Bons comptes, bons amis!

Avez-vous déjà manqué de monnaie et pu compter sur un copain, fait un cadeau commun, partagé une addition ou organisé des vacances à plusieurs? Voici des outils pour simplifier le partage de vos frais.

Plus de galère pour les cadeaux communs

On vous a chargé d’acheter le cadeau d’anniversaire commun de votre copine Léa «parce que tu la connais mieux que nous». Et comme d’habitude, vous devez non seulement dénicher LA surprise miracle, mais encore payer le cadeau vous-même et ce avant que toute la bande de potes vous rembourse réellement. Deux options pour ne pas vous faire avoir.

Paiements

1) Twintez!

Twint vous permet d’envoyer et de recevoir de l’argent de toute personne ayant un smartphone avec TWINT et un numéro de téléphone suisse. Le plus: vous pouvez aussi envoyer des demandes d’argent à vos contacts à l’avance. Idéal pour envoyer un rappel en douceur à ceux qui «auraient» oublié de vous rembourser.

2) Organisez une cagnotte en ligne

Toute une série de sites comme Le pot commun permettent de créer une collecte collective. Attention cependant, ils comportent souvent des frais importants (un certain pourcentage en général), à moins de dépenser l’argent récolté chez un partenaire commercial... Qui ne se trouve parfois qu’à l’étranger et rend compliquées les livraisons dans notre pays.

D’autres solutions existent, notamment PayPal qui a lancé son service de cagnotte en ligne il y a près d’un an. Des outils très utiles lorsqu’il faut réunir des sommes auprès d’un grand nombre de personnes situées dans des lieux très différents (mariage, naissance, anniversaire, etc.).

Vacances ou sorties: les bons outils pour ne pas tout payer

Que vous partiez une semaine ou une soirée, c’est souvent la même improvisation: l’un paie le restau, l’autre l’essence ou le taxi, un troisième les courses. Sans compter les petites dépenses de dernière minute: parking, boissons ou autre. À la fin, on ne sait plus qui a payé quoi. Et bien sûr, personne n’a gardé les tickets. Dans le meilleur des cas, on se dit «c’est bon» et on s’en sort en espérant finir quittes. Mais parfois, chacun reste sur l’impression de s’être fait avoir. Comment éviter le malaise?

Misez sur Splittr ou Tricount , qui comptent parmi les meilleures applis de partage de frais du moment (il en existe beaucoup d’autres, Débal notamment).

L’intérêt de ces applis, c’est que, en général, elles fonctionnent hors ligne, ne demandent pas obligatoirement d’inscription – sauf si chacun veut pouvoir tout suivre en temps réel – et qu’elles s’utilisent de manière simple et intuitive. En deux temps trois mouvements, vous créez un groupe, listez les dépenses de chacun et automatiquement Splittr vous explique qui doit combien et à qui. Intéressant, à plus d’un titre. D’abord, parce que ces outils fonctionnent avec plusieurs devises et permettent d’équilibrer les comptes en cours de route: «je dois 45 francs au groupe, la prochaine fois je paierai les courses». Surtout, pour chaque dépense, vous pouvez indiquer qui est concerné. Par exemple, si Sophie achète des chips, mais que seuls Mario et Lydia en mangent, les autres membres du groupe peuvent être exclus de cette dépense et ne pas devoir y participer.

L’inconvénient cependant, ces applications ne permettent pas le transfert d’argent. Elles ne font que calculer. Alors, pour ce qui est du transfert, pensez à BCV TWINT.

Enfin, si les applications vous agacent, les outils les plus simples et le plus efficaces restent un carnet de notes bien tenu et une calculatrice.

Veuillez préalablement prendre connaissance des conditions d'utilisation du Site et du courrier électronique.
Les informations et/ou documents en lien avec des instruments ou services financiers au sens de la LSFin qui sont présentés sur ce site Internet constituent en principe un support publicitaire selon ladite loi.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, tous droits réservés.