Le choix de la localisation d'un appartement n'est pas anodin, surtout si l'on doit soudain revendre son bien immobilier.

  • 272
Votre argent30 avril 2018

Vous investissez dans une PPE, prudence!

Acheter un appartement peut avoir plusieurs objectifs: l’habiter soi-même ou le louer à des tiers comme investissement. Le choix de la location présente des avantages – rendement –, mais aussi des risques. Il est d’abord impératif de trouver un locataire, de préférence solvable et pas négligent. Au-delà de cet écueil, et avant de toucher les premiers loyers, mieux vaut connaître les particularités financières d’un investissement dans la pierre avant d’immobiliser une partie de son patrimoine: il se fait sur le long terme, est peu liquide et soumis à une imposition spécifique.

La notion de long terme semble profitable, elle nécessite cependant une anticipation de la situation locale du marché immobilier. Or les prévisions économiques s’aventurent rarement au-delà de deux ans, contrairement aux revenus attendus. En cas de revente, l’absence de liquidité du marché est un facteur à ne pas négliger. Lorsque, par opportunité ou par besoin, vous souhaiteriez disposer des fonds investis, vendre vite s’effectue généralement par une concession financière. Une bonne localisation dans ce cas peut toutefois présenter un atout de taille. Enfin, l’administration fiscale sera présente à chaque étape: lors de l’acquisition avec les droits de mutation, pendant la durée de possession avec l’imposition immobilière et à la revente avec l’imposition sur les gains immobiliers.

L’acquisition d’un logement en PPE dans un but de rendement présente cependant généralement une source de revenus potentielle relativement régulière et une protection contre le risque inflationniste. En effet, pour autant que le marché locatif le permette, en cas de hausse du taux hypothécaire de référence, il est possible d’augmenter le loyer perçu. De plus, le bien immobilier mis en gage permet de profiter de la faiblesse actuelle des taux hypothécaires.

Paru dans 24 Heures, le 30.04.2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Allo, mon logement se détériore!

Si vous êtes locataire, les coûts de réparation sont supportés par le bailleur, à l’exception de menus travaux qui ne nécessitent aucune compétence particulière. Suite

Sept logements sur dix appartiennent à des particuliers

Dans le canton de Vaud, 30% des logements sont habités par leur propriétaire, 40% sont possédés à but de rendement par des particuliers. Suite

Un marché aux multiples visages

Des taux d’intérêt bas et une croissance économique robuste malgré un fléchissement caractérisent le contexte dans lequel s’inscrit le marché immobilier vaudois. Des hausses de prix ont été constatées dans certains segme... Suite