Le groupe BCV au 1er semestre 2004

RECENTRAGE RÉUSSI ET FORTE HAUSSE DES RÉSULTATS*

Pour le Groupe BCV, le 1er semestre de l'année en cours marque une étape importante dans la mise en œuvre de sa stratégie et se concrétise par de très bons résultats financiers. Sur le plan stratégique, l'effort de recentrage est quasiment terminé: les désengagements dans le domaine des crédits (financement naval et de négoce de pétrole, crédits hors Vaud) ont été réalisés avec succès; les principales décisions concernant les filiales étrangères ont été prises et sont en voie de réalisation avancée. Sur le plan financier, le bénéfice brut est stable à CHF 192,9 millions malgré des diminutions de revenus liées aux désengagements, reflétant ainsi la bonne tenue du Groupe BCV dans ses métiers traditionnels. En raison d'une baisse importante des amortissements et à des dissolutions de provisions, le bénéfice net est en forte hausse à CHF 196,8 millions par rapport à CHF 55.7 millions en 2003.

Produits stables 
Globalement, les produits enregistrent un faible recul de 2% à CHF 469,5 millions malgré la diminution d'environ CHF 20 millions de revenus liés aux désengagements stratégiques. Influencés par la réduction de volume de crédits due aux désengagements, les produits des opérations d'intérêts sont en baisse de 4,9% à CHF 205,4 millions. Les produits de commissions sont par contre en hausse de 7,9% à CHF 151,3 millions, notamment grâce au bon développement de la gestion institutionnelle. Les produits du négoce de titres, devises et instruments dérivés s'inscrivent à CHF 50,2 millions, en baisse de 15,4% par rapport au résultat exceptionnel du premier semestre 2003. Les autres résultats ordinaires sont stables à CHF 62,6 millions.

Réduction des coûts opérationnels et bénéfice brut stable 
Poursuivant sa stratégie de maîtrise des coûts, le Groupe BCV a vu ses charges opérationnelles diminuer de 3,4% à CHF 276,7 millions. D'une part, la Banque enregistre une réduction de 2,2% à CHF 185,3 millions des charges de personnel en ligne avec la réduction des effectifs de 2557 à 2469 personnes. D'autre part, les frais d'exploitation ont diminué de 5,6% à CHF 91,3 millions. La combinaison de la réduction des coûts et d'une bonne tenue des revenus résulte en un bénéfice brut inchangé à CHF 192,9 millions. Le ratio coûts/revenus s'améliore de 70% à 68%.

Bénéfice net en forte hausse 
Le bénéfice net est en forte hausse à CHF 196,8 millions contre CHF 55,7 millions en 2003. Différents éléments ont contribué à cette forte progression. 
Tout d'abord, les amortissements sont revenus à un niveau normal, l'année 2003 ayant été marquée par un besoin important en amortissements extraordinaires, notamment sur les participations. 
Ensuite, le Groupe BCV enregistre une réduction du besoin en provisions dont l'effet net se traduit par des dissolutions de provisions: premièrement, le niveau de nouvelles provisions à constituer est très faible, reflétant la bonne qualité du portefeuille de crédits performants ; deuxièmement, les conditions de marché très favorables dans lesquelles les désengagements stratégiques ont été effectués ont permis la libération d'une partie des provisions créées à cet effet en 2003; troisièmement, la stratégie active de valorisation des crédits compromis et un marché immobilier très porteur ont permis la réalisation d'actifs dans d'excellentes conditions ce qui se traduit également par des libérations de provisions. La conjugaison de ces éléments résulte en une forte réduction du poste "correctifs de valeur " (-61% à CHF 23,7 millions) et en produits extraordinaires de CHF 84,1 millions.

Poursuite de la réduction et de l'optimisation du bilan 
Le total du bilan baisse de 4,2% à CHF 32,8 milliards. A l'actif, les principales diminutions concernent les crédits, en particulier les créances non-hypothécaires dont le total s'est réduit de 5,9% à CHF 6,9 milliards suite aux désengagements et à la réduction du volume des prêts compromis. Dans un marché très concurrentiel, les créances hypothécaires se sont maintenues à CHF 15,8 milliards. Au passif, les dépôts d'épargne continuent leur augmentation à CHF 8,9 milliards (+1,6%). Grâce à un niveau important de liquidités, les emprunts arrivés à échéance n'ont pas été reconduits. En conséquence, ce poste recule de 8,4% à CHF 7,8 milliards. Le repli de 9,8% à CHF 2,0 milliards des correctifs de valeurs et provisions reflète les efforts engagés dans la réduction (CHF 400 millions) du volume des crédits compromis.

La mise en œuvre de la stratégie en bonne voie 
Enfin, grâce à un engagement soutenu de l'ensemble des collaboratrices et collaborateurs, la mise en œuvre de la stratégie définie en début d'année par le Conseil d'administration, est en bonne voie de réalisation et a franchi des étapes importantes, avec notamment:

Recentrage stratégique quasiment terminé 
A la fin du 1er semestre 2004, l'essentiel de l'effort de recentrage stratégique, initié au début 2003, est réalisé avec succès. Les désengagements planifiés dans le domaine des crédits sont terminés. Dans la gestion de fortune à l'étranger, après avoir vendu sa participation en Grèce et mis sa filiale italienne en liquidation, la BCV a décidé de se désengager de BCV Finance France. Satisfait du développement des activités en Espagne et convaincu du potentiel de ce marché, le groupe BCV maintient sa présence dans ce pays. La structure future de BCV Asie sera déterminée en collaboration avec la filiale Banque Piguet & Cie SA, d'ici la fin de l'année.

Perspectives favorables 
Le Conseil d'administration et la Direction Générale du Groupe BCV se réjouissent de l'évolution positive du Groupe. Ils soulignent que ces résultats sont aussi le fruit de la fidélité de la clientèle et d'un engagement sans faille des collaborateurs du Groupe BCV. Dans la situation actuelle des marchés financiers, le Groupe BCV estime que le deuxième semestre ne sera probablement pas aussi favorable que le premier. Néanmoins, le résultat net annuel devrait être en amélioration significative par rapport à l'année passée.

Lausanne, le 24 août 2004

Contact(s)

Wilhelm Blaeuer, relations investisseurs
Téléphone + 41 21 212 20 71
E-mail wilhelm.blaeuer@bcv.ch 

Paul Coudret, porte-parole adjoint
Téléphone +41 21 212 22 51
E-mail paul.coudret@bcv.ch 

Note à la rédaction: Ce communiqué est envoyé en dehors des heures d’ouverture de la Bourse suisse (SIX, Swiss Exchange), afin de respecter les principes de publicité événementielle issus du Règlement de cotation émis par celle-ci.

Please read our website and email Terms and Conditions before using our website or contacting us by email.
Other legal information
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, all rights reserved.