Les placements alternatifs liquides peuvent-ils couvrir tout l’univers des hedge funds?

Les liquid alts proposent aux investisseurs une exposition aux investissements alternatifs par le biais de produits qui peuvent être rachetés quotidiennement. Leur demande explose.

Newcits ou liquid alts. Deux appellations pour un même type de fonds, les placements alternatifs liquides, dont la demande a augmenté en flèche depuis la dernière crise financière. De plus en plus désireux de se protéger contre les risques de baisse en utilisant des stratégies de type hedge funds, les investisseurs se sont intéressés à ces fonds communs de placement ou à des fonds négociés en bourse (ETF), qui visent à offrir aux investisseurs une diversification grâce à une exposition à des stratégies de placement alternatives.

S’ils sont appelés liquid alts aux États-Unis, en Europe, ils répondent parfois au nom de Newcits, car ces stratégies de gestion alternative sont logées au sein d'un véhicule relevant de la directive UCITS (Undertakings for Collective Investment in Transferable Securities Directives) qui encadre la distribution de fonds dans l’Union européenne. Leur émergence et leur développement répondent ainsi à l’évolution des exigences régulatoires.

Ces produits possèdent deux atouts principaux sur le marché actuellement, la liquidité et, dans une moindre mesure, les coûts. Assortis de minima d’entrée inférieurs à ceux des hedge funds classiques, ils permettent aux investisseurs d’y investir sans avoir à remplir des exigences de revenus. Plus largement, lorsqu’est évoquée la question des coûts, les liquid alts se situent entre les hedge funds et les fonds classiques. Ils sont en moyenne assortis de frais plus élevés que les autres fonds de placement gérés activement, mais moins que les hedge funds traditionnels.

L’atout liquidité

Leur principale spécificité réside dans leur liquidité. Ils peuvent être achetés et vendus quotidiennement, contrairement aux hedge funds qui offrent une liquidité mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Certes, selon les sous-jacents pris en compte, comme les stratégies liées au crédit, un risque de liquidité peut surgir. Comme il peut d’ailleurs survenir avec certains ETF traditionnels qui ont pour référents des actifs peu liquides. Impossible en effet de transformer un actif non liquide en actif liquide en modifiant son seul emballage.

Conditionner des actifs non liquides dans des véhicules liquides peut avoir une autre répercussion négative. La possibilité d'effectuer des transactions quotidiennes sur les liquid alts a contribué à leur popularité, mais en cas de correction et donc de demandes massives de remboursement, leurs promoteurs pourraient être forcés de vendre les actifs à des prix fortement réduits, et les investisseurs en souffriraient. Les liquids alts se prêtent ainsi assez mal à certaines stratégies des hedge funds.

Choix de stratégies

Les stratégies d’arbitrage, de crédit ou celles ayant généralement recours à des instruments non listés ne conviennent par exemple pas à ce format. En revanche, les stratégies long/short ou systématiques s’y prêtent plutôt bien. Une partie très importante de ces nouveaux véhicules se concentre donc sur les stratégies de type long/short, soit des fonds qui se contentent d’acheter et de vendre des actions.

Si toutes les stratégies de hedge funds ne conviennent pas à ce type de véhicules, peut-on encore répliquer la performance de l’industrie dans son ensemble? Les difficultés de construction d’un portefeuille répliquant la performance de l’industrie des hedge funds – qu’elles soient liées à la représentativité et à la liquidité – peuvent être partiellement résolues par le biais de l’analyse quantitative. Ces techniques permettent de cloner certaines caractéristiques des hedge funds, via des instruments liquides. Il est ainsi possible de construire un portefeuille dont les sensibilités aux marchés et aux différentes primes de risque alternatives sont aussi proches que possible de celles de l’industrie des hedge funds dans son ensemble. Ces primes de risque alternatives sont parfois appelées bêta alternatif et représentent des sensibilités à des facteurs tels que Value, Size, Momentum, Trend ou Carry, pour n’en citer que quelques-uns.

Une année exemplaire

Avec quels résultats? 2019 est une bonne illustration de ce que peuvent apporter ces différents produits à un portefeuille. Si l’année a été excellente pour les marchés traditionnels – le MSCI World a gagné 28,4% par exemple –, elle a également été favorable aux placements alternatifs. Ainsi l’indice HFRX Global Hedge Fund Index termine l’année en hausse de +8,6% en dollar. Le produit de réplication BCV Liquid Alternative Beta remplit, une fois encore, son mandat et délivre une performance très similaire avec + 9,2% en dollar, sans toutefois, investir un seul centime dans les hedge funds. Quant au fonds de hedge funds BCV Multi-Strategy, il enregistre une de ses meilleures années depuis longtemps avec une performance annuelle de +11,8% en dollar.

Ces différents produits répondent en fait aux différentes attentes des investisseurs en matière de prise de risque, de coûts et donc de rendement. En investissant dans un réplicateur ou un ETF sur hedge funds, l’investisseur doit s’attendre généralement à obtenir une performance similaire ou légèrement inférieure à la moyenne des hedge funds pour autant que ceux-ci ajoutent de la valeur. En simplifiant, il est possible d’affirmer que la liquidité a un coût et que les hedge funds ont bien souvent recours à cette prime d’illiquidité. Si les liquid alternatives sont véritablement liquides, ils peuvent partiellement compenser ce manque à gagner par de faibles frais de gestion. En investissant dans un fonds de hedge funds, la performance devrait s’établir légèrement au-dessus de la moyenne si son gestionnaire est capable de sélectionner les meilleurs hedge funds.

Informations juridiques importantes

Ce document est informatif et ne constitue pas une offre, une invitation, une recommandation pour l'achat ou la vente de produits spécifiques. Le fonds BCV Multi-Strategy est un compartiment du fonds ombrelle AMC ALTERNATIVE FUND constituant un fonds de fonds à risques particuliers. Les investisseurs doivent être conscients des risques accrus encourus au travers de ces fonds, notamment quant à une perte possible, partielle ou totale, de leurs avoirs. Ces risques sont exposés en détail dans le prospectus. Les rapports annuels et semestriels, les prospectus et contrats de fonds, ainsi que les informations clés pour l'investisseur (KIID) des fonds de placement gérés ou distribués par la BCV, peuvent être obtenus gratuitement auprès de la BCV, place St-François 14, 1003 Lausanne ou auprès de la direction de fonds, Gérifonds SA (http://www.gerifonds.com). Les performances passées ne garantissent pas des performances actuelles ou futures ni ne tiennent compte des commissions et frais perçus lors de l’émission/achat et du rachat/vente des parts. La diffusion de ce document et/ou la vente de certains produits peuvent être interdites ou sujettes à des restrictions pour des personnes dépendantes d’autres ordres juridiques que la Suisse (par ex. UE, UK, US, US persons). Les indices de référence cités dans ce document sont des marques déposées dont la BCV possède une licence. La responsabilité des fournisseurs d'indices est expressément exclue.

Please read our website and email Terms and Conditions before using our website or contacting us by email.
Other legal information
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, all rights reserved.