Quels cadeaux pour un Noël avec du sens?

Une sélection pour ceux et celles qui veulent sortir des sentiers battus et déposer des valeurs sous le sapin.

1. Offrir un morceau de vie économique locale 

Faire sens, c’est d’abord, et avant tout, soutenir ses commerçants locaux. Comment? En achetant vos cadeaux chez eux, mais aussi en offrant leurs produits ou leurs services: soins dans un institut de beauté (un cadeau unisexe!), bons pour des places de cinéma valables dans toutes les salles de Suisse, trésors trouvés chez votre libraire ou votre magasin de vêtements de quartier, et quand c’est à côté ou sur son trajet, c’est toujours plus simple d’échanger! Quant aux marques suisses de niche, et pleines de valeurs, elles ne manquent pas et elles sont souvent vaudoises: on pense à Jacot Chocolatier (Lausanne), avec ses cacaos rares, sa gamme sans huile de palme et ses produits confectionnés, personnalisés et emballés à la main, Cadésio (Lausanne) pour son chocolat éthique, Cocooning (Bavois) pour ses cosmétiques bio, L’Alpage (Nyon) pour ses produits de beauté naturels. Côté vêtements, on mise sur le made in Switzerland avec Nikin (Lenzburg) ou le matériel de trail écologique de Revario (Fribourg). Envie de gourmandises? Direction le shop en ligne de Terre Vaudoise! Tout cela sans compter évidemment les spécialistes en créations de toutes sortes près de chez vous. Pour les férus de consommation responsable, le Guide de la consommation éthique et durable répertorie près de 1 100 adresses en Suisse romande… Mais il date de 2019. On peut aussi s’inspirer du blog La Chouquette, et son Guide écoresponsable du meilleur du canton de Vaud, ou tout simplement ConsommezLocal.ch. Enfin, cadeau de rêve pour les accros au shopping: une carte de réduction auprès d’enseignes romandes: tout juste lancée, cette initiative futée incite à acheter local.

2. Trouver la pièce rare dans des magasins sociaux

Un cadeau local, c’est bien. S’il permet d’employer ou de soutenir des personnes en difficulté, c’est encore mieux. On connaît les cinq Galetas vaudois du Centre social protestant, qui regorgent de trésors vintage et seconde main, et contribuent à financer des prestations sociales, tout comme les boutiques Caritas. Mais saviez-vous que les personnes en détention fabriquent aussi des objets – par exemple, des paniers, des planches à découper, des poivriers, ou même des barbecues? À découvrir à l’expo-vente des magasins des ateliers de prisons vaudoises d’Orbe, du lundi au samedi. Les boutiques monastiques sont aussi une manière de soutenir des communautés dotées de peu de ressources. À Estavayer-le-Lac, vous pourrez découvrir des cosmétiques naturels conçus par les dominicaines, par exemple. Et, en plein centre-ville, le marché de Noël solidaire de Lausanne  se tient du 16 au 18 décembre au centre socioculturel Pôle Sud.

3. Des outils pour s’informer 

Sauver la nature, bien sûr. Encore faut-il la connaître et comprendre ce qui la menace. Les ouvrages et œuvres didactiques ne manquent pas. À retenir, l’excellent Arborama publié par Helvetiq, véritable encyclopédie sur les arbres, accessible seulement dès 8 ans, mais ludique et complète. Quelle est la hauteur d’un frêne? Quelle est la différence entre un pin sylvestre et un pin parasol? Combien d’années vit un figuier? Etc. À noter qu’une série de jeux de société écologiques vient aussi de sortir dans la maison d’édition suisse. Plus didactique, La fresque du climat est un jeu qui, dans une version adulte ou enfant, permet de prendre conscience des enjeux concrets de la transition climatique; une version gratuite à télécharger en ligne et à imprimer soi-même est aussi disponible. Pour les plus grands, la BD Le Monde sans fin, miracle énergétique et dérive climatique reprend les analyses et théories de l’ingénieur français Jean-Marc Jancovici, spécialisé dans les questions énergétiques. Enfin, le film Legacy, de Yann Arthus-Bertrand, lance un cri du cœur sur l’urgence écologique du moment, quand le livre ANIMAL, tiré du film éponyme de Cyril Dion, présente un regard neuf sur le vivant.

4. Faire connaître des services et outils écologiques 

On ne remerciera jamais assez la nature pour les services. Offrir de quoi soutenir la nature permet de faire coup double: votre cadeau est l’occasion pour son bénéficiaire de tisser un lien unique avec la nature. Et c’est aussi un vrai service rendu à la planète.

Les Veveysannes et Veveysans d’Almighty Tree l’ont bien compris. Leur service permet d’offrir un arbre, planté au choix dans le canton de Vaud ou au Kenya, à Fribourg ou en Indonésie. Chaque bénéficiaire reçoit un certificat individuel, avec la géolocalisation de l’arbre grâce à un «Tree tracker», pour garder un lien avec «son arbre».

Pour ce qui est des abeilles, la solution BeeHome de Wildbiene und Partner, conçue par deux biologistes zurichois, est idéale. Vous offrez une BeeHome à la personne de votre choix. Au printemps, elle reçoit par courrier 25 cocons d’abeilles maçonnes –inoffensives, mais excellentes pollinisatrices – qui pourront éclore sous ce toit et polliniser les fleurs du voisinage.

5. Soutenir un projet durable 

Voici des cadeaux destinés aux globe-trotters de votre entourage! On peut en effet vivre en Suisse et soutenir des projets et des initiatives durables à l’autre bout de la planète. Par exemple, en offrant à la personne de votre choix le parrainage d’un cacaoyer: elle recevra un code pour s’inscrire sur le site de Treegether, entreprise basée à Châtel-Saint-Denis, et pourra parrainer le producteur de son choix. Deux fois par an, elle recevra des tablettes de chocolat provenant de l’arbre parrainé. Le parrainage pour responsabiliser: un principe également à l’œuvre sur offrir-son-aide.ch, site de l’entraide protestante. Vous pouvez, par exemple, offrir un mulet (pour permettre à une famille haïtienne de commercialiser ses biens au marché), un hectare de terre pour les hors-caste en Inde, une jardinière pour faciliter l’intégration de personnes migrantes en Suisse, etc. Bétonnière, filtre à eau, colis de première nécessité… Près de 57 idées cadeaux permettent de soutenir des communautés à l’autre bout de la planète ou en Suisse. Dans le domaine de la restauration, 1 franc pour le climat est une ONG qui, avec des établissements partenaires, permet d’agir contre le réchauffement climatique en ajoutant un franc à sa facture de restaurant. Elle fait appel aux dons sur wemakeit jusqu’à fin décembre. Vous achetez, par exemple, un bon restaurant à CHF 100, ce qui vous permet à la fois de donner un petit coup de pouce au projet et de profiter d’un bon de CHF 50 à offrir pour l’utiliser dans l’un des écorestos partenaires.

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2022 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.