Header-Prix-par-communes
  • 9958
Dans le canton21 mai 2019

Les prix de l'immobilier par commune et par district vaudois

Les prix par commune

Les atlas et indices des prix de transaction se basent sur les modèles d’évaluation de Wüest Partner. Ils portent sur des objets dits «de référence», définis comme étant des logements construits il y a cinq ans, offrant un bon standard d’aménagement, une microsituation ainsi qu’un volume ou une surface usuels. Les prix représentés sont donc indicatifs et reflètent des moyennes. Sur le marché, les prix peuvent varier par rapport à ces dernières, en fonction de caractéristiques propres à un objet, le différenciant d’objets voisins. Par exemple, sur l’Arc lémanique, la qualité de la vue sur le Léman peut justifier des différences de prix importantes.

Carte interactive des prix par commune

District d’Aigle

Autres districts: Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Les prix des maisons familiales individuelles sont remontés de 5,2% en 2018, selon les indices de Wüest Partner. Ils restent cependant 3,0% en dessous de leur plus haut niveau de 2013. Du côté des appartements en PPE, les prix sont légèrement remontés, de 0,2%, et s’inscrivent 11,0% en des-sus de leur sommet de 2013.

Avec une hausse de la population de 0,4% l’an dernier, le district le plus à l’est du canton a affiché une dynamique démographique en retrait par rapport à la moyenne cantonale. De plus, il est caractérisé par un taux de logements vacants plus élevé qu’en moyenne cantonale, 2,4% au 1er juin 2018, en raison notamment d’une forte activité de construction depuis quelques années. Cependant, dans les nouveaux logements, la part des objets en propriété individuelle fléchit, ce qui contribue au soutien des prix de ces derniers. Dans le district, le niveau des prix est plus bas d’environ 10% qu’en moyenne cantonale.

Quant au marché immobilier des Alpes vaudoises, il est moins dynamique depuis l’entrée en vigueur de l’initiative Weber et souffre même d’une légère suroffre liée au nombre d’objets construits en anticipation des effets de cette initiative.

Maisons familiales individuelles

4-1-1_Indices_districts_Aigle_MFI

Appartements en PPE

4-1-2_Indices_districts_Aigle_PPE
4-1-3_Indices_districts_Aigle_Legende
Indice_Source

District de la Broye-Vully

Autres districts: Aigle; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Le marché immobilier a été animé dans le district, qui est celui qui a connu en 2018 la plus forte hausse de la population, 1,9% contre 0,7% en moyenne cantonale. Il est aussi sur le plan vaudois celui dans lequel les prix des logements en propriété individuelle sont les plus intéressants: ils sont en moyenne environ un quart plus bas que dans le canton. En 2018, ils ont poursuivi leur progression et inscrit des records, avec des hausses de 3,2% dans le cas des maisons familiales individuelles et de 3,9% pour les appartements en PPE.

L’activité de construction est restée solide, aussi bien dans les maisons familiales individuelles et les appartements en PPE que dans les logements locatifs. Et ceci, malgré un marché du logement qui s’est détendu avec un taux de logements vacants plus élevé qu’en moyenne cantonale: 2,2% au 1er juin 2018. Dans le district, la courbe des prix suit notamment le tracé du RER de la Broye, dont la desserte a été améliorée avec le passage, fin 2017, à la cadence semi-horaire. À Avenches, Moudon ou Payerne, les objets en propriété individuelle sont 10% à 15% plus onéreux qu’en moyenne dans le district. La proximité de Lausanne comme celle des lacs de Morat ou de Neuchâtel explique aussi des prix un peu plus élevés.

Maisons familiales individuelles

4-2-1_Indices_districts_Broye_Vully_MFI

Appartements en PPE

4-2-2_Indices_districts_Boye_Vully_PPE
4-2-3_Indices_districts_Boye_Vully_Legende
Indice_Source

District du Gros-de-Vaud

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

La popularité du Gros-de-Vaud auprès des Vaudois désireux de s’éloigner des grands centres ne se dément pas. En 2018, sa population a augmenté de 1,3%, soit près de deux fois plus rapidement qu’en moyenne cantonale (+0,7%). L’activité de construction est importante dans le district, avec toutefois un fléchissement de la part des objets en propriété individuelle dans les nouveaux logements. De plus, le taux de logements vacants reste bas, à 0,9%.

