Hard seltzer1

Les hard seltzers ont été créés en 2013 aux États-Unis par la société Spiked Seltzer.

  • 213
Marchés17 août 2021

Vous prendrez bien un hard seltzer?

Le succès du hard seltzer, eau pétillante alcoolisée aromatisée aux fruits, ne se dément pas. Ses ventes ont explosé ces deux dernières années. Au point d’inquiéter les brasseurs et les géants des sodas, qui réagissent. 

Le hard seltzer se boit bien frais, directement à la canette. Il s’agit d’une eau pétillante alcoolisée, aromatisée aux fruits (hard pour alcoolisé, par opposition à soft qui caractérise les sodas). Grâce à sa faible teneur en calories, cette boisson vise à séduire une clientèle jeune, soucieuse de son bien-être. Elle se veut une alternative plus saine aux autres boissons alcoolisées, avec moins de sucre, moins d’alcool (4%-5%), végane ou encore sans gluten.

Le chiffre d’affaires des hard seltzers a doublé entre 2019 et 2020

Créés en 2013 aux États-Unis par la société Spiked Seltzer, les hard seltzers touchent le grand public en 2019, grâce notamment à la marque White Claw, leader aujourd’hui, qui fait alors le buzz sur les réseaux sociaux. Ce nouveau segment de boissons est passé d’un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars en 2019 à 2,8 milliards en 2020 et devrait atteindre les 6 milliards cette année, d’après une étude de l’International Wine and Spirit Record (IWSR).

Hard seltzers: mode ou changement de mode de consommation?

De nombreuses marques apparaissent dans le monde entier, pariant sur le fait que ces eaux pétillantes alcoolisées ne sont pas qu’un simple effet de mode, mais le reflet de changements profonds des modes de consommation. Aux États-Unis, elles sont devenues la boisson festive par excellence. À la plage, au match de baseball, chez des amis, le traditionnel pack de bières semble avoir laissé sa place à celui des hard seltzers aux différentes saveurs. Selon certaines prévisions, aux États-Unis, leur consommation pourrait même dépasser celle de la vodka et du whisky réunis, dès l’an prochain. Un article du Financial Times prédisait, début mars, que les hard seltzers pourraient conquérir 15% du marché des boissons alcoolisées d’ici à 2024. 

Inquiets de la concurrence, les brasseurs contre-attaquent…

Les grands brasseurs mondiaux, inquiets de cette nouvelle concurrence, ont été les premiers à emboîter le pas à White Claw. Anheuser-Busch InBev rachetait Spiked Seltzer en 2016 déjà et décline aujourd’hui sa célèbre marque Bud Light en version hard seltzer. Constellation Brands propose une version hard seltzer de la bière Corona, alors que Heineken, Carlsberg ou Kronenbourg ont également investi le marché avec de nouveaux produits.

…et les géants des sodas ne sont pas en reste

Les géants des sodas ne sont pas en reste: Coca-Cola commercialise son eau pétillante alcoolisée sous la marque Topo Chico depuis avril 2021 et PepsiCo vient de dévoiler son Hard Mtn Dew, en partenariat avec le brasseur Boston Beer. Il s’agit pour les deux groupes d’une stratégie claire de diversification, alors qu’ils souffrent depuis plusieurs années d’une baisse des ventes des boissons sucrées, régulièrement dénoncées pour leurs effets néfastes sur la santé. En Suisse romande, le vaudois Dr. Gab’s vient de sortir une deuxième version aux fruits rouges de son breuvage Okipic.

Aujourd’hui, alors que le soleil invite (enfin) à retourner boire un verre sur une terrasse, il sera intéressant d’observer si la canette d’eau pétillante alcoolisée va parvenir à se faire une place dans les restaurants et les bars. 

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions" de la salle des marchés de la BCV, le 17 août 2021

Ces articles pourraient vous intéresser

Recyclage du PET « à l’infini »

Le bio-recyclage permet de réutiliser le PET pratiquement à l’infini. Suite

Naissance de deux nouveaux bitcoins

Le réseau de la quatrième plus grande cryptomonnaie, le bitcoin cash, a explosé en deux versions concurrentes, une scission qui a pesé sur le marché. Suite

Cannabis: la ruée vers l'or vert

Le marché mondial du cannabis pourrait peser entre 100 et 200 milliards de dollars par an. Suite