Boule de Noël

Pour ce Noël, la bourse ne devrait pas faire trop de cadeaux.

  • 327
Marchés12 décembre 2018

Les marchés boursiers pourraient fêter Noël avec des chiffres rouges

Un éventuel rally de Noël sur les marchés des actions s’éloigne. La fête s'accompagnera probablement de chiffres rouges et les performances 2018 devraient être négatives.

Les espoirs d’un rally de Noël sur les marchés des actions s’éloignent de jour en jour. Les performances 2018 des principales bourses seront vraisemblablement négatives. Même les États-Unis, qui ont joué les vedettes jusqu’à cet automne, risquent de terminer dans le rouge.

Guerre commerciale, Brexit, crise budgétaire italienne, chute des cours du pétrole… Les éléments perturbateurs n’ont pas manqué cette année, insufflant leur lot de volatilité. Pourtant, les raisons plus profondes du recul des bourses proviennent surtout d’une revue à la baisse des perspectives de croissance mondiale. Celle-ci devrait passer de 3,9% en 2018 à 3,5% en 2019. Depuis cet automne, les signaux négatifs se sont succédé dans les pays développés, particulièrement en Europe, comme le montre la détérioration des indices d’activité. Les craintes d’un tassement de la demande chinoise se sont aussi intensifiées, puisque la stimulation monétaire et fiscale des autorités peine à déployer ses effets.

Les marchés ont pâti de la révision à la baisse des perspectives bénéficiaires des sociétés

Aux États-Unis, c’est surtout la révision à la baisse des perspectives bénéficiaires des sociétés qui a pesé sur les marchés. Alors que la conjoncture devrait rester dynamique (croissance proche de 2,5% l’an prochain), les sociétés internationales, notamment technologiques, redoutent aussi ce tassement de la demande mondiale. Dopés par la réforme fiscale en 2018, leurs profits vont retrouver un rythme plus «normal» en 2019. Selon les estimations des analystes, les bénéfices du S&P 500 devraient augmenter de 8%. Mais ce rythme nous semble un peu trop optimiste et devrait plutôt avoisiner les 5%. Dans ce cas, et au vu d’une valorisation des actions devenue bien plus raisonnable (conforme à la moyenne des vingt dernières années), une progression des cours de bourse légèrement supérieure à celle des bénéfices, pour tenir compte des dividendes, semble tout à fait jouable pour 2019.

Publié sur le site 24 Heures le 12 décembre 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Bilan et performances du S&P 500 en 2019

Les technos, les services à la communication et les financières occupent le podium Suite

Qui a peur des révisions à la baisse des bénéfices?

Lors des récentes publications de résultats, plusieurs sociétés ont rebondi malgré des chiffres inférieurs aux attentes. Suite

Un vaccin contre la Covid-19? Le cadeau de Noël avant l’heure

La perspective d’une sortie de la crise sanitaire en 2021 se précise. Suite