Septembre 2

Le mois d'octobre marque généralement le rebond des indices boursiers, après une période estivale plus irrégulière.

  • 231
Marchés23 août 2017

Septembre serait-il le pire mois boursier de l’année?

A la fin du 19e siècle, Mark Twain écrivait: «Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en Bourse. Mais il y en a d’autres: juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février». Différentes mesures statistiques contredisent toutefois le créateur de Tom Sawyer. Septembre est en moyenne le pire mois boursier de l’année, si l’on analyse tous les rendements mensuels des actions américaines depuis 1950. Août et juin affichent également des replis, alors que tous les autres mois de l’année sont positifs. Octobre marque généralement le rebond des indices après une période estivale plus irrégulière; cette orientation haussière tend d’ailleurs à se poursuivre jusqu’en mai de l’année suivante.

Les banques centrales retiendront aussi toute l’attention des investisseurs le mois prochain. La Réserve fédérale américaine (Fed), qui a accumulé quelque 4200 milliards de dollars d’actifs après la crise financière de 2008, a l’intention de réduire prochainement la taille de son bilan. Certains anticipent déjà l’annonce de nouvelles mesures lors de son prochain comité de politique monétaire, les 19 et 20 septembre. La Banque centrale européenne (BCE) se réunira, elle, le 7 septembre; elle devrait notamment se prononcer sur une éventuelle diminution, voire sur la fin, de son programme de rachat d’actifs attendue pour 2018. Pour rappel, la BCE inonde toujours les marchés à hauteur de 60 milliards d'euros par mois. Son président, Mario Draghi, devra se montrer fin communicateur afin d’éviter toute nouvelle envolée de la monnaie unique. Une plus grande fermeté de l’euro diminuerait l’attrait des exportations et rendrait les importations moins chères, des facteurs qui pourraient annihiler les efforts de la BCE pour relancer l'inflation.

Publié sur le site 24 Heures le 23 août 2017

Ces articles pourraient vous intéresser

Quel automne pour les investisseurs? (vidéo)

Après six premiers mois favorables, les marchés ont passé un été placé sous le signe de la géopolitique. En septembre, les tensions avec la Corée du font toujours partie des éléments à surveiller. Suite

Halloween fait frémir les bourses

Les principales places financières connaissent actuellement un brusque retour de manivelle. Monstres et sorcières en sont-ils quelque peu responsables? Suite

Bourses: 2018, année profondément négative

Après une année 2018 profondément négative, le début de 2019 s’annonce irrégulier. Les incertitudes sont nombreuses, entre autres les tensions sino-américaines ou le Brexit. Suite