Intel11

La forte croissance des affaires réalisées dans le domaine du stockage de données (cloud computing) a souri aux titres Amazon, Microsoft ou Intel.

  • 67
Marchés02 mai 2018

Des résultats de sociétés exceptionnels à Wall Street

La croissance des bénéfices des sociétés devrait rester un moteur important de la hausse des actions, même si son rythme va se modérer. Les résultats publiés à Wall Street pour le premier trimestre 2018 se révèlent exceptionnels. Dopés par la réforme fiscale de l’administration républicaine, qui a entraîné une réduction des taux d’imposition, les bénéfices des sociétés du S&P 500 devraient s’envoler de 25% par rapport au premier trimestre 2017. Et certains secteurs vont nettement dépasser la moyenne: grâce au net rebond des prix du pétrole, l’énergie verra ses profits presque doubler (+82%), alors que ceux de la technologie et des banques progresseront d’environ un tiers.

Toutes les bonnes surprises n’ont pas été bien accueillies en bourse. Les publications des grandes banques ont d’abord suscité des prises de bénéfices, avant que les perspectives de revenus d’intérêts plus élevés dans un contexte de hausse des taux ne reviennent au premier plan. En revanche, les résultats de plusieurs géants technologiques ou de l’e-commerce ont été immédiatement salués. La forte croissance des affaires réalisées dans le domaine du stockage de données (cloud computing) a souri aux titres Amazon, Microsoft ou Intel. Les chiffres de Facebook étaient également attendus au tournant après le scandale de la vente de données d’utilisateurs. La firme a convaincu les investisseurs grâce à la poursuite de la croissance de ses utilisateurs et de ses revenus publicitaires.

Énergie, banques et technologie, trois secteurs qui devraient tirer leur épingle du jeu cette année, compte tenu de conditions économiques et de modèles d’affaires toujours favorables. À l’horizon 2019, leur croissance bénéficiaire devrait rester dynamique et dépasser celle de l’ensemble du marché qui retrouvera un rythme plus proche de la normalité, soit entre 7% et 10%.

Publié sur le site 24 Heures le 2 mai 2018

Ces articles pourraient vous intéresser

Un mois de janvier généreux est de bon augure pour l’année

Si janvier est positif, le reste de l’année le sera aussi. Cela s’est vérifié à Wall Street à près de 80% depuis 1928. Suite

La saison des IPO débute à Wall Street: les nouvelles licornes

Les entrées en bourse prolifèrent aux États-Unis grâce à des marchés qui ont le vent poupe. Mais il n’y a pas que des succès. Quelques exemples. Suite

Un éléphant, ça trompe énormément

Un retour au protectionnisme devrait aussi pénaliser les multinationales. Suite