La rente maximale de l'AVS pour personne seule n'est perçue que par 28% des bénéficiaires.

  • 692
Votre argent11 novembre 2019

Risqué de prendre le capital du 2e pilier?

Retirer son capital de 2e pilier n'est pas sans risque et n'est pas fait pour tout le monde. Un calcul raisonné doit pouvoir vous montrer que cette option sera plus avantageuse que la rente.

31% des assurés en Suisse retirent l’entier de leur 2e pilier sous forme de capital. Toutefois, ce choix implique d’avoir de bonnes connaissances en matière de placements et le soutien d’un conseiller car il faut maintenir un équilibre entre revenus et dépenses tout en contrôlant l’érosion de sa fortune. En effet, la rente vous est versée autant d’années que vous êtes en vie, alors que le capital va inexorablement diminuer avec le risque de se tarir plus rapidement que prévu.

"La rente, c'est pour toute sa vie"

A ce jour, trois possibilités s’offrent aux futurs retraités: percevoir une rente à vie (51% des assurés) ou retirer son avoir de prévoyance sous forme de capital (31%) ou encore un mélange des deux (18%). Le choix n’est pas simple, car il dépend du nombre d’années à financer,  qui n’est pas connu et qui augmente.

Un budget détaillé avant tout

Un moyen est d’établir un budget détaillé avec la rente AVS comme 1er revenu. Pour recevoir la rente maximale pour une personne seule (CHF 2 370 par mois), il faut avoir cotisé durant 43 ans pour une femme (44 ans pour un homme) et gagner, en moyenne, CHF 85 320 par an. La rente maximale n’est perçue que par 28% des bénéficiaires. Pour un couple marié, la rente ne dépasse pas CHF 3 555, montant dont 58% des couples bénéficient aujourd’hui. Pour connaître votre situation future, demandez une projection de rente (gratuite) à votre caisse de compensation AVS.

N'oubliez pas le 3e pilier

Comme 2e revenu, ajoutez la rente prévue par votre caisse de pensions pour avoir une idée de vos ressources. Si l’option du capital placé peut vous offrir mieux, choisissez cette option. Dans tous les cas, complétez le 1er et le 2e pilier en épargnant aussi sur un 3e pilier durant vos années d’activité professionnelle. C’est facultatif, mais cela peut vous enlever une épine du pied.

Publié dans 24 Heures le 11 novembre 2019

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment organiser sa retraite anticipée?

Vouloir cesser prématurément votre activité professionnelle est une étape importante qu’il faut préparer suffisamment à l’avance, dans l’idéal une dizaine d’années avant la date prévue. Suite

Cotiser pour sa prévoyance, même au chômage

Le premier pilier est obligatoire, l’assurance accidents aussi et le deuxième pilier dans une certaine mesure. Il est donc utile de le prévoir dans son budget. Suite