Dossier PIB: Lausanne

Une éducation et une recherche de haut niveau sont l’un des piliers du dynamisme vaudois.

  • 567
Dans le canton10 mai 2017

Vaud: une économie prospère et dynamique

Dans une des régions les plus dynamiques du pays et du continent, le canton de Vaud s’illustre par une croissance nettement supérieure à la moyenne. Son produit intérieur brut (PIB) a progressé de 40,5% en termes réels entre 2000 et 2015, alors que le PIB romand s’affiche en hausse de 33,7% et celui de la Suisse de 29,5%. Parmi les cantons, seuls Zoug et Appenzell Rhodes Intérieures ont fait mieux.

Illustration - Croissance PIB

Sur le continent, les régions industrialisées d’Europe de l’ouest qui enregistrent une croissance plus rapide que le canton sont des cas isolés: Londres et sa City, la région d’Aberdeen et son industrie pétrolière (Nord-ouest de l’Ecosse), Luxembourg et sa place financière ou Stockholm. Du côté de l’Europe de l’Est, du fait qu’il s’agit de régions émergentes, des rythmes de croissance comparables ou supérieurs à ceux du canton ou de la Suisse romande sont par contre usuels.

Tissu économique renouvelé

Cette évaluation de la performance économique vaudoise en comparaison avec celle des autres cantons et de de 300 régions sur 15 ans – voir l’étude «Parmi les régions les plus prospères d’Europe» – montre que Vaud, comme la région romande et la Suisse dans son ensemble, a bénéficié d’un tissu économique renouvelé après la crise des années 1990. Cette transformation est analysée en détail dans l’étude «Vaud – Le tigre discret» publiée en 2016 par l’Observatoire BCV de l’économie vaudoise. Alors qu’au siècle dernier, le canton manquait de dynamisme en comparaison avec d’autres cantons, voire des régions européennes avoisinantes, il a aujourd’hui comblé son retard. Démonstration du bienfondé des réformes menées et de la diversification de la structure de son économie.

Par ailleurs, Vaud est moins sensible au poids du franc fort sur son économie que d’autres cantons. La force de son marché intérieur, un secteur public et parapublique solide, mais aussi l’apport en termes de compétences et d’idées nouvelles d’un système éducatif très performant, avec notamment une université, une haute école et l’EPFL, expliquent cette différence avec le reste de la Suisse romande.

Dynamisme démographique

Le renouveau de l’économie vaudoise se traduit également par la dynamique démographique du canton. Avec une hausse de sa population de 24,1% sur une décennie et demie, ce dernier n’est dépassé sur le plan suisse que par Fribourg. Parmi les régions de l’Union européenne (UE), seule une quinzaine affiche une démographie aussi dynamique: certaines régions du grand Londres, une région voisine d’Amsterdam, le Luxembourg, la région de Stockholm, les régions d’Irlande et quelques autres cas particuliers (Guyane, Mayotte, les îles Baléares et les îles Canaries, etc.).

Pour le canton, l’une des conséquences du dynamisme démographique est que, en termes de création de valeur rapportée à la population, il n’affiche qu’une valeur très moyenne en comparaison avec les autres cantons suisses. Avec un PIB par habitant de 67 640 francs, Vaud occupe la 13e position. Par contre, le canton se compare favorablement avec les régions de l’UE, puisque son PIB par habitant le classerait dans le top 15 après conversion en euros ou parmi les 30 premières (sur 300) après transformation à parité de pouvoir d’achat, c’est-à-dire en gommant les effets de l’appréciation du cours du franc et du niveau des prix en Suisse.

Comparaison favorable

En ce qui concerne la progression du PIB par habitant sur 15 ans, le constat est similaire. Comparé aux autres cantons suisses, Vaud ne se classe que 16e. Par contre, si les régions émergentes de l’est de l’UE affichent dans ce domaine également des progressions nettement plus élevées, le canton se compare favorablement aux territoires industrialisés de l’UE. Et dès lors que l’on combine les classements selon le PIB par habitant et la croissance, le canton de Vaud, comme les régions suisses, se classe dans le peloton de tête, que ce soit en gommant ou non les effets du franc et du niveau des prix.

Et à l’avenir? Les prévisions de croissance de l’économie vaudoise font état d’une croissance de 1,4% en 2016. Elle devrait poursuivre sur sa lancée cette année avec 1,7% et atteindre 2,1% en 2018. Pour cela, il faut que la reprise mondiale se confirme et que la demande intérieure reste solide, le tout accompagné d’un franc pas trop fort.

Lire aussi:

Ces articles pourraient vous intéresser

Vaud, acteur d’une des régions les plus prospères d’Europe

Dans une des régions les plus dynamiques du pays et du continent, le canton de Vaud s’illustre par une croissance nettement supérieure à la moyenne. Notre dossier. Suite

Suisse romande: au 8e rang des régions les plus prospères d’Europe

La région se distingue non seulement par sa création de valeur par habitant, mais aussi par son dynamisme. Etude comparée du PIB de 300 régions européennes et suisses à l’appui. Suite

La Suisse romande comble l’écart avec ses compatriotes

La région a bénéficié d’un effet de rattrapage par rapport au reste du pays depuis le début du millénaire. Suite