Dans cette situation, les prix des maisons familiales individuelles ont progressé de 5,0% en 2018 et ceux des appartements en PPE de 3,7%, soit des hausses parmi les plus fortes dans le canton. Globalement, selon les indices de Wüest Partner, les prix des objets en propriété individuelle s’inscrivent à un niveau record à l’échelle du district, mais sont en ligne avec la moyenne du canton. Les disparités entre communes reflètent la proximité d’axes de transports, tels que l’autoroute A1, la ligne CFF du Pied-du-Jura et la ligne Lausanne-Échallens-Bercher (LEB). Dans les communes les mieux desservies, les prix peuvent dépasser de 10% à 30% la moyenne du district. La proximité de Lausanne contribue également à faire monter les prix.

Maisons familiales individuelles

4-3-1_Indices_districts_Gros_de_Vaud_MFI

Appartements en PPE

4-3-2_Indices_districts_Gros_de_Vaud_PPE
4-3-3_Indices_districts_Gros_de_Vaud_Legende
Indice_Source

District du Jura-Nord vaudois

Autres districts: Aigle; Broye-Vully;  Gros-de-Vaud; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Malgré une croissance de la population (+0,4%) moins dynamique en 2018 qu’en moyenne cantonale, les prix de l’immobilier en propriété individuelle ont poursuivi la remontée qui a débuté en 2017. En hausse de 3,7% dans le cas des maisons familiales individuelles et de 2,6% dans celui des appartements en PPE, ils s’inscrivent à un niveau record à l’échelle du district. Par rapport à la moyenne cantonale, ils sont plus bas de 15% à 20%.

La hausse des prix, similaire à celle qui a été observée l’an dernier à l’échelle du canton, s’explique par un attrait pour la propriété individuelle toujours présent dans cette région ainsi que par un repli de l’offre dans ce segment. En effet, les investissements dans la construction sont fortement orientés, comme dans l’ensemble du canton, vers le marché locatif. De plus, le taux de logements vacants dans le Jura-Nord vaudois reste relativement bas: 1,1%.

À l’intérieur du district, Yverdon-les-Bains, la deuxième ville du canton par le nombre d’habitants, et sa périphérie, les communes bordant le lac de Neuchâtel, ainsi que la région Chavornay-Orbe, proche de l’autoroute A1 et desservie par la ligne CFF du Pied-du-Jura, affichent des prix de l’immobilier plus proches de la moyenne cantonale.

Maisons familiales individuelles

4-4-1_Indices_districts_Jura_Nord_Vaudois_MFI

Appartements en PPE

4-4-2_Indices_districts_Jura_Nord_Vaudois_PPE
4-4-3_Indices_districts_Jura_Nord_Vaudois_Legende
Indice_Source

District de Lausanne

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Bien que sa population ait moins augmenté (+0,5%) en 2018 que celle de l’ensemble du canton (+0,7%), le district le plus peuplé du canton reste très recherché. Le marché du logement y est tendu, avec un taux de vacance de 0,7%. De plus, la production de biens en propriété individuelle y a fléchi ces dernières années, l’essentiel de la construction de nouveaux logements concernant le segment locatif. De sorte que les prix des maisons familiales individuelles, un objet relativement peu fréquent dans le district autour du chef-lieu, ont progressé de 4,6% en 2018. Pour les appartements en PPE, un peu plus nombreux, la hausse a été de 2,8%, selon les indices de Wüest Partner.

Dans le district de Lausanne, qui est déjà l’un des plus chers du canton (30% de plus que la moyenne), les prix des logements en propriété s’inscrivent à des sommets. Les prix les plus élevés se trouvent à Jouxtens-Mézery et à Lausanne, qui figurent même parmi les 10% de communes les plus chères du canton. À Épalinges, au Mont-sur-Lausanne et à Romanel-sur-Lausanne, le niveau des prix est proche de la moyenne du district, alors qu’il est un peu plus bas à Cheseaux-sur-Lausanne.

Maisons familiales individuelles

4-5-1_Indices_districts_Lausanne_MFI

Appartements en PPE

4-5-2_Indices_districts_Lausanne_PPE
4-5-3_Indices_districts_Lausanne_Legende
Indice_Source

District de Lavaux-Oron

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Morges; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Malgré un rebond de 5,6% en 2018, l’une des hausses les plus fortes du canton, les prix des maisons familiales individuelles restent en dessous de leur record de 2014. À l’inverse, avec une hausse de 2,3%, les appartements en PPE ont inscrit un nouveau record. Cela s’explique par une démographie dynamique, avec une hausse de la population de 1,1%, par un marché du logement toujours tendu, avec un taux de vacance de 0,9%, et par un repli de l’offre de nouveaux biens en propriété individuelle, la construction de nouveaux logements étant fortement tournée vers le marché locatif.

