Indice S&P

Les indices, donc les investisseurs, ont souvent de l’avance sur les analystes.

  • 158
Marchés20 février 2019

Qui a peur des révisions à la baisse des bénéfices?

Lors des récentes publications de résultats, plusieurs sociétés ont rebondi malgré des chiffres inférieurs aux attentes.

Depuis octobre 2018, les analystes n’ont cessé de revoir à la baisse leurs prévisions de bénéfices pour 2019. Pour le S&P 500, indice vedette du marché américain, les bénéfices par action sont désormais 5% inférieurs aux estimations de l’automne dernier. Après une croissance des bénéfices exceptionnelle (+24%) en 2018, dopée par les allégements fiscaux et les rachats d’actions, il faudra se contenter d’environ 4% en 2019.

Les révisions négatives ne constituent pas un frein à la hausse des actions

Même, si les révisions négatives risquent de se poursuivre ces prochains mois, elles ne constituent pas un frein au mouvement de hausse des actions entamé fin décembre. Les indices, donc les investisseurs, ont souvent de l’avance sur les analystes. Une étude de JP Morgan montre notamment que quatre retournements des marchés observés entre 1998 et 2016 ont commencé en moyenne 7 mois avant que les estimations de bénéfices s’améliorent.

Lors des récentes publications de résultats, plusieurs sociétés ont nettement rebondi après avoir publié des chiffres inférieurs aux attentes des analystes. Preuve que beaucoup de mauvaises nouvelles étaient déjà intégrées dans les cours! Autre exemple, la bonne performance du secteur technologique qui a pourtant fait l’objet des plus fortes révisions négatives des bénéfices.

D’autres aspects ont pris le pas sur les bénéfices

D’autres aspects ont pris le pas sur les bénéfices, comme le changement de ton de la Réserve fédérale américaine qui ne devrait pas relever ses taux avant plusieurs mois. Un dollar plus faible, élément potentiellement favorable aux sociétés internationales du S&P 500, et les espoirs d’un accord commercial sino-américain sont d’autres éléments qui donnent de l’élan aux marchés. Enfin, à plus long terme, la stabilisation des indicateurs avancés de l’activité au niveau mondial et la poursuite des efforts de stimulation monétaire et fiscale en Chine sont des signaux importants en faveur d’une hausse plus durable des marchés boursiers.

Publié sur le site 24 Heures le 20 février 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Suivre de près l’évolution des bénéfices des sociétés

Après deux ans de stagnation, les bénéfices des sociétés affichent un rythme de progression à deux chiffres dans les principales zones géographiques. Suite

Gare à l’excès d’optimisme sur les marchés financiers!

Beaucoup de bonnes nouvelles semblent déjà anticipées; des prises de bénéfices ponctuelles semblent donc de plus en plus probables. Suite

Halloween fait frémir les bourses

Les principales places financières connaissent actuellement un brusque retour de manivelle. Monstres et sorcières en sont-ils quelque peu responsables? Suite