Certains industriels et gouvernements planchent sur des projets d’exploitation minière dans l’espace.

  • 80
Marchés18 février 2019

À la conquête de l'espace

Face à la pénurie prochaine de certains métaux et ressources naturelles sur Terre, certains industriels et gouvernements planchent sur des projets d’exploitation minière dans l’espace, sur la Lune, voire même sur des astéroïdes.

Deux États en particulier, le Luxembourg et les États-Unis, souhaitent mettre la main sur les gigantesques richesses spatiales. Les spécialistes estiment que des milliards de dollars pourraient être tirés de l’extraction de métaux et minerais des astéroïdes qui passent à proximité de la Terre. Un défi technologique de taille dans cette lutte pour les ressources naturelles.

Un projet luxembourgeois ambitieux

Le Luxembourg a lancé en 2016 SpaceResources.lu, un programme ambitieux visant à développer des activités économiques autour de l’espace, et plus particulièrement de l’exploitation de minerais célestes. Selon un rapport de la Luxembourg Space Agency, le développement de l’utilisation des ressources spatiales pourrait générer entre 845 000 et 1,8 million d'emplois à l’horizon 2045. L’exploitation des minerais célestes pourrait générer des revenus entre € 73 et 170 milliards d’ici 2045.

La conquête de l’espace a débuté il y a bien longtemps déjà. Elle fut d’abord un enjeu de prestige technologique pour les États-Unis, avec le premier pas de l’homme sur la Lune en 1969. Elle fut ensuite réorientée vers des objectifs militaires pendant la guerre froide, avec la mise en place de satellites espions, de systèmes de brouillage des transmissions, voire même d’armements. Elle semble désormais se diriger vers l’exploitation des ressources spatiales.

Un cadre juridique lacunaire

Cette nouvelle compétition se déroule pour l’instant dans un relatif vide juridique, même s’il existe des traités sur l’espace, principalement pour garantir la coopération scientifique et interdire les armes de destruction massive. Mais ces traités sont actuellement trop vagues pour s’appliquer juridiquement à des questions comme l’exploitation des ressources minières dans l’espace, indique Frans von der Dunk, professeur de droit spatial aux États-Unis. Une fois un cadre juridique posé, une exploitation commerciale nécessitera des investissements colossaux, avec comme ambition de faire face à l’explosion de la demande mondiale de matières premières. Plus de 600 000 astéroïdes sont répertoriés, et selon Planetary Resources, le marché en minerais serait de l’ordre de $ 1 000 milliards. Il reste «simplement» à repérer et sélectionner les astéroïdes les plus intéressants et les plus rentables. Sur plus de 9 000 astéroïdes recensés par la NASA dont l’orbite passe dans le voisinage de la Terre, plus de 1 500 seraient d’un accès aussi «facile» que la Lune.

Des moyens techniques à inventer

À ce jour, personne n’a encore extrait de ressources sur les astéroïdes, faute de moyens techniques à la hauteur de l’enjeu. Les vaisseaux capables d’atteindre les astéroïdes et d’effectuer des travaux à leur surface n’existent pas encore. C’est pourquoi, tant que la Terre n’éprouvera pas de pénurie de ses propres ressources, l’exploitation industrielle de l’espace restera peut-être un rêve.

Publié dans le commentaire hebdomadaire "Matinale Express - Actions étrangères" de la salle des marchés de la BCV le 18 février 2019

Ces articles pourraient vous intéresser

«L’innovation, c’est la substance pour guérir la maladie des marges»

La journée de l’Industrie a permis d’insister sur le rôle de l’innovation pour la conservation d’un site industriel suisse. Quelques messages-clés ont été rappelé pour maintenir une dynamique innovante dans une entrepris... Suite

Incontournable cobalt

Le prix du cobalt flambe, car il est devenu essentiel dans les nouvelles technologies, notamment les voitures électriques. Suite

Tous vos médicaments bientôt disponibles sur internet?

Pour les différents acteurs de la santé, l'entrée d'Amazon sur ce marché constitue un risque réel. Suite