Comme la vente sur internet, le travail à distance a progressé chez les PME vaudoises durant le semi-confinement.

  • 371
Dans le canton23 juin 2020

Plus de télétravail avec le coronavirus. Et après?

Semi-confinement et écoles fermées ont souvent été synonymes de travail à distance. Ce mode de fonctionnement a été intensifié dans les PME vaudoises qui le connaissaient déjà et introduit dans de nombreuses autres: ainsi, la part des PME qui permettent à leurs collaborateurs de travailler à distance a pratiquement doublé, passant de 23% à 41%. Presque tous les domaines sont concernés, et plus de 70% des entreprises sont satisfaites par la productivité de ce mode de travail.

En complément des questions sur leur confiance dans la reprise, la BCV a interrogé les PME vaudoises sur les mesures prises en réaction au semi-confinement, notamment le télétravail. Le sondage a été effectué par la cellule Études et analyses clients de la BCV entre le 15 mai et le 29 mai dernier sur un échantillon représentatif. 536 PME vaudoises ont répondu (télétravail: réponses de 443 entreprises de plus d’une personne) et la marge d’erreur est de 4,2%.

En ce qui concerne les activités, de par leur nature, l’agriculture, le commerce automobile ou l’hébergement et la restauration, notamment, connaissent moins que la moyenne le travail à distance. À l’inverse, le commerce de gros, les métiers de l’information et de la communication, les activités spécialisées et scientifiques ainsi que les activités immobilières et de services sont plus concernés.

Le travail à distance sera-t-il maintenu? À l’avenir, près de la moitié (46%) des 18% de PME qui ont introduit le travail à distance pendant la crise comptent le maintenir. À l’inverse, 38% pensent y renoncer et 16% ne savent pas encore. Au final, la crise du Covid-19 pourrait avoir fait passer de 23% à au moins 32% la part des PME vaudoises pratiquant le télétravail. La taille ou le secteur de l’entreprise ne semblent pas influencer la poursuite ou non de ce mode de travail à l’avenir.

Le travail à distance est aussi envisagé dans le cadre d’une réduction des surfaces de bureau utilisées, dans une optique de réduction des coûts. D’autres mesures sont envisagées, selon le sondage, telles que l’adaptation de l’amplitude des horaires ou l’adaptation des locaux ou des outils de production.

Lire aussi:

Ces articles pourraient vous intéresser

Les PME vaudoises sont optimistes et réactives

Les PME vaudoises ont réagi à la crise du coronavirus, en recherchant de nouveaux canaux de distribution et de nouveaux modes de travail. Pour les mois à venir, elles sont prêtes à continuer de s’adapter. Suite

Comment les PME s’adaptent à la crise du coronavirus

Les PME vaudoises ne sont pas restées inactives face à la crise du coronavirus. Durant le semi-confinement, elles ont plus vendu sur internet. À l’avenir, des modèles d’affaires évolueront et l’offre digitale se développ... Suite

PME: l'après-coronavirus

La crise sanitaire a généré de nouveaux besoins et de nouvelles habitudes de consommation. Qu'est-ce que cela implique pour votre entreprise? Suite