Snowflake vise une capitalisation de 15 à 20 milliards de dollars.

  • 212
Marchés23 juin 2020

De la neige sur Wall Street cet été?

Snowflake est une société spécialisée dans le stockage et la gestion de données dans le Cloud. Fondée en 2012, elle enregistre une croissance importante et s’implante partout dans le monde. Ses revenus ont triplé l’an dernier et elle compte aujourd’hui plus de 2 000 entreprises clientes, parmi lesquelles Accor, Netflix, ou encore Electronic Arts. Basée à San Mateo dans la Silicon Valley, la firme est également présente à Londres, Munich, Amsterdam, ou encore Zurich (depuis l’an dernier) et elle accélère son expansion en Asie-Pacifique ainsi qu’en Amérique du Nord.

Les services de Snowflake permettent de centraliser, dans une même base, toutes les informations d’une organisation pour lui permettre d’obtenir rapidement et facilement des réponses à ses requêtes en toute sécurité. La maintenance, la gestion et la configuration de ces données sont entièrement prises en charge par Snowflake.

Son Data Cloud propose aux clients de mieux monétiser leurs données en les partageant avec d’autres entreprises. Ces dernières peuvent utiliser leurs données en les mélangeant et en les associant à un contexte plus large. On parle désormais «d’ingénierie de données», soit de la possibilité de manipuler des données afin de mieux les faire parler. Un utilisateur va ainsi pouvoir rapidement fournir des indicateurs analytiques à ses analystes, ou combiner des données variées pour l’étude d’un marché, ou encore partager des informations avec ses partenaires.

Le stockage et l’analyse des données au sein de cette architecture offrent une simplicité et des performances supérieures par rapport aux offres des autres entrepôts de données, et à un moindre coût. La facturation à la seconde permet en outre de payer uniquement ce qui est consommé. La grande force de Snowflake est le déploiement de son service via les infrastructures cloud des trois géants informatiques que sont Amazon, Google et Microsoft, et non sur les serveurs internes de ses clients, offrant un gain de rapidité, mais aussi un accès «multicloud» de plus en plus recherché par les professionnels.

Le groupe s’est enregistré il y a une dizaine de jours auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) et pourrait faire son entrée en bourse dès cet été à Wall Street, pour autant que les conditions soient favorables. Snowflake viserait une capitalisation de 15 à 20 milliards de dollars. L’opération pourrait ainsi être l’une des plus conséquentes de l’année dans le secteur technologique. En février dernier, la société avait levé 479 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs, dont Dragoneer, Sequoi, Redpoint ou encore Salesforce, le géant du logiciel avec qui elle a récemment conclu un partenariat stratégique.

Les conditions actuelles de marché semblent propices à une entrée en bourse: malgré l’épidémie et les quelque 21 millions de chômeurs américains, un fort vent d’optimisme souffle sur Wall Street. Le Nasdaq a effacé ses pertes et se situe sur des niveaux record à 10 000 points.

Ces articles pourraient vous intéresser

Des résultats de sociétés exceptionnels à Wall Street

Les résultats publiés à Wall Street pour le premier trimestre 2018 se révèlent exceptionnels, dopés par la réforme fiscale de l’administration républicaine. Suite

La saison des IPO débute à Wall Street: les nouvelles licornes

Les entrées en bourse prolifèrent aux États-Unis grâce à des marchés qui ont le vent poupe. Mais il n’y a pas que des succès. Quelques exemples. Suite

Un supercycle haussier à relativiser

La bourse américaine est entrée dans le plus long cycle haussier de son histoire. Sur 113 mois, le S&P 500 a dégagé une performance de 323%. Ce n’est pas le bull market le plus performant. Mais il a encore du ressort. Suite