Les marchés asiatiques ont connu un mois de juillet chagrin. Les inquiétudes montent en Chine.

  • 189
Marchés04 août 2021

Asie, le tigre qui pleure

L’indice coréen (Kospi): -2,86%. Le Nikkei japonais: -5,24%. Le Shanghai Shenzhen 300: -7,90%! Le mois de juillet n’a pas été clément pour les places asiatiques. A contrario des places européennes et américaines qui enregistrent de nouveaux plus hauts. Il faut remonter en 2018 pour retrouver une baisse d’une telle ampleur sur l’indice phare chinois.

Tensions sino-américaines

La guerre que se livrent les États-Unis et la Chine ainsi que le tour de vis de Pékin vis-à-vis de ses champions internationaux sont largement responsables de ce mouvement de repli. En date du 20 mai dernier en effet, le Sénat américain adoptait la loi «Holding Foreign Companies Accountable Act», permettant à la SEC de bloquer la cotation des actions des compagnies étrangères ne respectant pas les exigences en matière de transparence. De son côté, les autorités chinoises estiment que les rapports d’audit des compagnies chinoises concernées doivent être conservés en Chine sans pouvoir être consultés par les régulateurs américains.

Alibaba en baisse de 30%

Ces tensions, ainsi que la reprise en main par Pékin de sociétés phares comme Didi Chuxing (Uber de l’Empire du Milieu), Full Truck Alliance (plate-forme logistique) ou encore Kanzhun (le Linkedin chinois), ont fortement impacté le cours des actions chinoises cotées à Wall Street. Alibaba est par exemple en repli de plus de 30% depuis le 16 février dernier.

Le NASDAQ 100 toujours plus haut

Aux États-Unis, les technos ont contribué à hisser les indices au plus haut. Avec un gain de +2,48% en juillet, le NASDAQ 100 porte sa hausse annuelle à +16,20%, et ce malgré la baisse de 7% du titre Amazon le dernier jour du mois, pénalisé par la levée des mesures de confinement.

L’Europe tire aussi son épingle du jeu

En Europe, le SMI (+1,46%) se défend globalement mieux que les autres indices européens (Dax +0,09%, Cac 40 +1,61%, Footsie -0,09%, et Eurostoxx50 +0,61%) grâce à la performance époustouflante de Lonza, ainsi qu’à la bonne tenue des trois poids lourds Nestlé, Novartis, Roche. Attention cependant à ce trop-plein d’optimisme, puisque statistiquement parlant, les mois d’août et septembre sont moins favorables pour notre indice national.

 

Publié dans le commentaire "Matinale Express Marchés" de la salle des marchés de la BCV, le 3 août 2021

Ces articles pourraient vous intéresser

La Chine recalée pour la troisième fois

Pékin a exprimé son agacement à l’égard de la décision américaine. Suite

Ouverture du marché financier chinois: une opportunité?

L’énorme marché des résidents chinois (onshore) intéresse d'autant plus les grands groupes bancaires que Pékin a annoncé en novembre dernier une ouverture sans précédent de ses marchés financiers. Suite

Les actions chinoises entrent dans l'indice MSCI Emerging Markets

Dès le printemps 2018, 222 actions domestiques chinoises entreront dans la composition du MSCI Emerging Markets. Suite