Zone industrielle

Où se situe la norme de la croissance suisse, à 1,9%, la moyenne des 15 dernières années?

  • 219
Marchés21 novembre 2018

Fin 2018, retour à la normale pour la croissance suisse

La croissance suisse revient à la normale en fin d’année, après un début très dynamique. Mais il ne faut pas s’alarmer.

Sur la lancée de la fin de 2017, la croissance suisse a débuté 2018 sur les chapeaux de roue affichant, lors des deux premiers trimestres, une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,7%. Cette dynamique était soutenue par la vigueur du commerce international et de nos principaux partenaires commerciaux.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. La guerre commerciale déclarée par Donald Trump a tempéré la croissance mondiale, car le manque de dynamisme de la Chine a fragilisé l’activité dans les pays asiatiques, au Japon, puis en Europe. Au troisième trimestre, le PIB de la zone euro n’a ainsi progressé que de 0,2%, l’Allemagne plongeant même en territoire négatif, «victime» de la baisse de ses exportations et des difficultés de l’industrie automobile à mettre en œuvre les nouvelles normes antipollution.

La «normalisation» de la croissance suisse, fruit de l’essoufflement mondial

La croissance de la Suisse va être affectée par cet essoufflement conjoncturel mondial. Le PIB helvétique n’affichera plus l’enthousiasme du début de l’année, mais si sa progression demeurera largement positive, supérieure à celle de nos voisins européens. En effet, le moral des entrepreneurs reste élevé, les exportations se maintiennent, les taux d’utilisation des capacités de production sont supérieurs à leur moyenne à long terme et le chômage flirte avec des plus bas historiques. La production industrielle devrait ainsi rester soutenue, les investissements réguliers et la consommation rassurante malgré la faible hausse du pouvoir d’achat des ménages.

Il ne faut pas s'alarmer

Il ne faut pas s’alarmer de ce retour à la norme de la croissance suisse. Il tempèrera les pressions à la hausse sur les prix à la consommation, et permettra à la Banque nationale suisse de poursuivre sa politique monétaire très stimulante. La question est de savoir où se situe la norme: inférieure à 1%, soit la croissance potentielle helvétique, ou 1,9%, soit la moyenne des 15 dernières années.

Publié sur le site 24 Heures le 21 novembre 2018

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Croissance suisse pour 2019: retour à la normale

La croissance suisse restera largement positive en 2019. La progression du PIB devait être de 1,5% environ, un juste retour à la normale. Suite

L'économie vaudoise devrait croître de 2,5% cette année

L'amélioration de la conjoncture vaudoise se confirme, selon les dernières prévisions de croissance pour le canton. Suite

Fort rebond de la croissance vaudoise en 2018

L'économie vaudoise devrait progresser de 2,4% cette année après une croissance de 0,8% en 2017, selon les dernières données du PIB cantonal. Suite