Agriculture1

Derrière la performance neutre d’un indice global se cache la progression des métaux industriels, de plus de 20%, et une baisse de plus de 10% pour l’agriculture.

  • 109
Marchés20 décembre 2017

Le retour de la diversification des placements

On ne peut pas vraiment encore dire que 2017 ait marqué le grand retour des matières premières. Avec une performance qui sera probablement proche de zéro sur l’ensemble de l’année, cette classe d’actifs fait encore pâle figure face aux progressions spectaculaires des marchés boursiers. En revanche, un examen plus attentif fait apparaître un autre élément non moins intéressant, celui du retour de la diversification.

Après la crise de 2008, il était coutume de regrouper matières premières et actions dans une même catégorie, celle des actifs risqués. Ce faisant, on partait de l’idée que toutes deux réagissaient de manière équivalente et partant ne fournissaient qu’une diversification limitée. Cette année prouve le contraire et marque d’une certaine manière un retour à la normalité. Au-delà de la performance globale très différente des actions et des matières premières sur l’année, on observe au jour le jour des mouvements qui ont peu de dimension commune, reflétant ainsi des marchés qui réagissent désormais à des catalyseurs différents. Cette réduction de la corrélation s’observe de la même manière au sein des différents secteurs des matières premières. Derrière la performance neutre d’un indice global se cache la progression des métaux industriels, de plus de 20%, et une baisse de plus de 10% pour l’agriculture.

De manière générale, cette baisse des corrélations est une bonne nouvelle. Certes, en 2017, l’investisseur qui avait tablé sur cet effet en mettant des matières premières dans son portefeuille en actions n’en a pas profité. Mais rien ne nous dit que 2018 sera du même cru. Historiquement, les matières premières tendent à bien se comporter lors des phases plus matures du cycle, ce qui pourrait bien être le cas l’année prochaine. La diversification pourrait donc bien se traduire par une meilleure performance cette fois-ci.

Publié sur le site 24 Heures le 20 décembre 2017

Ces articles pourraient vous intéresser

Les matières premières offrent un potentiel de diversification au sein d’un portefeuille

Une caractéristique importante des matières premières est leur faible corrélation avec les actifs traditionnels, que ce soit les actions ou les obligations. Suite

Matières premières: un vent de folie souffle sur les prix de l’énergie

Les matières premières ont connu deux mois chahutés, notamment l’énergie. Chutant d'environ 9%, elle a effacé près de 50% de sa performance annuelle. Suite

Les matières premières démarrent fort en 2018

À l’approche de la fin du mois, la performance de l’indice global BCOM avoisine les 4%. Contrairement à 2017, c’est le secteur de l’énergie qui mène le bal. Suite