Les PME face au risque de change

Chaque entreprise doit réfléchir aux produits de couverture les mieux adaptés à ses besoins.

  • 85
Entrepreneurs16 novembre 2020

Les PME face au risque de change

On peut aisément se couvrir contre le risque de change avec des instruments financiers. Il y a un coût, mais il vaut le prix du risque.

Pour une entreprise, le taux de change est une préoccupation permanente. Le marché des devises est volatil et il peut s’avérer imprévisible, notamment en cas de crise comme c’est le cas actuellement. L’entrepreneur ne doit donc pas négliger le risque de change et prendre les mesures adéquates pour se couvrir.

Bien des PME ont des interactions avec des pays étrangers afin de se fournir en matières premières, en composants ou en machines, pour certaines. Pour d'autres, afin d’écouler leurs produits finis ou d’offrir leurs services. Que l'on soit importateur ou exportateur, une fois le prix d’une prestation négocié ou fixé, il s'écoule du temps avant son règlement. Pendant cette période, le marché des changes continue d’évoluer, ce qui peut entraîner des changements conséquents dans le prix en question.

L’opération de change à terme peut être une solution

Quel remède? Attendre en espérant que le cours de change évoluera favorablement jusqu’au dénouement de l'opération équivaut à prendre un risque, alors que l’on peut aisément se couvrir avec des instruments financiers. Il y a un coût, mais il vaut le prix du risque. Et cela permet à l’entrepreneur d’avoir l’esprit libre pour s’occuper du cœur du métier.

En optant, par exemple, pour une opération de change à terme, le cours de la devise qui a servi à l’achat ou à la vente d’une prestation est fixé de manière ferme jusqu’à son dénouement. Les fluctuations monétaires n’auront plus d’impact. Et si le timing de l’opération devait être modifié, il pourrait être écourté ou allongé. On peut aussi choisir des solutions plus complexes, comme des options ou des stratégies d’assurance contre les hausses ou les baisses des cours de change.

Les produits de couverture sont variés. Chaque entreprise doit réfléchir à celui ou à ceux qui sont les mieux adaptés à ses besoins. Son partenaire financier, banque ou fiduciaire, peut l’accompagner dans sa réflexion.

 Stéphane Binggeli, Responsable régional PME Gros-de-Vaud, BCV

Ces articles pourraient vous intéresser

Entreprise et gestion des risques

Tout événement empêchant l’entreprise d'atteindre ses objectifs peut être considéré comme un risque. Et l’éventail des risques est large. Suite

Le risque de change, une fatalité?

Historiquement, la devise suisse tend à s’apprécier; en trente ans, le dollar a perdu la moitié de sa valeur contre le franc. Suite

Cadrer les risques à défaut de pouvoir les éviter

Comment piloter dans le chaos? Faute de pouvoir tout prévoir, bien se préparer permet de mieux maîtriser les cas extrêmes. L’exemple des risques de change. Suite