Reprise_entreprise

Le cédant peut participer au financement du rachat d'une entreprise via un crédit vendeur.

  • 543
Entrepreneurs10 décembre 2018

Comment financer le rachat d’une entreprise

Le financement du rachat d'une entreprise provient souvent de diverses sources, comme des fonds propres, un emprunt bancaire ou une participation du vendeur.

Lors du rachat d’une entreprise, le financement provient souvent de diverses sources, comme des fonds propres, un emprunt bancaire ou une participation du vendeur. Le panachage offre de la flexibilité et si tant celui qui cède l’entreprise que celui qui la reprend sont impliqués, le projet gagne en crédibilité. L’opération étant complexe, il est difficile de se passer de l’appui d’un spécialiste en la matière.

Les fonds propres viennent principalement de l’épargne du repreneur (hors 2e et 3e piliers), d’une avance familiale ou du prêt d’un proche. Il est également possible de faire appel à des investisseurs financiers. Par ailleurs, si l’acheteur possède des actions de la société qu’il souhaite reprendre, celles-ci peuvent également être considérées comme des capitaux propres.

Les banques soutiennent activement les rachats d'entreprises

Les banques soutiennent les rachats d’entreprises en accordant des emprunts. Mais, comme tout crédit octroyé à une entreprise, le financement d’une acquisition fait l’objet d’une analyse approfondie, qualitative (aptitude managériale du repreneur, connaissance du marché...) et quantitative (capacité bénéficiaire de l’entreprise, structure du bilan ou futurs besoins d’investissement). La période de remboursement de l’emprunt va de quatre à sept ans, selon les résultats affichés par l’entreprise et l’environnement de marché.

Autre source possible enfin, la participation du cédant au financement de l’opération, communément appelée crédit vendeur. Cette solution, qui permet à l’acheteur d’échelonner le paiement d’une partie du montant, à des conditions définies par les parties intéressées, facilite la transmission de l’entreprise et offre plus de flexibilité que les modalités d’un bailleur de fonds. Un crédit vendeur montre également la confiance que celui-ci témoigne au projet et peut faire office de garantie de réussite.

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Reprise d’entreprise: comment évaluer sa valeur et la financer

Il existe plusieurs méthodes de valorisation d’une entreprise qu’on souhaite acquérir, tout comme il y a plusieurs façons de la financer. Conseils pour les candidats à la reprise. Suite

Créer son entreprise, avec quelles liquidités?

Le capital de départ permet de financer les coûts d’installation et de couvrir les besoins en fonds de roulement, soit le capital circulant, composé des débiteurs, des travaux en cours et des stocks. Suite

Savoir s'entourer pour transmettre son entreprise (vidéo)

Quels sont les partenaires essentiels en cas de cession ou transmission d'une PME? Les conseils de Pierre Palley dans "VOTRE ARGENT", sur La Télé. Suite