«Notre fonds a rempli son rôle»

Les stratégies unconstrained obligataires dans un monde de taux bas. C’était l’un des thèmes abordés lors d’une table ronde du Salon Finanz’20. La BCV y participait. Rencontre avec Agim Xhaja, CIO Fixed Income, BCV.

Pourquoi avoir choisi une telle solution en 2016?

L’avantage de proposer aux clients une solution unconstrained réside dans la flexibilité d’allocation qu’elle autorise, dans le fait qu’elle n’est pas liée à un benchmark, dans l’opportunité qu’elle offre de procéder à des rotations sectorielles dynamiques ou encore de multiplier les sources d’alpha. Il existe différentes formes de «unconstrained» selon les besoins de la clientèle et les spécificités des gérants de fonds. Lancé pour faire face aux défis des taux bas en Suisse, notre fonds obligataire BCV Total Return Bonds vise à proposer des sources de performance dans un périmètre élargi en maîtrisant notamment les risques de crédit et de change. L’un des défis à relever dans sa construction reste, en cette période de taux bas, d’assurer la part de rendement de son cœur, qui dans notre cas porte sur des obligations de 0 – 5 ans. Ceci tout en lui maintenant une identité de placement à revenus fixes et les risques qui lui sont liés, notamment en matière de volatilité. Il s’agit de trouver un équilibre entre les attentes – souvent hautes – que drainent les produits unconstrained et le fait d’évoluer dans un univers dans lequel le risque peine à être récompensé. Notre stratégie n’est pas totalement sans limites puisque nous avons défini l’univers dans lequel nous sélectionnons nos titres. À titre d’exemple, les positions non couvertes ne peuvent pas dépasser 10%.

Le fonds a-t-il rempli son rôle depuis?

Depuis son lancement, il affiche une performance de 3,08%. Durant cette même période, l’indice SBI AAA-BBB 1-5 ans affiche une progression de 0,02% et le cash de -2,65%. Il sert une clientèle qui tient à investir dans un portefeuille peu risqué, long-only, sans stratégies alternatives et qui compte sur une sélection active ajoutant de la valeur. Notre fonds a rempli son rôle. Sur le plan de la diversification, 2019 était ainsi une année très instructive puisque tant les actifs risqués que ceux moins risqués, comme les obligations gouvernementales, ont largement profité des politiques accommodantes des banques centrales. Nous avons ainsi pu observer une corrélation positive.

À propos de 2019, quels ont été les faits marquants dans la stratégie?

En 2019, le BCV Total Return Bonds a généré une performance nette de 2,46%. La performance du fonds a principalement été apportée par l’exposition au crédit prise à la fin de 2018 sur laquelle des bénéfices ont été pris en cours d’année. Le secteur financier s’est avéré le plus rentable en 2019. S’agissant des taux, le fonds a bénéficié de nos positions dans les risques de taux américains et suisses à court terme. En revanche, le fonds a pâti des coûts de couvertures en dollar qui se sont montés à environ 3,25% contre 0,44% pour l’euro. Si la duration du fonds a légèrement progressé, elle reste basse. Le rendement à maturité dans le portefeuille est de 0,60% en CHF pour une duration d’un an. Ce qui reflète la faible exposition au crédit et une faible duration globale. À titre de comparaison, l’indice SBI AAA-BBB 1-5 ans rend -0,32% à maturité avec une duration de plus de trois ans.

Et qu’attendre de 2020?

Les défis seront grands cette année. Les marchés devraient toujours pouvoir compter sur le soutien des banques centrales, sur une évolution des taux dans une fourchette stable et sur la poursuite du cycle économique. Mais, après la forte croissance de 2019, les valorisations sont aujourd’hui élevées et les incertitudes, notamment géopolitiques, restent grandes. Nous attendons donc de meilleures conditions pour de nouveaux points d’entrée. La patience sera ainsi un élément clé cette année. Tout comme une sélection précautionneuse des titres. Côté rendement des titres souverains, les regards restent tournés vers les États-Unis. Mais la question mérite d’être posée: 2020 permettra-t-elle un retour à la normale dans le différentiel de taux en dollar et en euro? Autre interrogation: outre-Atlantique, les crédits peu risqués à longue échéance vont-ils regagner du terrain face aux titres à haut rendement? En Europe, le secteur du crédit bénéficie toujours du soutien de la BCE et pourrait tirer parti d’une amélioration conjoncturelle.

Informations juridiques importantes

Ce document est informatif et ne constitue pas une offre, une invitation, une recommandation pour l'achat ou la vente de produits spécifiques. Les rapports annuels et semestriels, les prospectus et contrats de fonds, ainsi que les informations clés pour l'investisseur (KIID) des fonds de placement gérés ou distribués par la BCV, peuvent être obtenus gratuitement auprès de la BCV, place St-François 14, 1003 Lausanne ou auprès de la direction de fonds, Gérifonds SA (http://www.gerifonds.com). Les performances passées ne garantissent pas des performances actuelles ou futures ni ne tiennent compte des commissions et frais perçus lors de l'émission/achat et du rachat/vente des parts. La diffusion de ce document et/ou la vente de certains produits peuvent être interdites ou sujettes à des restrictions pour des personnes dépendantes d'autres ordres juridiques que la Suisse (par ex. UE, UK, US, US persons). Les indices de référence cités dans ce document sont des marques déposées dont la BCV possède une licence. La responsabilité des fournisseurs d'indices est expressément exclue.

Please read our website and email Terms and Conditions before using our website or contacting us by email.
Other legal information
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, all rights reserved.