China

Nouvelle vague d’investissements en Chine annoncée.

  • 230
Marchés30 avril 2019

La Chine, le nouvel Eldorado obligataire

 

La Chine franchit une étape supplémentaire dans la libéralisation de ses marchés financiers. Les obligations d’État en monnaie locale de l’Empire du Milieu entrent dans un grand indice de référence.

Fin avril 2019, l’indice de référence de Barclays pour les fonds obligataires gouvernementaux a inclus les obligations en monnaies locales chinoises dans sa composition, à hauteur de 5%. Ce mouvement annonce une nouvelle vague d’investissements en Chine et pave la voie à l’ouverture de son marché local aux investisseurs étrangers professionnels.

Priorité aux professionnels

Les premiers instruments financiers à être traités seront donc les obligations gouvernementales. Elles représentent la première étape vers une ouverture plus large aux autres types d’obligations dans un futur proche. Toutefois, cette ouverture est pour le moment plus destinée aux investisseurs professionnels, comme les gestionnaires de fonds indiciels, qu’aux particuliers, vu la complexité de mise en œuvre et d’accès aux plateformes de trading spécifiques.

Un processus complexe

La participation à ce nouveau marché reste très compliquée, car il faut mettre en place des comptes au nom du détenteur des titres et avoir accès à un fournisseur de prix domestiques. Enfin, il faut obtenir une certification de la Banque populaire de Chine (banque centrale) afin de pouvoir transférer ces titres sur des comptes domiciliés à Hong Kong. Ce nouvel Eldorado est pour le moment très convoité et pourrait à long terme annoncer un afflux massif de capitaux vers la Chine.

Un pays, deux monnaies

À ce jour, les investisseurs peuvent choisir dans quelle monnaie ils veulent investir. Le choix doit être fait entre la monnaie locale Renminbi dite «onshore», qui n’est pas traitable depuis l’étranger, et celle dite «offshore», traitable contre le dollar américain ou contre l’euro. À moyen ou à long terme, il est possible que la différenciation entre ces deux monnaies disparaisse et qu’une convergence s’effectue vers une monnaie unique.

Dans les pas de la Russie

Cette ouverture du marché chinois vers l’étranger devrait être élargie durant les années à venir avec un accès plus large et surtout moins compliqué. La Chine tendra à devenir un espace économique où il sera possible d’investir localement sans avoir à passer à travers toutes les étapes fastidieuses actuelles. Le processus et la voie choisie ressemblent fortement à ceux empruntés par la Russie lors de son ouverture aux investisseurs étrangers, il y a quelques années. Le marché local russe est considéré aujourd’hui comme un lieu où l’investissement est devenu facile d’accès.

Actuellement, les rendements des obligations à 10 ans du gouvernement chinois sont d’environ 3,42%.

 

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Bourse Actions" de la salle des marchés de la BCV, le 30 avril 2019

Ces articles pourraient vous intéresser

Ouverture du marché financier chinois: une opportunité?

L’énorme marché des résidents chinois (onshore) intéresse d'autant plus les grands groupes bancaires que Pékin a annoncé en novembre dernier une ouverture sans précédent de ses marchés financiers. Suite

La dette américaine, une arme de dissuasion massive pour Pékin?

La Chine est le principal créancier des États-Unis. Peut-elle réduire ses investissements? Et avec quelles conséquences? Suite

La Chine recalée pour la troisième fois

Pékin a exprimé son agacement à l’égard de la décision américaine. Suite