Les prix PERL apportent une excellente visibilité aux entreprises non seulement en région lausannoise, mais aussi dans l’ensemble du canton de Vaud.

  • 149
Entrepreneurs18 décembre 2020

PERL, le prix qui encourage l’innovation sous toutes ses formes

Depuis près de vingt ans, les Prix Entreprendre Lausanne Région (PERL) créent un espace d’échange unique pour soutenir l’entrepreneuriat en région lausannoise. Les candidats peuvent envoyer leur dossier de candidature jusqu’au 6 janvier 2021.

Les prix de soutien à la création d’entreprises sont nombreux en Suisse. Depuis le début du millénaire, les concours axés sur la création et l’accompagnement de start-up se sont multipliés à travers le pays. À une échelle plus régionale, il existe aussi plusieurs concours qui s’adressent aussi bien à des start-up qu’à des entreprises déjà établies. C’est le cas des Prix Entreprendre Lausanne Région (PERL) créés en 2003. 2021 sera la 19e édition du concours organisé par Lausanne Région, dont la BCV est un des partenaires principaux. Outre la ville de Lausanne, 26 communes font partie de l’association Lausanne Région.

Didier Muller, responsable du département PME à la BCV, a rejoint le jury des prix PERL en 2020. Selon lui, un tel prix contribue à renforcer la relation de proximité de la banque avec les entreprises de la région. «Favoriser le tissu économique local est essentiel dans une région où neuf entreprises sur dix comptent moins de dix employés, notamment dans la région lausannoise, qui concentre un quart des entreprises et la moitié des places de travail de notre canton», explique-t-il.

Des entreprises technologiques, mais pas seulement

Anne-Laure Bornoz, cheffe de projets auprès de la Promotion économique Lausanne Région, souligne la diversité des projets primés. «Nous considérons l’innovation au sens très large. Il peut s’agir d’innovation technologique bien sûr, mais elle peut aussi se présenter sous la forme de modèles commerciaux novateurs conçus par certaines entreprises, y compris dans des activités traditionnelles». C’est le cas de Sonja Dessert & Santé, une entreprise qui produit des desserts sans gluten, primée en 2009. Bien connue dans l’arc lémanique, la brasserie artisanale Docteur Gap’s avait, elle, reçu le prix Coup de cœur du jury en 2012. Elle cite aussi Société coopérative – Lait équitable (Faireswiss) qui a reçu le même prix en 2020. Cette structure basée à Lausanne promeut la vente de lait à un prix plus élevé afin de mieux rétribuer les agriculteurs de la région. Didier Muller évoque aussi ce projet: «il démontre que même dans des activités très traditionnelles – le lait est un produit de base –, il est possible d’apporter une idée nouvelle qui peut rencontrer du succès auprès du public».

Les entreprises technologiques ont néanmoins décroché plusieurs prix récemment. C’est le cas du Trophée PERL 2020, le prix principal d’une valeur de 50 000 francs, qui a été attribué à Membrasenz Sàrl, une société basée au parc de l’innovation de l’EPFL active dans les technologies liées à l’hydrogène. Établie aussi à Ecublens, ComPair Technologies, active dans les matériaux composites et réparables, a, elle, reçu le prix de l’innovation d’une valeur de 10 000 francs, aux côtés de Nextkidney SA (système d’hémodialyse pour le domicile) et de Regenosca (implants pour la régénération de la vessie), toutes deux basées à Lausanne. Parmi les lauréats d'éditions précédentes, on retrouve la société informatique Nexthink (PERL 2005), la société de technologie médicale Mindmaze (PERL 2011) ou encore l’entreprise de robotique Flyability (PERL 2015).

Se projeter vers l’avenir

«PERL est un concours qui apporte une excellente visibilité aux entreprises non seulement en région lausannoise, mais aussi dans l’ensemble du canton de Vaud», met en perspective Anne-Laure Bornoz. Le prix donne une légitimité aux sociétés primées, qui peut faciliter par la suite la recherche de financement ou les contacts avec de nouveaux partenaires commerciaux.

Pour Didier Muller, participer à un tel concours est aussi un facteur de motivation, un aspect particulièrement important durant la période actuelle marquée par la crise sanitaire. «Il est essentiel de soutenir le moral des patrons d’entreprise qui ont dû faire face, parfois seuls, aux défis de cette crise», ajoute-t-il. Et c’est encore un moyen de se projeter vers l’avenir: «en 2020, beaucoup d’entreprises ont rencontré d’importantes difficultés. Elles ont parfois dû recourir aux réductions d’horaires de travail (RHT) ou mettre en place des mesures de diminution des coûts. Un tel concours permet de montrer qu’il y a des entreprises qui continuent d’aller de l’avant et de lancer des projets».

Message aux investisseurs

Les entreprises primées ont-elles ensuite plus facilement accès à des prêts bancaires ou au soutien d’investisseurs privés? C’est un aspect difficile à évaluer, admet Anne-Laure Bornoz. Néanmoins, «quand une entreprise reçoit un prix de ce type, cela ne peut que contribuer à rassurer les investisseurs potentiels», est-elle convaincue.

En matière de financement, Didier Muller distingue, lui, deux types de situations. D’une part, il y a le domaine des start-up et des sociétés qui élaborent des activités de recherche et développement dans de nouvelles technologies. «Lorsqu’une start-up reçoit un prix, elle bénéficie d’une crédibilité accrue, ce qui facilitera ensuite la prise de contacts avec des investisseurs afin de trouver les fonds nécessaires pour terminer le développement de son produit ou de son service», explique-t-il. D’autre part, il y a l’innovation apportée dans les entreprises actives depuis quelques années. «Parmi les sociétés qui participent aux prix PERL, on compte beaucoup d’entreprises qui commercialisent déjà un produit et qui ont créé des emplois dans la région lausannoise. Dans ce cas, un tel prix atteste du dynamisme de son entreprise et met en lumière son projet», analyse-t-il.

Une tendance se dessine-t-elle déjà pour 2021? «Beaucoup de projets ont un lien avec les questions de durabilité», observe Anne-Laure Bornoz. Dans tous les cas, Didier Muller encourage les entreprises intéressées à participer. «Les conseillers PME relaient l’existence de ce prix dans les contacts avec nos clients de la région», souligne le responsable du Département PME à la BCV.

  • Délai pour le dépôt des dossiers de candidature: 6 janvier 2021.
  • Informations et inscription: site PERL

Ces articles pourraient vous intéresser

Défensif ou cyclique, le marché suisse?

Le marché suisse n'est pas uniforme pour les investisseurs. Il comprend certes les célèbres grandes valeurs, mais aussi de nombreuses entreprises plus petites qui sont souvent des perles dans leur secteur. Suite

Quand start-uppers et investisseurs se rencontrent

La BCV et la Fondation pour l'Innovation Technologique s'allient pour pemettre aux start-ups de trouver des fonds locaux. Suite

Radiographie de l’écosystème d’innovation vaudois

L’écosystème vaudois d’innovation décolle, avec la création de start-up et 2 milliards de francs de capital-risque investis dans le canton depuis 2012. L’étude «Vaud innove - Un écosystème aux multiples visages» fait le... Suite