Rapport Andersen - réaction de la BCV

Dans le cadre de la présentation de son rapport au Grand Conseil sur la Banque Cantonale Vaudoise, le Conseil d'Etat demandait, en janvier dernier, que des investigations complémentaires soient effectuées. Celles-ci ont été faites dans le cadre d'une expertise confiée par la BCV à Andersen qui avait déjà procédé, durant l'automne 2001, à l'analyse des crédits à risque de la Banque et de la méthode de détermination des besoins de provisions.

La BCV a pris connaissance de cette étude qui débouche sur des résultats intéressants et, dans l'ensemble, conformes à ce que la Banque en attendait. L'étude montre que les risques assumés par la BCV ont été pris dans le cadre de sa mission au service de l'économie vaudoise.

En ce qui concerne la question de la BVCred, la BCV prend note des résultats de l'étude Andersen. Elle apprécie notamment que l'impact de ce dossier soit enfin quantifié et non plus seulement qualifié.

Le poids des crédits non performants a affecté la rentabilité de la BCV. Depuis 1997, celle-ci s'est pourtant améliorée et toutes les divisions de front de la Banque sont aujourd'hui rentables. Ceci souligne le fait que, pour la BCV et depuis 1996, l'exercice de sa mission au service de l'économie du canton a été facilité par sa stratégie de diversification des sources de revenus.

Lausanne, le 22 mai 2002

Contact(s)

Daniel Herrera, Directeur de la communication
Téléphone 0844 228 228 (tarif national)
E-mail info@bcv.ch 

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.