Il est toujours pratique d’avoir à disposition différents moyens de paiement.

  • 385
Votre argent30 octobre 2018

Précautions financières avant les vacances

Lors de la préparation de vos vacances, il est important de vous soucier des moyens de paiement que vous aurez à disposition dans le pays que vous comptez visiter et de prévoir plusieurs solutions pour éviter les mauvaises surprises.

En règle générale, il est toujours pratique d’avoir à disposition différents moyens de paiement: de l’argent liquide pour les menues dépenses et des cartes bancaires, qu’il convient d’utiliser à bon escient pour les retraits en liquide ou les achats dans les commerces.

De l’argent liquide

Pour obtenir des devises de votre pays de destination, vous avez la possibilité de faire du change dans votre banque en Suisse. Les devises courantes sont disponibles facilement (notamment les euros, dollars et livres sterling) et, pour les autres, il est possible de les commander auprès de votre banque et de venir les chercher en agence ou de vous les faire livrer à domicile. A noter que s’il vous reste ce type de billets à votre retour, vous ne pourrez les échanger qu’auprès de Swiss Bankers ou dans une gare qui traite ces devises. Si vous avez le temps sur votre lieu de destination, vous pouvez aussi effectuer le change sur place (des informations utiles par pays se trouvent sur www.swissbankers.ch > infos produits > Travel Cash > Infos pays). Vous devrez alors déterminer quelle monnaie de départ sera la plus appréciée sur votre lieu de destination (francs suisses, dollars ou euros, par exemple).

Pour les destinations européennes, la situation géographique de la Suisse implique que l’euro agisse comme monnaie parallèle et se révèle quasi indispensable lorsque l’on sort des frontières. La plupart des établissements bancaires proposent aujourd’hui des comptes courants en euro, qui fonctionnent comme des comptes en franc suisse, avec la possibilité d’utiliser une carte de débit. Ils permettent d’acheter des euros lorsque leur cours paraît avantageux et de constituer des réserves en prévision de déplacements futurs en Europe, plutôt que de faire une opération de change la veille du départ à un cours imposé par les conditions du moment.

Une carte de débit (de type Maestro®)

Vous avez une carte de débit liée à votre compte. Elle sera utile aussi en vacances, mais il est nécessaire, au préalable, de vérifier la limite de dépenses (journalière, mensuelle) qui y est liée, notamment pour une utilisation à l’étranger, en particulier hors Europe. Cette limite (généralement fixée à 5000 francs par jour en Europe) peut être abaissée hors du Vieux-Continent entre 300 francs et 1000 francs, la carte pouvant aussi être inutilisable dans certains pays (blocage géographique). Ces mesures servent à limiter les pertes en cas de vol ou de skimming. N’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre banque sur la validité et sur les conditions d’utilisation de vos cartes de débit à l’étranger. Et demandez s’il est possible de la débloquer si votre pays de destination se situe hors zone d’utilisation. A noter que certains distributeurs peuvent limiter les retraits, sans que votre émetteur de carte ou votre banque ne puisse intervenir.

Pour les retraits aux appareils automatiques (bancomats), privilégiez la carte de débit dont les opérations sont moins coûteuses. En matière de frais, la Maestro facture un montant et un pourcentage forfaitaires lors d’un retrait au bancomat (environ 5 fr. et 0,5% maximum) ou lors d’un achat (environ 1,50 fr. par opération). Le taux de change sera appliqué par l’émetteur de la carte et peut donc varier selon l’établissement.

Une carte de crédit

La carte de crédit présente l’avantage de différer le règlement des dépenses, parfois imprévues. Certaines offrent, en outre, des couvertures d’assurance utiles dans le cadre des voyages et des achats. Si l’on veut maîtriser son budget, la carte rechargeable (par exemple Prepaid) n’autorise à dépenser que le montant chargé dans la puce, donc pas de surprise au retour.

La carte de crédit facture un pourcentage du montant retiré au distributeur (environ 4%, minimum 10 francs) ou déboursé en magasin (environ 1,75%). Le taux de change sera appliqué par l’émetteur de la carte et peut donc varier selon l’établissement. La carte de crédit reste indispensable lorsque la limite fixée sur votre Maestro est dépassée.