Comme d’autres districts de l’Arc lémanique, Lavaux-Oron est partagé entre les communes proches du lac et celles de l’arrière-pays. Dans les premières, les prix de l’immobilier sont environ 30% plus élevés que la moyenne cantonale. En revanche, plus loin du lac, ils sont en ligne avec celle-ci, voire un peu en dessous. Même si ces dernières années la démographie a été dynamique dans l’arrière-pays, dans des communes telles que Jorat-Mézières, Montpreveyres ou Oron, en 2018, les communes proches des rives du Léman ont été celles dont la population a crû le plus rapidement.

Maisons familiales individuelles

4-6-1_Indices_districts_Lavaux_Oron_MFI

Appartements en PPE

4-6-2_Indices_districts_Lavaux_Oron_PPE
4-6-3_Indices_districts_Lavaux_Oron_Legende
Indice_Source

District de Morges

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Nyon; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Un rebond de 3,2% en 2018 n’a pas permis aux prix des maisons familiales individuelles de remonter à leur niveau de 2013. Et ce, alors qu’après une hausse de 1,9%, les prix des appartements en PPE s’inscrivent à un niveau record. Une démographie dynamique, avec une hausse de la population de 1,0% et un marché du logement toujours tendu, avec un taux de vacance de 1,0%, sont autant d’explications. Cependant, si la dynamique des prix n’a pas été aussi marquée que dans d’autres districts, cela s’explique par une poursuite de l’arrivée sur le marché d’un nombre appréciable de biens destinés à la propriété individuelle.

Le district de Morges – comme d’autres districts de l’Arc lémanique – est partagé en deux, entre les communes plus proches du lac et celles de l’arrière-pays. Dans les premières, les prix de l’immobilier dépassent d’environ 20% la moyenne cantonale. Dans les communes du Plateau proches de la ligne CFF du Pied-du-Jura ou de l’A1, les prix sont à l’inverse un peu en dessous de la moyenne cantonale.

Maisons familiales individuelles

4-7-1_Indices_districts_Morges_MFI

Appartements en PPE

4-7-2_Indices_districts_Morges_PPE
4-7-3_Indices_districts_Morges_Legende
Indice_Source

District de Nyon

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Ouest lausannois; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Après le début du siècle, le district de Nyon a été celui qui a connu la hausse des prix la plus rapide, mais aussi l’un des premiers dans lesquels la dynamique a marqué une pause. Si le marché immobilier a de nouveau été dynamique l’an dernier, les prix restent en deçà de leurs sommets de 2013. Ceux des maisons familiales individuelles ont progressé de 5,0% en 2018 et ceux des appartements en PPE de 1,5%.

Ce district est l’un de ceux qui connaissent la dynamique démographique la plus forte, avec une hausse de sa population de 1,2% en 2018. Le marché de l’immobilier reste tendu, avec un taux de vacance de 1,0%. Cependant, si de nombreux logements locatifs sortent de terre, la construction d’objets destinés à la propriété individuelle a moins fléchi que dans d’autres régions.

À l’instar d’autres districts de l’Arc lémanique, celui de Nyon s’étend du Léman à l’arrière-pays. Près du lac, les prix de l’immobilier sont de l’ordre de 30% plus élevés qu’en moyenne cantonale. Les prix les plus élevés se retrouvent à proximité de Genève, en Terre Sainte. Dans les communes sises sur les pentes du Jura, la différence avec la moyenne du canton est moins marquée, de l’ordre de 5%.

Maisons familiales individuelles

4-8-1_Indices_districts_Nyon_MFI

Appartements en PPE

4-8-2_Indices_districts_Nyon_PPE
4-8-3_Indices_districts_Nyon_Legende
Indice_Source

Indices des prix de l’immobilier (objets moyens), 2000 = 100.
Source : Wüest Partner

District de l’Ouest lausannois

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Riviera-Pays-d'Enhaut.

