CREA mars 2017

Pour le deuxième trimestre 2017, les perspectives sont bonnes dans le secteur principal de la construction, selon le baromètre conjoncturel du CREA.

  • 57
Dans le canton31 mars 2017

Une croissance printanière plus soutenue

«Après un recul au 1er trimestre de 2017, l’indicateur CREA** pour le canton de Vaud se dirige vers une zone de croissance plus forte au 2e trimestre». L’institut de macroéconomie appliquée de l’Université de Lausanne vient de publier son indicateur synthétique avancé pour le début d’année. Vaud rattrape ainsi ce printemps le léger retard pris par rapport à l’indice suisse au 1er trimestre (voir graphe).

CREA: INDICATEURS CONJONCTURELS ET PREVISIONS: VD et CH

Dans son baromètre conjoncturel, le CREA relève notamment que les perspectives sont bonnes pour les mois à venir dans le secteur principal de la construction. La situation sur le front des commandes industrielles s’est visiblement légèrement dégradée au début de l’année, poursuit l’institut. Les exportations sont toujours sous pression, même s’«il y a une lueur d’espoir due à l’évolution au 4e trimestre, où elles ont progressé pour la première fois depuis fin 2015». A noter notamment que, parmi les principales branches, les produits chimiques et pharmaceutiques ainsi que les machines et appareils ont vu leurs ventes à l’étranger augmenter. L’institut relève encore que le taux de chômage est resté stable dans le canton en début d’année à 5% en février.

La situation s’améliore globalement en Suisse romande au 2e trimestre, poursuit le CREA, mais «avec une valeur de 99,7, la production romande reste de 0,3% inférieure à sa tendance de long terme. Et de constater que «contrairement à ce qui s’est passé depuis le 3e trimestre de 2015, où il évoluait nettement au-dessus de l’indice suisse, l’indice romand se trouve pratiquement au même niveau que l’indice suisse au cours des deux premiers trimestres de 2017». Un indice suisse qui est le plus élevé depuis le 2e trimestre de 2015. Il stagne au 1er trimestre, mais gagne 0,4 point pour la période entre avril et juin.

Au vu des indicateurs avancés, l’activité économique devrait progresser dans les mois à venir*. A noter que le PIB suisse a frôlé la stagnation (+0,1%) au quatrième trimestre 2016 pour afficher une progression sur l’ensemble de l’année de 1,3%. Il a été particulièrement soutenu par la consommation privée.

*Le SECO publie ses estimations trimestrielles du PIB suisse au 1er trimestre 2017 le 1er juin

** Plus d’info: www.hec.unil.ch/crea

Ces articles pourraient vous intéresser

L'économie suisse cartonne

Le PIB suisse a grimpé de 0,7% au deuxième trimestre, soit une hausse de 3,4% sur douze mois, un rythme que nous n’avions plus connu depuis la fin de 2010. Suite

Fort rebond de la croissance vaudoise en 2018

L'économie vaudoise devrait progresser de 2,4% cette année après une croissance de 0,8% en 2017, selon les dernières données du PIB cantonal. Suite

Marchés financiers: quelle évolution après un premier trimestre 2019 flamboyant?

Les pertes de la fin de 2018 ont été gommées en un trimestre. Cette période chahutée aura finalement été indolore. Suite