Que faut-il savoir avant d’acheter un vélo électrique?

Les beaux jours sont de retour et vous avez envie de mobilité douce, mais avec un coup de pouce électrique? Avant de vous lancer dans l’achat d’une nouvelle petite reine, voici quelques conseils. 

Un an de sédentarité forcée a dopé le trafic cycliste: depuis un an, il a augmenté de 40% à travers l’Europe. La Suisse romande n’est pas en reste, les pistes cyclables y ayant fleuri, notamment à Genève et à Lausanne. La tendance est cependant antérieure: à Lausanne, les cyclistes avaient déjà augmenté de 54% avant la pandémie. Celle-ci a néanmoins encouragé les pendulaires désireux d’éviter les transports en commun à opter pour le vélo… Souvent électrique, histoire de gagner du temps. Petite check-list si vous souhaitez vous y mettre aussi.

Bon plan vélo électrique

Comment choisir un modèle adapté à votre situation?

Vélos-cargos, loisirs, VTT et même vélos de course: toutes les familles de cycles existent aujourd’hui dans une déclinaison à assistance électrique. Pour choisir celui qui vous convient, il faut réfléchir à votre utilisation:

  • quelle distance allez-vous parcourir en moyenne?
  • quelle est la topographie qui se présente à vous?

Évidemment, plus vous devez parcourir de distance et affronter de dénivelé, plus vous aurez besoin d’un ensemble moteur/batterie puissant. Le moteur détermine la vitesse à laquelle vous pouvez rouler. Il existe deux catégories:

  • de 250W à 500W, permettant une assistance au pédalage jusqu’à 25 km/h;
  • de 500W à 1000W, apportant une assistance au pédalage jusqu’à 45 km/h.

Tout ce qui se déplace plus rapidement sera considéré comme une moto et devra être immatriculé!

La batterie vous apportera de l’autonomie. Aujourd’hui, 100 kilomètres par recharge est une norme acceptable. Attention, le relief peut vous faire perdre en autonomie et, contrairement à certains véhicules, les vélos électriques ne se rechargent pas systématiquement à la descente!

Quel budget faut-il prévoir?

Pour un vélo électrique à usage quotidien, un montant d’environ 3 000 francs est réaliste. Pourquoi? D’abord, parce qu’en raison de sa vitesse de circulation un vélo électrique est davantage sollicité qu’un vélo ordinaire, ce qui implique que ses composants doivent être plus résistants.

Ensuite, parce que s’il est utilisé pour des trajets pendulaires, il remplace un autre moyen de transport (voiture ou train, généralement) pour une partie ou pour toute l’année. Une récente enquête a montré que les trois quarts des cyclistes utilisent ce moyen de locomotion, quelle que soit la saison. C’est cette comparaison, en matière de coût kilométrique, que vous devez réaliser pour calculer votre investissement. Vous pouvez y ajouter l’entretien: freins et pneus doivent être contrôlés ou renouvelés chaque année. Et n’oubliez pas l’amortissement! La durée de vie d’un vélo électrique est aujourd’hui de dix ans en moyenne. Pour ce qui est de la batterie, c’est une autre affaire (voir ci-dessous).

Quid du renouvellement de la batterie?

Une batterie se change tous les cinq ans, pour un coût avoisinant 800 francs. La loi oblige les vendeurs de vélos électriques à reprendre toute «pile» de ce type qui leur est apportée. Elle impose également aux personnes qui en possèdent de ramener ces accumulateurs à un point de collecte, fabricant ou détaillant.

Et le marché de l’occasion?

On n’achète pas facilement de l’électrique en occasion, car il faut s’assurer de pouvoir trouver les pièces de rechange, connaître l’état d’entretien du vélo et l’usure de la batterie. Concernant ce dernier point, un conseil: essayez le vélo le temps d’une charge complète pour savoir si elle décline rapidement ou non.

Quelle marque devriez-vous privilégier?

Si, entre 2018 et 2020, les VTT électriques se sont multipliés, on assiste cette année à l’émergence des vélos de course avec batterie. Le marché n’est pas mature et, dans la décennie à venir, des nouveautés vont continuer à émerger dans toutes les gammes. Attention aux effets de mode! Le plus simple est de vous adresser à un magasin physique dont la responsable ou le saura comprendre vos besoins et vous conseiller. Plus qu’une marque ou qu’un design tendance, ce qui compte c’est un vélo adapté à votre usage réel; sinon, le risque est grand que votre nouvel achat ne quitte pas sa remise.

Quels sont les vélos les plus adaptés à la vie de famille?

Transporter les enfants, les déposer à la crèche, faire les courses… Pendant un temps, les vélos cargos ont eu la cote. Puis, d’autres modèles aussi compacts que des vélos ordinaires ont émergé. Quel que soit votre choix, pensez à munir vos enfants d’un casque. Prévoyez un petit cours pour vous réapproprier quelques règles de conduite essentielles: les accidents impliquant des e-bikes sont en augmentation constante, impliquant notamment des personnes qui n’ont plus pédalé depuis un moment.

Quid de l’assurance?

Nombre d’assurances de type «Responsabilité civile ménage» proposent déjà des formules de couverture partielle de votre vélo électrique. Vérifiez ce qu’inclut la vôtre! Désormais, des formules d’assurance calquées sur celles des voitures (dites «casco») se développent, incluant une protection complète contre les accidents, les vols, les chutes et les dégâts causés à autrui.

Où ranger votre vélo et stocker les batteries?

Si votre vélo passe un hiver au garage, le mieux est de charger les batteries, puis de les retirer et de les stocker à température ambiante. Toutes sont démontables facilement, sans outils. Par principe, une batterie aime être chargée et déchargée régulièrement; elle s’abîme si elle est laissée de manière prolongée à une température trop faible ou trop élevée.

Merci à Fabien Dutoit, juriste pour la section lausannoise de l’association Pro Velo!

Bitte lesen Sie zuerst die Nutzungsbedingungen der Website und die Nutzungsbedingungen der elektronischen Post.
© 2002-2021 Banque Cantonale Vaudoise, alle Rechte vorbehalten.