Marchés financiers favorables

Les principales places financières évoluent désormais en dessous de leurs niveaux du début de l’année.

  • 244
Marchés28 novembre 2018

Les places financières continueront de profiter d’un climat économique favorable

Si les principales places financières ont perdu entre 7% à 14% pendant le trimestre en cours, un nouveau fort recul paraît peu probable. Les actions profitent d’un climat économique favorable et leurs valorisations sont désormais plus intéressantes.

La perception d’une croissance mondiale moins dynamique que par le passé, d’une remontée graduelle des taux d’intérêt ainsi que les nombreuses incertitudes politiques et commerciales expliquent le récent repli des actifs risqués. Les principales places financières ont déjà abandonné entre 7% à 14% pendant le trimestre en cours et évoluent désormais en dessous de leurs niveaux du début de l’année. L’environnement économique demeure pourtant propice aux actions, car la croissance mondiale paraît toujours en mesure d’afficher un rythme supérieur au potentiel à long terme des pays occidentaux. Les banques centrales ont aussi musclé leurs discours, mais leurs politiques monétaires ne sont pas encore pénalisantes pour le cycle conjoncturel.

Les places financières ont débuté la semaine sous de meilleurs auspices

Cette semaine a débuté sous de bien meilleurs auspices et pourrait réserver quelques surprises. Dans son désaccord avec Bruxelles, Rome a laissé entendre lundi qu’elle était prête à quelques concessions sur son budget. De son côté, la Réserve fédérale américaine pourrait montrer moins d’empressement à relever ses taux directeurs en 2019, voire envisager une pause dans son cycle de resserrement monétaire. Les investisseurs chercheront sans doute quelques éléments de réponse dans la publication, demain, du procès-verbal de sa dernière réunion. Enfin, Xi Jinping et Donald Trump vont se retrouver à la fin de la semaine, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, dans l’espoir d’avancer sur le différend commercial qui empoisonne leurs relations depuis plusieurs mois. Comme le dit le proverbe, «Les belles promesses ne remplissent pas la bourse». La tendance boursière restera certainement irrégulière à court terme. Mais un nouveau fort recul des indices paraît peu probable, car le contexte reste favorable aux actions et leurs valorisations sont désormais bien plus intéressantes.

Publié sur le site 24 Heures le 28 novembre 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Halloween fait frémir les bourses

Les principales places financières connaissent actuellement un brusque retour de manivelle. Monstres et sorcières en sont-ils quelque peu responsables? Suite

Actions suisses décevantes, mais généreuses

Les actions helvétiques se sont montrées bien décevantes en 2016 par rapport à leurs homologues américaines ou européennes: le SPI a reculé de 1,4% et le SMI de 6,8%. Suite

Les matières premières à la peine

Les matières premières ont perdu près de 8% durant l'été. Elles sont pénalisées par la force du dollar et le ralentissement chinois plus marqué que prévu. Suite