Deux cartes valant toujours mieux qu’un seule, chacune d’elles pourra vous dépanner selon dans quelle situation vous vous trouvez: bancomat ou terminal ne lisant pas l’une des cartes, location d’une voiture, achat conséquent ou limite de débit atteinte.

Payer en francs suisses ou en euros avec une carte?

Certains terminaux identifient désormais le pays d’origine de la carte et permettent de payer en francs suisses. Le principal avantage pour le consommateur est de connaître le montant exact qui sera débité de son compte, y compris une marge de conversion (environ 3%).

Si vous choisissez l’option de payer en monnaie locale, vous devrez vous acquitter d’une taxe de traitement pouvant varier, selon l’émetteur de votre carte, entre 0,9% et 2,5% du montant de l’achat. Sur votre facture de carte de crédit, la dépense apparaîtra en francs après conversion au cours devises. Si vous choisissez l’option de payer en francs, le cours de change sera fixé par le commerçant et sera sans doute moins favorable que le cours devises. A noter que certains émetteurs facturent également la taxe de traitement.

L’avantage de payer en monnaie locale réside dans une plus grande transparence en matière de frais et de taux de change. Une autre solution réside dans la détention d’une carte libellée dans une autre monnaie (le plus souvent en euros ou en dollars), puisque les frais de traitement ne s’appliquent pas dans ce cas. Cette solution sera avantageuse pour des dépenses réalisées dans la même monnaie que la carte.

Assurances liées aux cartes

Si le fait de se munir d’une carte de crédit quand on voyage est devenu une pratique courante, il est également important de savoir que ce moyen de paiement peut aussi vous apporter des solutions en cas de problèmes à l’étranger.

Si toutes les cartes n’offrent pas les mêmes prestations, les sites internet des émetteurs en Suisse permettent de comprendre ce qui est couvert et à quelles conditions. Selon votre carte, si vous avez payé au moins 60% de votre voyage privé avec votre carte de crédit et que vous devez le reporter ou l’annuler, vous pourrez prétendre à un remboursement des frais de déplacement, d’hébergement, voire d’activités déjà réservées. Ceci bien sûr à certaines conditions. Votre décision doit être due à une maladie grave ou à un accident, au décès d’un parent, à la perte de votre emploi, à des catastrophes naturelles et autres épidémies, etc. Une couverture qui s’étend aux personnes vivant sous votre toit et dont le montant peut varier entre 10 000 et 20 000 fr. par carte et par année selon votre type de carte. D’autres risques peuvent aussi être couverts, comme l’assurance médicale durant le voyage ou les assurances pour les bagages si vous possédez une carte or ou équivalent.

Vos valeurs en sécurité

Et enfin, avant de partir, pensez également à mettre vos valeurs en sécurité: vos bijoux, vos montres ou tout objet précieux, dans un coffre à la banque (safe).

 

Bon à savoir

  • Disposer de plusieurs moyens de paiement offre une sécurité supplémentaire pour des vacances réussies.
  • La carte Maestro est soumise à certaines limites qu’il faut connaître avant le départ.
  • La carte de crédit facture un pourcentage lors d’un retrait ou d’un achat, ce qui n’est pas toujours avantageux pour l’utilisateur.

Publié dans Générations en octobre 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

En vacances: cash ou cartes?

Les vacances approchent. Comment régler ses dépenses à l'étranger? Mieux vaut changer son argent avant de partir ou sur place? Point de la situation avant la grande vague de départs. Suite

Attention aux limites et aux frais des cartes

Généralement, vous ne pouvez pas retirer plus de 5000 francs par jour en Europe. Selon votre banque, la limite peut varier entre 1000 et 300 francs, voire être géographique. Suite

Comment payer mes dépenses en vacances?

A l'heure des vacances, quel est le cours de l'euro? Petit rappel des moyens de paiement à l'étranger à disposition avant de partir. Suite