Franc suisse

Le franc suisse officie à nouveau comme valeur refuge en raison de la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump.

  • 492
Marchés27 juin 2018

Le franc suisse se renforce contre l'euro

Le franc a retrouvé des couleurs ces dernières semaines. De près de 1,20 euro fin avril, il s’est renforcé d’environ 5% pour se stabiliser vers 1,15 depuis mi-mai. Ce niveau ne devrait pas trop inquiéter nos exportateurs qui s’y sont adaptés, ces dernières années. De plus, un franc fort évitera que l’inflation progresse trop rapidement, ce qui permettra à la Banque Nationale Suisse de maintenir une politique monétaire très accommodante ces prochains trimestres.

Plusieurs facteurs ont contribué au renchérissement du franc. D’abord, les incertitudes pour former un gouvernement en Italie. Puis, la perspective d’un essoufflement de la croissance de la zone euro, alors que celle de la Suisse accélèrera cette année, à 2,4% selon le Secrétariat à d’État à l’économie.

Si l’attrait d’une devise est en partie influencé par ces différentiels de croissance, il est plus intimement lié aux rendements que l’on peut obtenir en plaçant ses liquidités ou son épargne. En annonçant que ses taux d’intervention ne seraient pas touchés avant l’été 2019, le Banque centrale européenne a écorné le surplus de rendement que l’on pouvait obtenir en investissant en euros, dans des placements sans risque, et, de facto, l’attrait de la monnaie unique.

Comme si cela ne suffisait pas, le franc officie à nouveau comme valeur refuge en raison de la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump. Si l’on peut comprendre que le président américain souhaite que les États-Unis gardent des compétences de production ou de développement et qu’ils réduisent leur déficit commercial, les premières conséquences d’une augmentation des barrières douanières sont une érosion de la croissance, puis un rebond de l’inflation, soit des perspectives peu affriolantes.

Tant que les escarmouches commerciales perdureront, le franc restera fort contre l’euro, bien plus fort que son niveau d’équilibre à long terme.

Publié sur le site 24 Heures le 27 juin 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

"Ne pas se couvrir, c'est prendre un risque"

Le franc s'est affaibli contre l'euro qui vient de repasser le seuil de CHF 1,20. Bonne nouvelle pour les entrepreneurs? Suite

Cher franc suisse

Le franc s'est déprécié, mais il reste cher en parité de pouvoir d'achat. Poursuivra-t-il sa baisse? Suite

L’euro à CHF 1,20, le retour

La monnaie unique s’est renforcée depuis le milieu de l’an dernier pour retrouver un niveau jamais revu depuis le 15 janvier 2015 contre le franc. Elle se rapproche ainsi de son juste prix. Suite