Commentaire boursier à l'ouverture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse étoffait ses gains lundi en fin de matinée, aidée par des signaux macroéconomiques encourageants en Asie et en Europe. La saison des résultats semestriels suit parallèlement son cours, avec en Suisse plusieurs sociétés du marché élargi, dont Dufry, qui ont dévoilé leur performance financière.

Hormis la bonne performance des entreprises technologiques américaines, des données macroéconomiques suscitaient l'espoir. En Chine, l'activité manufacturière s'est inscrite en juillet à son plus haut niveau depuis plus de neuf ans, signe du redémarrage de l'activité dans le pays.

En France, l'activité manufacturière a poursuivi en juillet sa trajectoire de croissance entamée en juin, tandis qu'en Suisse le moral des entrepreneurs helvétiques a pratiquement renoué avec son niveau d'avant la crise sanitaire, selon l'indice des directeurs d'achats dans l'industrie (PMI).

Ces indicateurs seront suivis dans l'après-midi par l'indice d'activité manufacturière ISM aux Etats-Unis.

"L'augmentation des cas de coronavirus aux Etats-Unis, en Amérique latine et dans les pays Bric, conjuguée à la crainte croissante d'une deuxième vague en Europe, continue d'inquiéter les investisseurs car elle pourrait sérieusement freiner la reprise économique", ont cependant nuancé les analystes d'Activtrades dans un commentaire.

A 10h49, l'indice vedette SMI accélérait de 0,73% à 10'078,54 points, alors que le SLI progressait de 0,8% à 1533,10 points. Le SPI engrangeait 0,71% à 12'495,09 points.

Les valeurs cycliques Sika (+2,5%) et ABB (+2,3%), ainsi que Sonova (+1,8%) ravissaient les premières places du podium.

Roche (+1,3%) accélérait aussi la cadence. Le laboratoire a décroché auprès de la Commission européenne une homologation pour le médicament Rozlytrek contre les tumeurs solides positives à la fusion de gènes NTRK, ainsi que le cancer du poumon non à petites cellules avancé et positif à la fusion de gènes ROS1.

Novartis (+0,7%) a obtenu auprès des autorités européennes une autorisation de commercialisation pour Cosentyx contre le psoriasis en plaques modéré à sévère chez les enfants de six à 18 ans.

Le troisième poids lourd Nestlé (-0,02%) était par contre juste sous la ligne de flottaison.

Les assureurs Swiss Re (-1,5%) et Swiss Life (-0,2%), ainsi que la bancaire Credit Suisse (-0,4%) faisaient partie des rares valeurs à reculer. Kepler Cheuvreux a pourtant relevé l'objectif de cours de la banque aux deux voiles à 11 francs.

Les deux autres bancaires UBS (+0,5%) et Julius Bär (+0,1%) avançaient par contre.

Sur le marché élargi, Dufry (-7,2%) creusait ses pertes, après des résultats semestriels dans le rouge foncé. L'exploitant de boutiques hors-taxes a subi une perte nette de 903,2 millions de francs sur les six premiers mois de l'année, contre -107,3 millions au premier semestre 2019.

Belimo (-0,1%) a subi les conséquences de la pandémie de Covid-19 au premier semestre, mais s'attend à une amélioration graduelle de la situation au deuxième semestre.

MCH (pas de cours) a vu ses actionnaires donner leur aval à la restructuration financière. L'organisateur de foires en difficultés va pouvoir procéder à son augmentation de capital et intégrer un nouvel investisseur parmi ses actionnaires clés. La réunion a également été l'occasion d'élire James Murdoch au conseil d'administration.

Interroll (+3,7%) montait par contre nettement. La société de manutention a vu son bénéfice net progresser au premier semestre et la direction s'est déclarée optimiste pour le reste de l'exercice.

al/ol

Please read our website and email Terms and Conditions before using our website or contacting us by email.
Other legal information
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, all rights reserved.