plan climat vaudois. Suite

«Les obstacles au développement de l’hydrogène tombent les uns après les autres»

Où en est le développement de l'hydrogène comme vecteur énergétique? Le point avec Hubert Girault, professeur d'électrochimie physique et analytique à l'EPFL. Suite

Poussée de fièvre en Asie

Alors que la Chine fête les 70 ans de la République populaire en cette année du cochon, la fièvre porcine fait peser un risque sur l'économie chinoise. Suite