Jeux vidéo

Les joueurs sur console représentent aujourd’hui 200 millions de personnes dans le monde.

  • 136
Marchés18 juin 2019

Jeux en ligne, enjeux de taille

La technologie du «cloud computing» bouleverse le monde des jeux en ligne. Pourtant, les consoles ne sont pas encore mortes.

 La première console de jeux vidéo, l’Odyssey de Magnavox, est apparue en 1972. Les joueurs devaient alors utiliser un système de calques à apposer sur l’écran de leur téléviseur.

Depuis, plusieurs générations de consoles de jeux vidéo se sont succédé, chacune avec son lot d’avancées technologiques.

Que nous réservera la prochaine génération?

La technologie du «cloud gaming» consiste à délocaliser sa console vers de puissants serveurs distants. Elle devrait devenir le futur standard de la consommation de jeux vidéo. Ces derniers ne seront plus proposés sur des supports physiques, comme des disques ou des cartouches, mais ils seront remplacés par une bibliothèque personnelle en ligne. Ils n’auront pas besoin d’être téléchargés, ce qui permettra d’y jouer instantanément. Grâce au «cloud» ou «nuage», le joueur pourra jouer sur n’importe quel support: PC, Mac, smartphone ou tablette.

Des milliards de joueurs pour des milliards de dollars

Les joueurs sur console représentent aujourd’hui 200 millions de personnes dans le monde, soit environ 10% du total des joueurs. Ils sont 500 millions à jouer sur PC et 1,3 milliard sur smartphone. Le «nuage» va s’adresser à tous ces joueurs pour les connecter et leur permettre de jouer ensemble malgré des pratiques différentes.

Les services liés au «cloud computing» sont en plein essor. Avec leurs capacités de stockage et leur puissance de calcul, Microsoft, Amazon et Google, entre autres, peuvent entrevoir des bénéfices importants, et lorgnent donc logiquement sur le secteur du jeu vidéo. L’arrivée de la 5G va en outre permettre le déploiement de cette technologie, dont elle devrait en être la première utilisatrice concrète.

Ces nuages vont-ils provoquer un orage?

Sony et Microsoft ont récemment conclu un partenariat historique dans le domaine du «cloud gaming» et le géant américain proposera sa plateforme xCloud en octobre prochain. Google, un nouveau venu dans l’univers des jeux vidéo, a récemment présenté sa plateforme Stadia, attendue pour novembre prochain. Sa manette inclura notamment un bouton permettant d’enregistrer et de publier ses parties instantanément sur YouTube. Des rumeurs laissent entendre qu’Amazon pourrait également se lancer dans la course aux jeux ces prochains mois. Sans oublier Apple qui a présenté Arcade, un service d’abonnement à des jeux vidéo prévu également pour la fin de cette année. La partie ne fait que commencer.

Les consoles ne sont pas mortes

Les «nuages» qui s’amoncellent n’annoncent pas pour autant la disparition définitive des consoles. Le projet Scarlett, de Microsoft, sera une console quatre fois plus puissante que la Xbox One X. Elle devrait être commercialisée pour les fêtes de fin d’année 2020, en même temps que la PlayStation 5 de Sony.

 

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions" de la salle des marchés de la BCV, le 18 juin 2019

Ces articles pourraient vous intéresser

Le cloud, un marché d'avenir

Avec une croissance annuelle moyenne de 20%, le marché mondial des services de cloud computing devrait dépasser les USD 260 milliards cette année. Suite

Jeff Bezos, patron d'Amazon, l'homme le plus riche du monde

Jeff Bezos est à la tête d’une fortune de 90,6 milliards de dollars, selon le classement du magazine Forbes. Suite

Des résultats de sociétés exceptionnels à Wall Street

Les résultats publiés à Wall Street pour le premier trimestre 2018 se révèlent exceptionnels, dopés par la réforme fiscale de l’administration républicaine. Suite