• 120
Entrepreneurs07 novembre 2018

Élections de mi-mandat aux États-Unis, et maintenant?

Nicolas Baudet, Responsable de la clientèle devises, s’adresse aux entreprises exportatrices ayant des entrées en dollars. Il préconise d’effectuer des couvertures, en effectuant soit une opération de vente au comptant ou de vente à terme, soit par le biais d’une option, pour se protéger contre une éventuelle baisse du dollar par rapport au franc suisse.

Ces articles pourraient vous intéresser

"Un dollar haut reste positif pour les exportateurs"

Comment réagissent les entreprises suisses à la hausse récente du dollar? Les explications de Nicolas Baudet, Responsable Clientèle Devises, BCV. Suite

"Ne pas se couvrir, c'est prendre un risque"

Le franc s'est affaibli contre l'euro qui vient de repasser le seuil de CHF 1,20. Bonne nouvelle pour les entrepreneurs? Suite

Le dollar, une lueur dans le tunnel

L’élection de Donald Trump a dopé le dollar. Doit-on s’en inquiéter? Difficile à dire, car la visibilité est faible pour 2017. Et pour la Suisse, l’important reste l’Europe et sa situation politico-économique. Suite