Commentaire à la clôture

 

-

Commentaire Boursier

Zurich (awp) - La Bourse suisse a ouvert sur une note positive lundi, bravant les craintes liées à la nouvelle envolée des cas de contamination au coronavirus. Des données macroéconomiques encourageantes en Asie soutenaient le moral des investisseurs, alors que la saison des résultats trimestriels a démarré.

L'Europe, confrontée à une puissante deuxième vague, a dépassé dimanche les 250'000 morts du Covid-19, amenant l'Italie et la Suisse à annoncer à leur tour un nouveau durcissement des restrictions.

Dans la Confédération, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics clos dès ce lundi. Les réunions publiques spontanées sont limitées à 15 personnes et le télétravail est recommandé.

Des nouvelles plus encourageantes côté macroéconomique apportaient du baume au coeur des intervenants. En Chine, la croissance a bondi de 4,9% au troisième trimestre, alors qu'au Japon la chute des exportations a sensiblement ralenti en septembre.

"Les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage de l'espoir que les républicains et les démocrates finissent enfin par se mettre d'accord sur un plan de relance" aux Etats-Unis, a indiqué l'analyste John Plassard de Mirabaud Banque dans un commentaire.

Ce dernier a cependant rappelé que "la nervosité devrait monter d'un cran à près de deux semaines de l'élection présidentielle américaine".

A la Bourse suisse, le SMI grimpait de 0,79% à 10'284,78 points à 09h09, après avoir terminé vendredi sur un bond de 1,38%. L'indice SLI gagnait 0,81% à 1581,10 points et le SPI s'adjugeait 0,71% à 12828,08 points.

La banque Julius Bär (+4,7%) retenait l'attention des intervenants, après avoir vu ses afflux d'argent frais accélérer au troisième trimestre. Ces derniers ont affiché sur les neuf premiers mois de l'année une croissance de 4,0%, contre 2,3% au premier semestre. Le gestionnaire de fortune zurichois a commencé à se désengager de sa filiale transalpine en difficulté Kairos Investment Management.

Les deux autres valeurs bancaires Credit Suisse (+2,8%) et UBS (+2,9%) étaient entrainées dans le sillage du gestionnaire de fortune. La banque aux trois clés dévoilera mardi sa performance au troisième trimestre et les analystes interrogés par AWP tablent sur une progression du bénéfice net et opérationnel.

Barclays et Goldman Sachs ont par ailleurs relevé les objectifs de cours de deux géants bancaires helvétiques.

Zurich Insurance (+1,5%) montait aussi, porté par un relèvement d'objectif de cours de Morgan Stanley, suivi plus loin par Swiss Re (+1,3%) et Swiss Life (+0,9%).

Parmi les poids lourds, Nestlé (+0,7%), Novartis (+0,3%) et Roche (+0,1%) progressaient humblement. Ce dernier a annoncé samedi que l'Agence américaine des médicaments (FDA) avait homologué une combinaison de Venclexta avec d'autres produits pour le traitement de la leucémie myéloïde aiguë.

A l'autre bout du tableau, Temenos (-0,9%) était pénalisé par un abaissement d'objectif de cours de Deutsche Bank et Goldman Sachs.

Kühne+Nagel (-0,4%) baissait aussi. Le groupe de transport et logistique publiera mardi ses résultats au troisième trimestre et le consensus compilé par AWP table sur un repli des résultats sur la période.

Lonza (-0,3%), Schindler (-0,2%) et Alcon (-0,1%) cédaient aussi du terrain.

Sur le marché élargi, Cembra Money Bank (+2,5%) attirait les convoitises après avoir lancé une carte de crédit avec Ikea.

al/jh

Please read our website and email Terms and Conditions before using our website or contacting us by email.
Other legal information
© 2002-2020 Banque Cantonale Vaudoise, all rights reserved.