Bien que le marché du logement y soit toujours tendu, avec un taux de vacance de 0,3%, le district de l’Ouest lausannois continue d’attirer de nouveaux habitants et sa population a augmenté de 1,0% en 2018. L’arrivée sur le marché d’un nombre élevé de nouveaux logements locatifs a permis de répondre en grande partie à cette demande. La part des nouveaux logements en propriété individuelle a, quant à elle, baissé.

La demande reste forte dans ce segment et les prix des maisons familiales individuelles ont progressé de 3,3% en 2018, tout en restant en dessous de leurs plus hauts de 2014. Les prix des appartements en PPE ont augmenté de 3,4% et s’inscrivent à un niveau record, selon les indices de Wüest Partner.

Avec des prix de l’immobilier environ 30% plus élevés qu’ils ne le sont en moyenne dans le canton, l’Ouest lausannois fait partie des régions vaudoises dans lesquelles les logements en propriété individuelle sont les plus onéreux. Le district bénéficie notamment du voisinage du chef-lieu ainsi que de la présence sur son territoire de l’Université de Lausanne et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Grâce à son accès direct au lac, Saint-Sulpice se classe même parmi les dix communes les plus chères du canton.

Maisons familiales individuelles

4-9-1_Indices_districts_Ouest_Lausannois_MFI

Appartements en PPE

4-9-2_Indices_districts_Ouest_Lausannois_PPE
4-9-3_Indices_districts_Ouest_Lausannois_Legende
Indice_Source

District de la Riviera-Pays-d’Enhaut

Autres districts: Aigle; Broye-Vully; Gros-de-Vaud; Jura-Nord vaudois; Lausanne; Lavaux-Oron; Morges; Nyon; Ouest lausannois.

La popularité des communes proches du Léman a soutenu le marché immobilier et les prix des maisons familiales individuelles ont progressé de 5,7% en 2018. Il s’agit dans ce segment de la hausse la plus forte du canton, et les prix s’inscrivent à un nouveau plus haut. Quant aux prix des appartements en PPE, ils ont progressé de 3,7% et atteint un nouveau sommet. Et ce, malgré une certaine détente sur le marché du logement. Après plusieurs années de hausse, la population du district de la Riviera-Pays-d’Enhaut a légèrement fléchi (-0,5%), tandis que le taux de vacance est remonté à 1,5%, niveau considéré comme correspondant à un marché du logement équilibré.

Toutefois, si la construction reste à un niveau élevé, la plupart des nouveaux logements sont à vocation locative. La part relativement basse des objets destinés au marché de la propriété individuelle, alors que la demande reste forte, est l’une des raisons de l’évolution des prix. Avec des prix 30% plus élevés qu’en moyenne cantonale, les communes avec vue sur le lac font partie du tiers des communes les plus chères du canton. Dans le Pays-d’Enhaut, le niveau des prix est proche de la moyenne cantonale.

Maisons familiales individuelles

4-10-1_Indices_districts_Riviera_Pays_d_Enhaut_MFI

Appartements en PPE

4-10-1_Indices_districts_Riviera_Pays_d_Enhaut_PPE
4-10-3_Indices_districts_Riviera_Pays_d_Enhaut_Legende
Indice_Source

Les atlas et indices des prix de transaction se basent sur les modèles d’évaluation de Wüest Partner. Ils portent sur des objets dits « de référence », définis comme étant des logements construits il y a cinq ans, offrant un bon standard d’aménagement, une bonne microsituation ainsi qu’un volume ou une surface usuels. Les prix représentés sont donc indicatifs et reflètent des moyennes. Sur le marché, les prix peuvent varier par rapport à ces dernières, en fonction de caractéristiques propres à un objet, le différenciant d’objets voisins.

Ces articles pourraient vous intéresser

Qui peut acheter ou louer dans le canton de Vaud? Et où?

Analyse, par région vaudoise, des prix de l’immobilier et des loyers comparés avec les revenus des ménages selon leur type. Suite

AggloY, ou comment recentrer le Nord

La région d’Yverdon-les-Bains, et plus globalement le Jura-Nord vaudois, s’est fortement développé ces dernières années, sur le plan économique et démographique. Cela n’a pas été sans incidence sur le marché immobilier. Suite

Gros plan sur le Nord vaudois

Le dossier du 4e numéro de BCV Immobilier est consacré au Nord vaudois, une région diversifiée qui s’est fortement développée ces dernières années, aussi bien sur le plan économique que démographique. Suite